FIFA : Cameroun, Egypte, … ces Fédérations Africaines placées sous normalisation ou qui l’ont été avant la Côte d’Ivoire

625 375

FIFA : Cameroun, Egypte, … ces Fédérations Africaines placées sous normalisation ou qui l’ont été avant la Côte d’Ivoire

FIFA : Cameroun, Egypte, … ces Fédérations Africaines placées sous normalisation ou qui l’ont été avant la Côte d’Ivoire

La Fédération Ivoirienne de Football (FIF) placée sous la tutelle de la FIFA, un cas isolé sur le continent ? Oh que Non ! Découvrez ses associations membres qui ont connu ou qui connaissent un comité de normalisation.


Non, la Côte d’Ivoire n’est pas victime d’une cabale de l'administration présidée par Gianni Infantino comme le prétendre certains. Partout dans le monde le bâton de la fédération international est susceptible de frappé l’une de ses 211 associations affiliées au premier dérapage.

 

 

En Afrique, nous avons recensé pas moins de 5 fédérations en plus de la FIF placées sous tutelle depuis 2017 soit un an après la prise de pouvoir italo-suisse. La plupart pour des raisons de mauvaise gouvernance et/ou de procédures électorales non-conformes aux exigences réglementaires applicables aux membres de la FIFA. Et dans tous les cas, c’est l’alinéa 2 de l’article 8 des Statuts de la FIFA qui a fait la loi.

 

La FECAFOOT du Cameroun

 

Le 23 août 2017, la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) payait le prix des querelles internes qui d’ailleurs sont toujours d’actualité.

 

‘‘

Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé ce 23 août 2017, de nommer un comité de normalisation au sein de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), conformément à l’art. 14, al. 1a) et à l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA.

Cette décision est liée d’une part à la confirmation par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du jugement de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité Olympique et Sportif du Cameroun, laquelle a annulé la procédure électorale ayant mené à l’élection en 2015 de l’actuel comité exécutif de la FECAFOOT et, d’autre part, aux récentes tentatives infructueuses de la FIFA visant à rapprocher les différentes parties prenantes du football camerounais et ainsi sortir de l’impasse. (…)

Le mandat du comité de normalisation expirera au plus tard le 28 février 2018.

’’

 

Le mandat du Comité de normalisation avait été finalement prolongé au 16 décembre 2018. Ce n’est pas la première fois qu’un comité de normalisation est créé au Cameroun pour la FECAFOOT. En 2013, la Fifa avait mis en place un comité de normalisation pour remettre de l’ordre dans le football. Le conflit qui oppose la fédération et la Ligue professionnelle depuis plus d’un an maintenant qui est même allé au TAS, risque de conduire le Cameroun à une 3è normalisation.

 

La FEMAFOOT du Mali

 

Le 20 décembre 2017, c’était au tour du football Malien de connaître la normalisation ‘‘made in FIFA’’.

 

‘‘

Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé aujourd’hui, 20 décembre 2017, de nommer un comité de normalisation pour la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT), conformément à l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA. Le comité sera chargé de gérer les affaires courantes de la FEMAFOOT, de réviser ses statuts, d’identifier les délégués légitimes à son assemblée générale, et enfin d’organiser et de superviser les élections de son nouveau comité exécutif d’ici au 30 avril 2018.

La décision de nommer un comité de normalisation fait suite à l’impasse dans laquelle se trouve actuellement la FEMAFOOT et pour laquelle aucune solution n’a été trouvée malgré les deux missions envoyées à Bamako par la FIFA et la Confédération Africaine de Football (CAF).

’’

 

Depuis le jeudi 29 août 2019, la FEMAFOOT a un nouveau Comité Exécutif présidé par l’inspecteur des finances Mamoutou Touré (62 ans).

 

La GFA du Ghana

 

Après le Cameroun et le Mali en 2017, 2018 a été également marqué deux autres nominations de comités normalisations sur le continent dont la première au Ghana le 27 août.

 

‘‘

À l’issue de la récente réunion entre la FIFA et des représentants du gouvernement du Ghana en présence de l’agent de liaison FIFA/CAF chargé de la situation de la Fédération Ghanéenne de Football (GFA), et au vu du retrait par les autorités ghanéennes de la motion demandant la liquidation de la GFA, le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé, le 27 août 2018, de désigner un comité de normalisation pour la GFA. La GFA ne sera par conséquent pas suspendue.

Le mandat du comité de normalisation courra jusqu’à ce que ce dernier ait mené à bien les missions qui lui auront été confiées, quoi qu’il en soit d’ici au 31 mars 2019 au plus tard.

’’

 

 

Le 25 octobre 2019 soit quelques mois après le mandat du comité de normalisation au Ghana, Kurt Edwin Simeon-Okraku a été élu président de la GFA.

 

La FMF de Madagascar

 

Incapable d’organisé une élection conforme aux textes de la FIFA, la Fédération Malagasy de Football avait été placée sous tutelle le 12 novembre 2018.

 

‘‘

Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé, ce 12 novembre 2018, de désigner des comités de normalisation pour la Fédération de Madagascar (FMF). La décision de nommer un comité de normalisation est liée à la procédure électorale de la FMF, qui n’a pas été effectuée conformément aux exigences réglementaires applicables aux membres de la FIFA. (…)

Le mandat du comité expirera au plus tard le 12 mai 2019.

’’

 

Le pays d’Ahmad Ahamd s’est trouvé un nouveau président en la personne de ARIZAKA RABEKOTO Raoul Romain le 24 août 2019.

 

L’EFA de l’Egypte

 

Après 2017 et 2018, 2019 sera aussi marqué par l’installation d’un comité de normalisation sur le continent africain, l’exposant davantage négativement. Le 20 août 2019, la fédération Egyptienne placée sous tutelle en raison de la démission son président Hani Abou Rida après l’élimination des Pharaons en 8ès de finale de la CAN 2019 par les Bafana Bafana d'Afrique du sud (0-1).

 

‘‘

Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé le 20 août 2019 de nommer un comité de normalisation pour la Fédération Égyptienne de Football (EFA), conformément à l’art. art. 14, al. 1a et à l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA.

Cette décision fait suite à la récente démission du président de l’EFA et de l’ensemble du comité exécutif, ainsi qu’à la visite d’une délégation de la FIFA au Caire.

Le mandat du comité de normalisation expirera au plus tard le 31 juillet 2020 (ou plus tôt s’il a rempli sa mission avant cette date).

’’

 

Censé expirer le 30 novembre 2020, le mandat du comité de normalisation a été prolongé jusqu’au 31 janvier 2021.

 

La FIF de la Côte d’Ivoire

 

Ni 2020, ni l’Afrique n’échappe à la normalisation de la FIFA. Après avoir évité de justesse la sanction suprême depuis 2018 et l’épisode GX, la Fédération Ivoirienne de Football reçoit son comité de normalisation en cadeau Noël ce 24 décembre 2020. Son mandat expirera le 31 décembre 2021. Le communiqué sur ce lien.

 

 

Si les exemples de bonnes gouvernances sont légions en Afrique, les exemples de mauvaises gouvernances le sont tout autant malheureusement. Même la Confédération Africaine de football (CAF) sous Ahmad avait été mise sous tutelle de la FIFA en juin 2019. Ailleurs dans le monde, les comités de normalisation sont également nommés comme en Uruguay en août 2018, au Pakistan en juin 2019, au Venezuela en septembre 2020, ou encore en Haïti en décembre 2020.


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Lun, 28 Dec 2020 à 12h 45
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?