Eléphants : Zaha, Gervinho Beaumelle, … les tops et flops de la trêve internationale

625 375

Eléphants : Zaha, Gervinho Beaumelle, … les tops et flops de la trêve internationale

Eléphants : Zaha, Gervinho Beaumelle, … les tops et flops de la trêve internationale

Un nul face à la Belgique (1-1) et une défaite devant le Japon (0-1) pour la Côte d’Ivoire au sortir de cette journée FIFA. Le nouvel entraineur des Eléphants, Patrice Beaumelle, n’a pas débuté de la meilleure des manières. De la Fédération aux novices tels que Sinaly Diomandé en passant par les plus expérimentés comme Gervinho, découvrez les tops et les flops de cette trêve internationale.


Ce qu’on a aimé (les Tops)

 

 

Wilfried Zaha

 

Dans un système expérimental (3-4-3 voire 3-5-2) couplé à un jeu moribond où les rares occasions obtenues ont été le fruit d'actions individuelles, l'ailier de Crystal Palace est le seul à être à l'origine d'un but : le penalty provoqué face à la Belgique.

 

Patrice Beaumelle

 

Pour sa liste audacieuse avec des jeunes pouces dont on soupçonnait à peine le talent, des joueurs qui frappait depuis des lustres à la porte de la sélection et bien sûr le retour de certains cadres potentiellement encore bons pour l'emploi. Elles n'ont pas donné satisfaction, mais ses prises de risques caractérisées par son système à 3 derrière et la titularisation du rookie Sinaly changeait du 4-3-3 classique de ses prédécesseurs. Un sélectionneur qui ose sortir des sentiers battus, c'est à encourager.

 

La cohésion du groupe

 

On rêve l'avoir sur le terrain, mais cette cohésion est bien en dehors, hélas ! Les Éléphants véhiculent toujours autant de joie de vivre lorsqu'ils se retrouvent en mission pour la mère patrie. Des statuts rigolos sur Facebook aux stories chambreuses sur Instagram qu'on a pu observer, le groupe semble vivre en pleine harmonie. Tradition oblige, les nouveaux ont eu la piste de dance (la salle à manger ndlr) pour eux tous seuls. Des pas de danses au choix en guise de bizutage qui sans surprises ont été un jeu d'enfant pour Jumaa Saeed Désiré, l'ami des artistes. Il ne manque que cette cohésion gagne le rectangle vert.

 

On espérait mieux (les Flops)

 

Sinaly Diomandé

 

Positionné à gauche dans une défense à 3, le central de l'OL a soufflé le chaud et le froid. Brave face à la Belgique pour sa première avec les Éléphants, le Lyonnais était en revanche aux à bois devant le Japon. La quasi-totalité des offensives des Samouraïs ont été créés sur ce côté gauche de la défense ivoirienne.

 

Maxwel Cornet

 

Reconverti en latéral gauche, les replis défensifs du lyonnais laissaient à désirer. Pas étonnant que son cadet Sinaly est tant souffert lors de ces matchs amicaux. Paradoxalement on n’a pas vu grandes choses de Cornet en attaque. Peu voire aucun centre dangereux en 180 minutes, c'est abusé.

 

Nicolas Pépé

 

La sélection Ivoirienne le club d'Arsenal attendent en vain de voir le Nicolas Pépé du LOSC. Hélas, ce Pépé continue de se fait désirer. Titulaire sur les deux rencontres, Nico est resté égale à lui-même. Des dribbles inutiles, une conservation de balle excessive à l'image des ailiers de la sélection, zéro centre, peu d'occasions créés, ... bref le ‘‘Pépé’’ exaspérant. De la simplicité, du jeu collectif et surtout de l'efficacité devant les buts, c'est ce qu'on demande au Gunner.

