Abidjan abritera un Centre de Développement de l'Athlétisme Africain

625 375

Abidjan abritera un Centre de Développement de l'Athlétisme Africain

Abidjan abritera un Centre de Développement de l'Athlétisme Africain

La Confédération Africaine d'Athlétisme (CAA), la Fédération ivoirienne d'Athlétisme (FIA) et l'Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS) ont signé un protocole d'accord relatif à la création du 8ème Centre de Développement de l'Athlétisme Africain (AADC), à Abidjan, le jeudi 14 octobre 2021, à l'INJS.


C'était en présence du Ministère de la Promotion des Sports et du Développement de l'Economie Sportive représenté par Mme Hortense Kinimo. Les autres centres sont à Dakar, au Caire, à Lomé, à Nairobi... Cette convention a une durée de quatre (4) ans renouvelable par tacite reconduction si aucune des parties ne la dénonce dans un délai de trois (3) mois à partir de la date d'expiration.

 

 

Ce Centre de haut niveau a pour mission de superviser les formations, d'organiser les examens et la certification aux normes de World Athletics. Les partenaires de ce projet sont la Confejes, le Comité National Olympique de Côte d'Ivoire qui promettent de soutenir les athlètes talentueux par des bourses et l'organisation des camps d'entraînement (pour la Confejes).

 

L'engagement des différentes parties : A travers ce protocole d'accord, la CAA s'engage à prendre en charge les pensionnaires du centre, à mettre en place ce projet et à en assurer la supervision générale. La Confédération Africaine d'Athlétisme va mettre à disposition des experts qui superviseront les formations. Elle s'engage à autoriser la mise en application des pratiques pédagogiques au sein de l'AADC - Abidjan.

 

La Fédération Ivoirienne d'Athlétisme s'est engagé à superviser les formations de la CAA, à intégrer les élèves professeurs formés au sein des programmes de la fédération dans toutes ses composantes. Elle va cibler les écoles et associations pour les animations en collaboration avec les élèves professeurs formés, organiser les animations et l'évaluation et les intégrer dans le calendrier fédéral. La FIA fera aussi le suivi du projet et identifiera les éventuels jeunes talents qui seront détectés en collaboration avec la CAA et l'AADC -Abidjan.

 

 

L'INJS pour sa part doit mettre à disposition une salle et des infrastructures sportives, un bureau administratif, un bureau technique pour les responsables du centre, loger les pensionnaires, aménager les horaires et ses programmes en inscrivant dans ses curricula le programme de formation d'entraîneurs, d'arbitres de la Confédération et de World Athletics. L'INJS doit mettre à disposition des enseignants qualifiés.

 

Au cours de cette signature de convention, le President Jeannot Kouamé Kouadio et le Directeur Général de l'INJS, Sanogo Habib, ont rassuré l'assistance sur la réussite de ce projet. Quant au président de la CAA, Hamad KALKABA MALBOUM, il a insisté sur l'aspect innovant du centre d'Abidjan. En effet, il va allier le sport et les études. "L'INJS est le bon endroit où l'athlète de haut niveau peut apprendre un métier " en vue de sa reconversion après sa carrière. "C'est un modèle qui va faire tache d'huile à l'avenir", a indiqué le patron de la CAA.

 

 

Ce Centre va former des athlètes talentueux africains en général et des ivoiriens en particulier pour parfaire leurs compétences en vue de glaner des médailles. L'Afrique ambitionne de préparer les J.O 2028 à l'AADC- Abidjan. Dans les prochains jours, les techniciens de la CAA seront à Abidjan pour rencontrer toutes les parties et travailler sur les modalités techniques.  Le président de la Fédération Ivoirienne d'Athlétisme a offert quelques présents aux personnalités.


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : Fédération Ivoirienne d'Athlètisme
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 15 Oct 2021 à 16h 41
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?