FIF : Après une dernière attaque, un détracteur de Drogba accepte le cessez-le-feu

625 375

FIF : Après une dernière attaque, un détracteur de Drogba accepte le cessez-le-feu

FIF : Après une dernière attaque, un détracteur de Drogba accepte le cessez-le-feu

Sa critique à l'encontre du prix du Président de l'UEFA décerné hier à l'ancien football, fut la critique de trop même pour sa propre famille. Conseillé par ces derniers et par certains présidents de clubs, Martial Gohourou s'est finalement résolu à bannir "Drogba" de ses propos. Le journaliste proche du bureau sortant de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) à néanmoins lancer une dernière pique à sa victime préférée pour la route. Sacré Martial !


‘‘

Prix du président de l'UEFA : Sortir de l'émotion

 

 

Je voudrais, avant tout, présenter mes excuses à mes frères cadets, Armand Gohourou et Evariste Gohourou, qui m'ont conseillé de ne plus faire de publication concernant Didier Drogba. Par ailleurs, de nombreux présidents de clubs m'ont également demandé de ne plus m'intéresser aux actions de l'ancien buteur de Chelsea. A ces derniers, je voudrais dire que j'ai compris leur message, car je ferai ce qu'ils m'ont dit. Cependant, je les prie d'accepter que je parle du prix du président de l'UEFA, dont l'Ivoirien Didier Drogba est lauréat.

 

J’adresse mes félicitations à ce dernier, mais je crois qu'il faut sortir de l'émotion, du fanatisme, du culte de la personnalité, pour comprendre ma pensée en ce qui concerne cette distinction. Je demande à mes compatriotes de sortir de l'émotion. Je suis un être libre et pensant. J'ai la chance de ne pas être un fanatique.

 

 

Les récompenses comme les Awards, le Ballon d'or et son pendant africain, le Prix BBC... obéissent à des critères. Les performances des lauréats sont déterminantes pour l'acquisition de ces différents Prix cités ci-avant. Quant au Prix du président de l'UEFA, il a d'autres critères qui relèvent de l'affectif que du vécu des lauréats.  Pour preuve, Georges Weah Opong, le seul footballeur africain, Ballon d'or, qui est d'une exemplarité, sans pareille pour avoir financé la sélection de son pays, et qui est devenu président du Liberia grâce au football, n'a pas encore gagné le Prix du président de l'UEFA. Le Camerounais, Samuel Eto'o, dont on connaît les performances en Ligue des champions, qui est Africain, n'a pas encore été lauréat du prix du président de l'UEFA. Cela est valable pour Yaya Touré.

 

Nous n'avons rien contre Drogba. Seulement que nous sommes un tout petit peu plus lucide que bon nombre de nos compatriotes. Nous ne disons pas que l'ex-capitaine des Eléphants n'a pas eu un parcours professionnel de qualité, mais ses états sur les pelouses des stades ne sont rien comparés à ceux de Weah, Eto'o et Yaya Touré qui contribuent grandement au bien-être des populations de leur pays.

 

 

Pour conclure, les critères de désignation du prix du président de l'UEFA relèvent de considérations extra-sportives et sociales.

’’

Martial Gohourou 



Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 02 Oct 2020 à 13h 50
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?