Affaire académie montée par Guillou et Sidy Diallo : Eugène Diomandé s’interroge

625 375

Affaire académie montée par Guillou et Sidy Diallo : Eugène Diomandé s’interroge

Affaire académie montée par Guillou et Sidy Diallo : Eugène Diomandé s’interroge

Pilotée par la belle Teeyah, l’émission "La Grande Team" diffusée sur La3 recevait hier le Président du Séwé Sports. L’ancien journaliste a donné son avis sur l’Académie privée que compterait mettre en place le Président de la FIF et l’ancien formateur de l’ASEC Mimosas.


La prétendue collaboration entre Sidy Diallo et Jean Marc Guillou en vue de la création d’une académie du côté de Djékanou ne laisse pas indifférent le gotha du football Ivoirien. La preuve avec la dernière sortie en date d’Eugène Diomandé qui s’est prononcé sur le sujet lors de son passage le lundi 23 mars dans l’émission La Grande Team.

 

 

Eugène Diomandé JMG

 

Connu pour son franc parler, le Président du Séwé dit ignorer les contours de ce projet encore moins les closes.

« Moi je ne m’avancerai pas sur ce dossier, parce que je connais pas vraiment les contours de ce contrat, donc à priori je ne lancerai pas la pierre à Sidy ou à Jean Marc Guillou. Je pense que si Sidy doit y être, il prépare certainement sa reconversion. Sans doute qu’il n’était pas impliqué directement au départ, c’est maintenant il va apparaître après son mandat »,

avant d’ajouter

« Je ne connais pas bien les contours du contrat je pense qu’il a bien peaufiner la chose avec Guillou qui est maître en la matière. Pour le moment je ne leur lancerais pas la pierre. Pourvu que ça puisse déboucher sur des résultats fructueux comme ce qui s’est passé avec l’ASEC. »

 

Le dirigeant des Portuaires espère pour le Président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) qu’il pourra bénéficier des retombées de son investissement.

« On ne sait pas quel investissement Sidy à titre personnel aurait fait dans cette affaire, j’espère qu’il en retira les fruits. »

 

 

Administrateur du projet ‘‘Cjeune’’ initié par la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) et dont le but est la détection des talents en Côte d’Ivoire à travers des compétitions des jeunes (filles et garçons) âgés au moins de 8 ans, Jean Marc Guillou devra dans le cas d’espèce mener à bien sa mission au sein de l’instance du football Ivoirien et faire fleurir la prétendue académie de Djékanou dont les fondations auraient été posées en 2017.

 

De quoi susciter nombre d'interrogations. Sidy Diallo partira de la FIF avec ‘‘Cjeune’’ ? Guillou abandonnera-t-il ses obligations avec la FIF pour se consacrer à son bébé de Djékanou ? Sidy a-t-il outrepassé ses fonctions de Président de la FIF avec la possible création de cette académie ?

« Je reconnais que c’est quelque chose d’assez opaque et sulfureux. Il faut poser la question de savoir s’il y a un délit d’initié en quelque sorte parce que le projet a été érigé il y a deux ans et donc Sidy était en pleine fonction. J’espère qu’il a su ficeler juridiquement la chose de tel sorte qu’il ne soit pas impliquer dans une histoire de délit d’initié. »

a prévenu le candidat à la prochaine élection de la FIF.

 

Concernant Jean Marc Guillou qui a été l’un des artisans majeurs de la réussite de l’Académie Mimosifcom, Eugène Diomandé le voit comme un excellent initiateur ayant bénéficié de l’aide primordial de certaines personnes.

« C’est un bon initiateur il a eu une idée et puis il est tombé sur une belle génération de joueurs détectés dans plusieurs quartiers. Pour moi il avait avec lui les gens qui avaient le flair, de bons animateurs pédagogiques qui ont été Carlos (paix à son âme) et Lambert Amuah (mon ami d’enfance). Ce sont eux qui ont attribué tous ses noms Brésiliens aux jeunes. C’était eux les véritables animateurs du centre et en même temps les détecteurs qui partaient dans les quartiers dénicher les joueurs. S’il n’a pas ces mêmes animateurs avec lui est-ce qu’il va réussir pour autant ? On a vu il est parti sans eux dans d’autres pays il n’est pas arrivé à grande chose »

 

 

Conscient du nombre important de talents que regorge la Côte d’Ivoire, Eugène Diomandé pense que le technicien Français pourrait réussir si seulement il est entouré des personnes qui ont le flair.

« Je maintiens que la Côte d’Ivoire est un pays très fertile pour les talents plus qu’ailleurs en Afrique. S’il s’entoure de bons animateurs pédagogues et des personnes qui ont le flair, il pourra aller loin. »

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mar, 24 Mar 2020 à 15h 31
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?