Basket : La Fédération Ivoirienne installe une Ligue dans le district du Zanzan

625 375

Basket : La Fédération Ivoirienne installe une Ligue dans le district du Zanzan

Basket : La Fédération Ivoirienne installe une Ligue dans le district du Zanzan

Le samedi 7 mai 2022, la Fédération Ivoirienne de Basket-ball à travers son président Mahama Coulibaly a procédé à l’installation de la Ligue du district du Zanzan au sein du lycée moderne 1 de Bondoukou.


Cette nouvelle Ligue a sous sa responsabilité les villes de Koun-Fao, Tanda, Bondoukou et Bouna pour ne citer que celles-là. Théodore Zoumaboué, Directeur Régional des Sports du Gontougo a été nommé à titre provisoire à la tête de cette entité. Il aura la lourde tâche de conduire à bon port cette Ligue qui veut déjà participer aux Interligues.

 

 

La cérémonie a démarré par le volet technique. Dans la matinée, le Directeur Technique National a apporté quelques rudiments à une quarantaine d’enfants. Les passes, les dribbles et le shoot ont meublé cette première partie. Ensuite, place a été faite à la cérémonie d’installation de la Ligue du Zanzan.

Le maire résident, Abdoulaye Ouattara a ouvert le bal des allocutions. Mandaté par son supérieur, il n’a pas manqué de remercier le président de la FIBB qui s’investit pour le développement du basket à travers la Côte d’Ivoire.

« Nous remercions notre fils El Hadj Mahama élu à la tête de la fédération nationale qui a pensé à sa région. Aujourd’hui, grâce aux bonnes actions de notre jeune frère, la Ligue du Zanzan se donnera les moyens d’être parmi les équipes nationales qui veulent pratiquer le basket »,

a-t-il déclaré.

 

A son tour, Zoumaboué Théodore, Directeur Régional des Sports a traduit sa gratitude au président.

« C’est un honneur pour moi d’accueillir la Fédération Ivoirienne de Basket-Ball. J’en profite pour dire merci à M. Mahama Coulibaly, président de cette fédération pour avoir choisi Bondoukou pour l’installation de la Ligue du District du Zanzan. Très longtemps, Bondoukou était dépendant de la région de l’Indénié-Djuablin. Je dirai tantôt, nous l’avons bipé et voilà aujourd’hui il répond favorablement à notre appel. C’était un bip mais lui il a répondu en dialoguant. Et c’est ce qui correspond aujourd’hui à l’installation de la Ligue de Basket-Ball de Bondoukou. Cela nous honore et cela dépasse notre entendement »,

a-t-il soutenu avant de relever que le plus dur arrive.

« Chers autorités, cet acte qu’a fait le président et sa suite sont en train de poser nous interpelle fort parce que compte tenu de sa politique de décentralisation pour la pratique du basket-ball sur toute l’étendue du territoire, il a aujourd’hui choisi de venir nous ériger en Ligue. Nous devons l'accompagner dans cette tâche ».

 

Pour sa part, le président de la FIBB, Mahama Coulibaly s’est dit satisfait de l’accueil de l’initiative.

« Je vous remercie pour l’accueil fraternel. Comme l’a dit le maire, je suis chez moi, je suis heureux de venir installer la Ligue du Zanzan »,

a-t-il assuré tout en poursuivant.

« La Ligue du Zanzan partira d’Agnibilékrou à Tehini. C’est une ambition que nous avons de faire du Zanzan une zone de basket-Ball. Pour les jeunes qui ne le savent pas, nous avons eu Karim Ouattara qui a été international de basket-ball qui a joué en équipe nationale. Il faudrait qu’on puisse avoir des Karim Ouattara pour pouvoir jouer en équipe nationale. C’est notre ambition. »

 

 

Par ailleurs, il est revenu sur sa vision pour le sport à la balle de panier.

« La vision de la fédération est basée sur six piliers. Le premier pilier c’est d’avoir une administration forte qui permettra de gérer de façon efficiente la fédération. Le deuxième pilier, c’est la formation des encadreurs. Tant que nous n’avons pas de formateurs de qualité, nous ne pouvons pas avoir des athlètes de qualité. C’est pour cela nous sommes venus avec Slobodan Subotic qui a 45 ans de basket. Le troisième pilier, c’est ce que nous appelons l’événementialisation. Il faut organiser le basket-ball comme une fête. Il faudrait que les enfants prennent du plaisir et que nous ramenons du monde autour du basket. Le quatrième pilier, c’est d’avoir des moyens, à la recherche de partenaires privés et publics pour que nous puissions avoir les moyens pour professionnaliser le basket. Et le cinquième pilier, c’est la décentralisation, la vulgarisation. Le basket ne peut pas rester à Abidjan. La Ligue du Zanzan qui est mise en place, c’est vraiment pour que vous prenez votre part de basket-ball. Notre vision est la suivante : monsieur les autorités, il faut un terrain de basket-ball dans une école. Pour une école de 2000 enfants, il faut que nous ayons un terrain de basket-ball. La fédération fera tout pour mettre à disposition les moyens afin d’accompagner ces cadres-là »,

a-t-il promis.

 

Prenant la parole en dernière position, Sory Sangaré, le préfet de région s’est dit heureux de voir les lignes bouger dans sa zone en ce qui concerne le sport.

« En tout cas, toutes les autorités administratives vous disent merci. Merci d’abord pour avoir l’initiative de réhabiliter la place du terrain de basket-ball. Merci d’être venu nous offrir ces dons aujourd’hui. Cela va permettre à la FIBB de vulgariser le basket-ball. Le basket ne va pas rester à Abidjan. Et j’espère que cette décentralisation que vous amorcez va nous offrir cette possibilité d’exceller dans le Zanzan et dépasser toutes les équipes de Côte d’Ivoire »,

a-t-il affirmé.

 

Plusieurs équipements ont été remis à la nouvelle Ligue pour la bonne pratique du basket-ball. Il s’agit de ballons, de plots, une échelle, deux scoreboards et des filets. Ce sont au total 50 ballons qui ont été reçus. Le don servira à l’organisation des compétitions de la région. 20 iront au lycée moderne 1 de Bondoukou et les 20 autres seront dispatchés entre les autres villes. Exceptionnellement, la ville de Tanda a reçu 10 ballons. La cérémonie d’installation a été clôturée par des matches d’exhibition entre Bondoukou et les villes environnantes.

 

 

Deux heures après, le président de la FIBB a donné la feuille de route à la nouvelle Ligue. Durant près de 45 de minutes, les parties ont échangé dans le but de trouver des solutions pour la bonne marche des activités. De son côté, Hassane Kamagaté de la commission des arbitres a lui aussi instruit quelques jeunes qui souhaitent embrasser le corps arbitral. Une dizaine d’enfants ont appris les bases fondamentales.


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : FIBB
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Lun, 09 Mai 2022 à 14h 47
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

PUB