 

Gervinho

 

 

Toujours aussi individualiste, mais moins efficace. Absent face à la Belgique, Gervais avait un peu trop à cœur d'être le héros hier devant le Japon. Très voire trop entreprenant, le sociétaire de Parme a tout simplement fait fi du collectif. Son latéral Maxwel Cornet ainsi que les avant-centres Jumaa Saeed et Christian Kouamé peuvent en témoigner. Ce n'est pas ce Gervinho qu'on souhaite voir, mais plus celui au service du collectif, au service de la nouvelle génération.

 

Max Gradel

 

Ils sont nombreux ces anciens à avoir déçu lors de cette trêve. Les piliers sur lesquels souhaite se reposer Beaumelle ont livré pour la plupart une piètre copie. Utilisé en 10 face à la Belgique puis en ailier droit en seconde période face au Japon, Max Gradel n'a jamais su tirer son épingle du jeu. De quoi remettre sur la table la question de sa légitimité dans ce groupe. Circonstance atténuante, le système de jeu proposé par son entraîneur n'a tout simplement pas permis aux joueurs d'exprimer leur véritable potentiel.

 

Serge Aurier

 

Ou sont les centres ? les prises de risques offensives ? Malgré son position plus haut qu'à l'accoutumée, le capitaine des Éléphants n'a pas apporté ce plus offensif qu'offre les latéraux de nos jours. Il n'a pas mieux que Cornet sur le côté opposé.

 

Sylvain Gbohouo

 

Son manque de sérénité dégagé sur des phases de jeu face à la Belgique matérialisé par des contrôles de balles approximatifs et des passes ratées, lui valent sa présence dans le lot des flops. 5 ans après le sacre continental, le portier du TP Mazembe ne s'est toujours pas familiarisé avec le jeu au pied. Ses parades face au Japon sont néanmoins a salué même si elles n'ont fait que regarder l'échéance.

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Oupssss !!!! ???? #gbohouo #belgiquecôtedivoire ???????? ????????

Une publication partagée par MondialSport.ci (@mondialsport.ci) le 8 Oct. 2020 à 1 :20 PDT

 

Le poste de numéro 9

 

Christian Kouamé et Jumaa Saeed se sont partagés le poste de 9 durant ces 2 rencontres sans trouver la faille. Depuis le dernier but de Jonathan Kodjia face à l’Algérie à la CAN 2019 et son absence en sélection, aucun attaquant (dans le rôle de 9) a inscrit un seul but. Soit un total de 7 rencontres. Il est tout de même difficile de leur rejeter entièrement la faute. Quand on voit les conditions dans lesquelles ils étaient servis par leurs ailiers, nos deux attaquants n’avaient pas grandes choses à se mettre sous la dent.

 

Patrice Beaumelle

 

Pour sa frilosité dans le changement de système et les remplacements, l’entraineur ivoirien a plombé son équipe. Une animation pauvre marquée par le faible nombre d’occasions. Le management sur le cas Gervinho lors du premier match où l’entraineur stipule qu’il n’y avait plus assez de temps pour faire entrer l’attaquant de Parme laisse à désirer. Le second cas concerne Jumaa Saeed qui a joué que 39 minute pour sa première sélection.

 

La FIF

 

 

"Si j'avais eu le choix, j'aurais privilégié au moins un adversaire Africain et jouer sur le continent pour préparer au mieux la double confrontation face à Madagascar...",

avait déclaré Patrice Beaumelle avant d'aborder cette série de matchs amicaux face à la Belgique et au Japon. Des enseignements, le technicien français en tirera de cette journée FIFA, mais seront-ils révélateurs des réalités dont-il devra faire face en novembre prochain face aux Bareas ? Pas si sûr ! La FIF aurait dû faire mieux dans le choix des sparring-partners. Après deux matchs tests, Beaumelle se retrouvent avec plus d'incertitudes qu'avant, et ce, à un mois des 3è et 4è journées des éliminatoires de la CAN 2021. Angoissant !



Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mer, 14 Oct 2020 à 14h 47
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?