Eléphants : Kossounou, le couteau suisse de Patrice Beaumelle

625 375

Eléphants : Kossounou, le couteau suisse de Patrice Beaumelle

Eléphants : Kossounou, le couteau suisse de Patrice Beaumelle

C'est simple, donnez-lui n'importe quel poste en défense et dormez tranquille sous vos deux oreilles. Vous ne serez aucunement déçus ! Le technicien français l’a bien compris.


À 19 ans, le joueur formé à l'ASEC Mimosas s'impose peu à peu en sélection comme de nombreux ex-pensionnaires de Sol Béni avant lui. C'est une tradition dans le club du président Roger Ouégnin. La formation de qualité qui y est prodiguée ouvre des portes aux élèves les plus assidus dont Odilon Kossounou.

 

 

 

Parti d’Abidjan pour la Suède, plus précisément le club d’Hammarby en janvier 2019, l’ancien académicien n’a pas tardé à se faire repérer par les responsables du Club Bruges qui l’ont enrôlé au bout de 6 mois de présence sur le Vieux Continent. Dès sa première saison avec les Gazelles, le joueur alors âgé de 18 ans se fait remarquer avec des titularisations dans de gros matchs comme face au Real Madrid en Ligue des Champions et Manchester United en Europa League.

 

Défense centrale, latéral droit, milieu défensif, milieu droit, Philippe Clement (son entraineur) n’a pas hésité à essayer son jeune joueur à tous les postes où le besoin se fait ressentir avant de le titulariser cette saison à son poste de prédilection la défense centrale, aux côtés de son aîné Simon Deli. Sa polyvalence couplée à sa régularité sur le terrain de côté de la Jupiler Pro League lui valent tout naturellement sa première convocation par le sélectionneur de la Côte d'Ivoire à l'occasion de la trêve d'octobre 2020 meublée par les matches amicaux face à la Belgique et au Japon.

 

Sur le banc à l'entame du match face aux Diables Rouges, Kossounou avait brillamment replacé Éric Bailly dans une défense à trois avec Traoré Ismaël dans l'axe et Sinaly Diomandé à gauche. Face aux Samouraïs Bleus, il honore sa première titularisation dans ce même schéma tactique avant de passer porter le costume de milieu défensif dans un 4-3-3 en seconde période.

 

Odilon Kossounou face à la Belgique

Odilon Kossounou face à la Belgique (10 oct. 2020)

 

 

Odilon Kossounou face au Japon

Odilon Kossounou face au Japon (13 oct. 2020)

 

De nouveau dans le groupe de Patrice Beaumelle pour ce mois novembre et cette double confrontation face à Madagascar, Odilon s'est de nouveau illustré dans ce rôle de milieu défensif derrière de Sangaré Ibrahim et Franck Kessié. Son travail dans l’ombre n’a pas échappé au fin observateurs. Moins en vue offensivement que ses partenaires du milieu, Kossounou, de par son abattage défensif a libéré Kessié et Sangaré qui ont livré une prestation saluée par le public sportif ivoirien. 

 

Les Eléphants de Côte d'Ivoire au stade Barikadimy

 

Une prestation qui rappelle d’ailleurs celle face à la Namibie en phase de groupe de la CAN 2019 lors de laquelle Kessié avait délivré 3 passes décisives. Serey Dié et Gbamin (remplacé à la 80è minute par Sangaré) assuraient le milieu aux côtés du Milanais.

 

Couteau suisse de Philippe Clement la saison dernière, Kossounou joue désormais ce rôle avec Patrice Beaumelle qui a l’assurance en le sélectionnant d’avoir avec à la fois un défenseur central, un latéral droit, un milieu défensif, un milieu droit et qui sait encore quelles autres cordes il a à son arc.

 

 

Odilon Kossounou



Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mer, 18 Nov 2020 à 22h 25
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?