Drame : Le Racing Club de Strasbourg pleure Kéhi Vauvenargues

625 375

Drame : Le Racing Club de Strasbourg pleure Kéhi Vauvenargues

Drame : Le Racing Club de Strasbourg pleure Kéhi Vauvenargues

Un autre enfant du Racing s’en est allé. Vauvenargues Kéhi (29 ans), gardien de but passé par la maison bleue entre 2006 et 2014, aura été l’un des premiers artisans de la remontée de son club formateur.


Il était arrivé à la Racing Mutest Académie en U15, à l’aube de la saison 2006/2007. Transfuge du club de Brétigny en région parisienne, Vauvenargues Kéhi a fait toutes ses classes sous le maillot bleu. Il fait partie de l’équipe championne de CFA 2 en 2011 avec les jeunes du club, quelques semaines avant le dépôt de bilan. En 2012, il est le gardien titulaire au moment de la montée en CFA.

 

 

François Keller, directeur de la Racing Mutest Académie, se souvient : 

« Il était international en jeunes avec l’Equipe de France (puis avec la Côte d’Ivoire, ndlr) et s’est vu sollicité par plusieurs clubs professionnels, notamment en Ligue 1. Pourtant, après le dépôt de bilan, Vauv’ a décidé de rester au Racing en tant que numéro un pour prendre de l’expérience en CFA. Jouer devant le public strasbourgeois à la Meinau était plus formateur pour lui qu’être numéro trois ou quatre dans un club de Ligue 1. »

 

Neuf saisons sous le maillot bleu

 

Pour sa fidélité et parce que c’était un enfant du club, le public de la Meinau en avait fait l’une de ses coqueluches. 

« Il s’inscrivait dans un groupe de sept ou huit joueurs formés au Racing qui avaient décidé de rester pour s’imposer en équipe première et participer au renouveau du club. Dans cette génération 1992, j’ai également une pensée pour Steven Keller, disparu en 2017. »

 

 

Le natif de la capitale se blesse gravement lors d’un match à Moulins. Une double fracture du tibia-péroné stoppe net sa progression. Après une saison sur le banc en National en 2013/2014, où il prend toutefois part à trois rencontres, Vauvenargues Kéhi quitte le Racing à l’été 2014 après neuf saisons en Bleu&Blanc. Il s’engage à l’ASC Biesheim, où il évoluait encore jusqu’à cette année en National 3.

 

“Bienveillant, apprécié de Tous”

 

 

« C’était un très bon gardien de but, poursuit François Keller, précieux dans les sorties aériennes. » 

De Vauv’, son ancien entraîneur retient aussi et surtout un formidable état d’esprit : 

« Bienveillant, apprécié de tous. Dans une équipe avec des clans, il aurait fait partie de chacun d’entre eux, tant il pouvait s’entendre avec tout le monde. »

Vauvenargues Kéhi fait partie de ces joueurs à s’être naturellement installés dans la région après leur formation. Il y avait fondé une famille et emménagé à Strasbourg, à quelques encablures de la Racing Mutest Académie.

Il était devenu « Alsacien par adoption »,

s’émeut François Keller. 

« Sa fille aînée joue dans notre section féminine en jeunes. Il passait de temps en temps la déposer à l’entraînement. »

Vauvenargues Kéhi a disparu à l’âge de 29 ans. Le Racing Club de Strasbourg Alsace adresse ses pensées les plus sincères à son épouse Justine, ses filles Mayla et Naomi ainsi que l’ensemble de ses proches.


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : Racing Club Strasbourg
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Lun, 06 Sep 2021 à 16h 58
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?