Édito : ASEC Mimosas, quand le développement a précédé la route

625 375

Édito : ASEC Mimosas, quand le développement a précédé la route

Édito : ASEC Mimosas, quand le développement a précédé la route

Dans son éditorial du jour, le mythique club Ivoirien donne les clés de son développement qui a fait et qui continue de faire sa renommée. Un éditorial signé Benoît You qui devrait inspirer bien d’autres clubs.


‘‘

Aide toi et le ciel t’aidera

 

 

« La route précède le développement », déclarait le père fondateur de la Nation ivoirienne, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, qui avait érigé cet adage en principe d’action, développant ainsi le réseau routier ivoirien sur toute l’étendue du territoire national. Cette stratégie de développement fut sans nul doute visionnaire et fut l’une des clés de l’émergence du « miracle ivoirien », cette période de prospérité économique survenue en Côte d’Ivoire dans les années 1960-1970.

 

De son côté, l’ASEC Mimosas a entamé son véritable développement dès l’avènement de Me Roger OUEGNIN à la tête de son conseil d’Administration en 1989. Comme chacun le sait, l’un des axes principaux de sa stratégie était l’acquisition et la construction d’un centre d’entraînement qui fut trouver dans le quartier, alors éloigné, de la Riviera Golf. Nombreux furent ceux qui s’interrogèrent sur le bien-fondé de cet investissement dont l’accès à travers les rues du village Ebrié de M’Pouto était difficile.

 

Sol Beni

 

Au cours des 3 décennies écoulées, la ville s’est étendue et la Riviera s’est progressivement recentrée pour devenir le quartier résidentiel le plus prisé d’Abidjan. Sol Beni est même désormais le point de repère utilisé pour dénommer la zone et il est fréquent d’entendre dans les rues de la capitale ivoirienne : « Je suis à M’Pouto, tu sais, le village à côté de Sol Beni » ! Là aussi, il fallait être visionnaire !

 

S’il y avait bien une voie d’accès à Sol Beni, l’emploi du mot « route » pour la définir n’était pas très juste tant elle était peu praticable, à longueur d’année, mais encore plus dans cette période de pluies intenses que nous connaissons traditionnellement au mois de juin.

 

Pour autant, les dirigeants de l’ASEC Mimosas n’ont pas attendu l’aménagement d’une route bitumée pour développer leur complexe sportif et en faire une REFERENCE en Afrique, la fierté de tous les Ivoiriens faisant rimer SOL BENI avec EXCELLENCE.

 

 

Sol Beni

 

« Aide-moi et le ciel t’aidera », voilà certainement la formule qui colle le mieux à la méthode employée par les dirigeants de l’ASEC Mimosas. Donner le maximum, chaque jour, pour construire un grand club, sans attendre ni quémander l’aide de quiconque. Certains d’agir pour le bien de la communauté et que la reconnaissance du travail accompli sera au rendez-vous, tôt ou tard.

 

Combien de fois avons-nous rêvé d’une route goudronnée menant à Sol Béni ?

 

Eh bien, c’est fait ! Nous sommes heureux de vous annoncer (comme s’il s’agissait d’une naissance) que notre centre d’entraînement est désormais accessible facilement par une magnifique voie goudronnée ! Quel bonheur pour tous les Actionnaires et tous ses habitués !

 

SOL BENI

 

so

 

 

A Sol Beni, si le développement a donc précédé le goudron, l’on peut présager que la réalisation de ces travaux de bitumage annonce le démarrage d’une nouvelle phase dans le développement et l’exploitation de notre complexe sportif et hôtelier. Par les temps qui courent, les signaux positifs n’étant pas si nombreux, nous nous accrocherons à celui-ci, en y voyant le signe annonciateur d’un avenir encore meilleur.

’’

Benoît YOU

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : ASEC Mimosas
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Jeu, 18 Jun 2020 à 17h 57
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?