Ce qu’il pense de Beaumelle, le défi Malgache, la nouvelle génération, … Gervinho se prononce

625 375

Ce qu’il pense de Beaumelle, le défi Malgache, la nouvelle génération, … Gervinho se prononce

Ce qu’il pense de Beaumelle, le défi Malgache, la nouvelle génération, … Gervinho se prononce

Longtemps absent de la sélection, l’attaquant de Parme avait effectué son retour lors de la fenêtre FIFA du mois d’octobre. Convoqué une nouvelle fois par Beaumelle en vue de la double confrontation face à Madagascar comptant pour les Eliminatoires de la CAN, la ‘‘Jaguar’’ s’est attardé sur l’importance de ces deux rencontres dans un entretien accordé à nos confrères de Super Sport.


Classée 3è du groupe K avec 3 points derrière Madagascar et l’Ethiopie mais devant le Niger, la Côte d’Ivoire sera face aux Bareas pour une double confrontation importante dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021. Pour ces deux oppositions, le sélectionneur Ivoirien a convoqué 26 joueurs parmi lesquels figurent Gervinho. C’est la seconde convocation de l’attaquant de Parme après celle du mois d’octobre lors des rencontres amicales face à la Belgique et au Japon.

 

 

Répondant favorablement à cette convocation de Patrice Beaumelle, l’ancien attaquant d’Arsenal s’est dit conscient de la tâche difficile qui attend les Eléphants sur ces deux rencontres.

« On s’attend à deux matchs difficiles. Car Madagascar est une très bonne équipe. Après sa belle CAN, elle confirme sa bonne forme du moment depuis le début de ces Eliminatoires. Ce n’est pas pour rien qu’elle est le leader du groupe. La tâche ne sera donc pas facile pour nous. Mais nous devons être solides et très costauds pour remporter ces deux batailles. On sait qu’on n’a plus le droit à l’erreur dans ces Eliminatoires. On est vraiment très motivés à réaliser de bons résultats pendant cette fenêtre internationale. Il n’y a pas de calcul à faire. »

 

En raison de la pandémie de la COVID-19, les deux rencontres seront à huis clos. Pour Gervinho, les conditions ne devraient pas être un obstacle à l’objectif principal qui reste la victoire notamment pour le match aller de ce jeudi 12 novembre, à Abidjan.

« Peu importent dans quelles conditions on va jouer. On doit absolument gagner à Abidjan pour ensuite bien négocier un bon résultat à Taomasina. On sait que si on fait de bons résultats, on peut s’emparer de la tête du groupe. On a une belle équipe et de grands joueurs pour réaliser quelque chose de grand. Je suis très confiant. »

 

Concernant Patrice Beaumelle, le joueur de 33 ans a vanté ses mérites tout en espérant que ce dernier est la même réussite que son mentor Hervé Renard à la tête de la sélection nationale Ivoirienne.

« Patrice Beaumelle est un bon entraîneur. Je pense sincèrement qu’il a toutes les qualités pour réussir les objectifs qui lui ont été assignés par les dirigeants. C’est quelqu’un qui connaît bien l’équipe et la majorité des joueurs. On connaît sa façon de travailler. Même s’il n’était que le numéro 2 du temps d’Hervé Renard, il travaillait déjà beaucoup et animait les séances. C’est un grand bosseur. Et, j’espère qu’il connaîtra la même réussite à la tête de notre sélection. »

 

 

Meilleur buteur en activité des Eléphants et faisant partie des cadres, l’ancien Gunners se dit capable de tirer l’équipe vers le haut.

« Je ne suis pas quelqu’un qui parle beaucoup. J’aime observer et intervenir seulement quand il le faut. J’ai toujours fonctionné ainsi. Je veux être plus un leader sur le terrain, dans le jeu, même si évidemment je fais partie des cadres de cette sélection. Le plus important pour moi, c’est d’être performant, d’aider l’équipe à avoir de bons résultats. Je suis aujourd’hui le plus ancien de l’équipe, le plus expérimenté. Je dois pouvoir tirer l’équipe vers le haut. J’ai été de toutes les grandes campagnes de l’équipe nationale ces dix dernières années. Je suis le meilleur buteur en activité des Éléphants. J’ai toujours défendu avec dévouement les couleurs de notre pays. Cela me confère un statut que l’on doit respecter. »

 

Après avoir côtoyé des joueurs comme Drogba, Kolo ou en Maestro en sélection, Gervinho a énormément appris avant de devenir un cadre. Le Parmesan est prêt à prodigué des conseils à la nouvelle génération.

« Je n’ai pas de rôle particulier à jouer si ce n’est de faire gagner l’équipe. Maintenant, je suis disponible pour tous les jeunes qui ont besoin de conseils. Nous, les anciens, sommes là pour encadrer la jeune classe. Mais, il faut que celle-ci montre qu’elle veut être aidée, qu’elle a besoin de nos conseils. »

 

 

Avec son expérience dans ce genre de rencontre, Gervinho sera l'un des hommes forts de l'attaque des Eléphants.



Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mer, 11 Nov 2020 à 13h 41
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?