Affaire ‘‘Metoua Marcel tabassé par un gendarme’’ : ce témoignage qui jette le discrédit sur le footballeur

625 375

Affaire ‘‘Metoua Marcel tabassé par un gendarme’’ : ce témoignage qui jette le discrédit sur le footballeur

Affaire ‘‘Metoua Marcel tabassé par un gendarme’’ : ce témoignage qui jette le discrédit sur le footballeur

C’est l’actualité brulante de cette fin de mois de janvier 2021 et certainement des prochaines semaines. Passés à tabac sa femme et lui à leur domicile devant leurs enfants par un Capitaine de la Gendarmerie il y a une semaine de cela, Metoua Marcel dont les soutiens se multiplient ne serait pas blanc comme neige dans cette affaire. C’est du moins ce qu’affirme Claude Akho, membre du groupe Facebook OBSERVATOIRE LIBRE DE CÔTE D'IVOIRE (Officiel) qui a livré sa part de vérité. En attendant la suite de l’enquête ouverte par la Gendarmerie Nationale et l’issue de la pleine déposée par le couple Metoua ce mercredi 27 janvier au tribunal militaire, découvrez cette rocambolesque autre version des faits restituée dans son intégralité.


‘‘

Affaire un footballeur international frappé par un Gendarme : voici toute la vérité

 

 

Lorsqu'un mensonge prend l'apparence de la vérité, alors, qui s'intéresse encore à la vérité ? Une belle allégorie qui nous invite à la réflexion.

 

Né le 15 novembre 1988 à Attécoubé en Côte d’Ivoire, Marcel Kramin Kouegbe Metoua, est un footballeur ivoirien sans club depuis le 1er janvier 2017. C’est un footballeur de seconde zone non connu dans les annales du football ivoirien. En effet, il quitte l’ASC Ouragahio en 2007 pour le FK Fruskogorac Sremska Kamenica en Serbie (Saison 2007-2008). Incapable de s’imposer, il atterrit au FK Banat Zrenjanin, toujours en Serbie pour la saison 2008-2009). Là encore le pseudo footballeur de 32 ans aujourd’hui plie bagage pour rejoindre le Sheriff Tiraspol de Moldavie. Ayant constamment évolué dans les divisions inférieures et sur les bancs de touches, le Sieur Kouégbé Métoua est connu comme un agressif et bagarreur.

 

C’est par l’intermédiaire de sa femme qu’il loue un appartement chez le capitaine Affechi avec l’agent immobilier qui gère l’immeuble. Le footballeur n’est pas encore à Abidjan. Le capitaine non plus puisqu’il est à l’intérieur du pays pour les besoins du service. Très effacés et presqu’à la lisière de la timidité, le Capitaine et sa famille habitent l’immeuble. Mais personne ne sait qu’il en est le propriétaire. L’atmosphère dans le quartier et dans l’immeuble était bon enfant jusqu’à ce que le footballeur débarque avec son chien.

 

Toutes les nuits, c’est la bagarre chez le footballeur. Il bat sa femme de façon intempestive. Les cris et autres tapages qui en découlent gênent énormément le voisinage. Lorsque ces derniers le lui font savoir, ils sont pris en partie et les cris s’amplifient de façon démesurée.

 

Les méfaits du footballeur ne s’arrêtent pas là. Etant sans emploi, il passe son temps à écouter la musique à volume indécent. Le tapage sonore qui s’en suit indispose tout l’immeuble ! Et le comble, c’est le chien de M. Métoua. Il est attaché dans les escalier. Il aboie quotidiennement et menace les habitants de l’immeuble. Le pire est arrivé puisque l’infortunée fille de ménage du Capitaine fût mordu par le chien du footballeur. En l’absence du Capitaine, c’est sa femme qui effectua toutes les dépenses afférentes.

 

 

Le Capitaine finit par regagner son domicile. Il est immédiatement informé de la situation qui prévaut dans son immeuble et dans le quartier. L’homme de loi décide alors, à son tour, de parler à son locataire. Celui-ci, comme à l’accoutumée s’enflamme et invective le capitaine et sa femme. Les insultes et agressions verbales sont violentes et obscènes. Le Capitaine reste calme mais décide d’informer le footballeur bagarreur qu’il est le propriétaire de l’immeuble, espérant que cette information le doucherait et le calmerait définitivement. Mais, c’est mal connaitre Monsieur Métoua qui, dès perception de cette information, décide de bruler l’immeuble. Sa femme et lui s’emparent d’une bouteille de gaz et foncent chez l’officier pour tenter de mettre en exécution leur sale besogne.

 

C’est la goutte que qui a fait débordé le vase. Le Capitaine fait alors appel à des éléments de la gendarmerie afin de conduire le fauteur de trouble au poste pour qu’il réponde de ces actes. A la vue des gendarmes, son excitation atteint son paroxysme. Il s’en prend à eux et finit par arracher les galons d’un gendarme. Le Capitaine Affechi demande de ne pas le toucher et qu’il finira par se fatiguer. Alors seulement ils lui mettront le grappin dessus. Un autre groupe de gendarmes vient en renfort. Après un long moment d’échange, le footballeur au chômage décide de monter tout seul dans le véhicule des gendarmes. Alors qu’il était censé monter dans le véhicule, il prit ses jambes à son coup, devant les gendarmes pantois et interloqués. Toujours sur les ordres du Capitaine, il ne fût pas poursuivi par des gendarmes alertes et entrainés.

 

Au lieu de se rendre au commissariat le plus proche, c’est la toile qui fut envahie par des informations aussi mensongères que burlesques pour tenter de nuire à la réputation de ce jeune homme qui a bien voulu l’accueillir dans son immeuble. Aujourd’hui, le sieur Métoua se fait passer pour une victime de violence policière. Et pourtant !

 

Au dernière nouvelles, M. Métoua serait indigent. Son périple Serbe et Russe ne lui aurait rien apporté de substantiel puisqu’il est sans talent footballistique et belliqueux.

 

Il essaie par tous les moyens de se faire de l’argent pour assurer sa pitance quotidienne. Et ça marche. Puisque Max-Alain Gradel vient de lui octroyer 2.000.000 de F CFA suite à cette affaire.

 

 

Comme quoi, la vérité rattrape toujours le mensonge.

Affaire à suivre !

’’

Par Claude Akho

dans OBSERVATOIRE LIBRE DE CÔTE D’IVOIRE (Officiel)

sur Facebook


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Jeu, 28 Jan 2021 à 02h 58
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?