Hamed Bakayoko, un engagement au service du Taekwondo ivoirien

625 375

Hamed Bakayoko, un engagement au service du Taekwondo ivoirien

Hamed Bakayoko, un engagement au service du Taekwondo ivoirien

La Côte d’Ivoire est en deuil. Le Taekwondo ivoirien aussi. La disparition du Premier Ministre Hamed BAKAYOKO est une grande perte pour la communauté Taekwondo ine ivoirienne. Tant l’homme, de son vivant, aura contribué à la promotion et au développement en terre d’Eburnie, de cet art martial d’origine coréenne. Les actes qu’il a posés, en tant que pratiquant et mécène sont légion.



Dès son jeune âge, « l’Etoile d’Etat » comme il était surnommé, opte pour la pratique du Taekwondo. Dans son club, Saint-Paul, il fourbit ses armes et gravit les échelons. Son histoire avec le Taekwondo ivoirien ainsi acté, les hautes responsabilités qu’il occupe ensuite au niveau de l’Etat ivoirien, ne le détourneront pas de sa volonté d’apporter sa contribution au développement de la discipline. Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, sa relation professionnelle avec l’actuel Président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD), qui assurait les charges de son Directeur de Cabinet de 2011 à 2016, renforce son adhésion à promouvoir le Taekwondo ivoirien.

 

 

En 2012, il est personnellement présent au Palais des Sports de Treichville, pour encourager le Comité Directeur de la FITKD et les Eléphants Taekwondo ins, lors de la Coupe du Monde Francophone. Première compétition de Taekwondo d’envergure internationale, organisée en terre ivoirienne. Le Premier Ministre Hamed BAKAYOKO ne manque d’ailleurs pas de féliciter et d’encourager individuellement les athlètes ivoiriens, vice-champions de la compétition. Une année après, en 2013, « Le Golden Boy » est aux côtés de la communauté Taekwondo ine ivoirienne pour l’organisation à Abidjan de la Coupe du Monde par Equipes Nationales. Il a en effet soutenu l’idée de la tenue de cette compétition en Côte d’Ivoire, une première en Afrique.

 

En 2014, HamBak est le parrain de la première promotion des Ceintures Noires 6e Dan et des Instructeurs Internationaux Kukkiwon. Il est présent au Palais des Sports lors de la remise des diplômes de ses filleuls. Reconnaissants de toutes ses actions en faveur de la consolidation des acquis du Taekwondo ivoirien, le Président BAMBA Cheick Daniel et son Comité Directeur l’ont élevé au grade de Ceinture Noire 5e Dan et lui ont remis un Dobok d’or. Son désir de reprendre les entraînements au niveau du Taekwondo était tellement grand, que le Président BAMBA Cheick Daniel a ouvert pour lui le HB Taekwondo Club à l’Ivoire Golf Club.

 

 

Présent à son inauguration, Il a inscrit de nombreux enfants dans ce club dont des enfants de Ministres. Lorsque son agenda le lui permettait, il enfilait son Dobok pour des entraînements réguliers dans ce club. Il n’hésitait pas à apporter sa contribution financière aux animateurs du club pour les motiver à maintenir le cap. Aussi, de sa relation avec le Taekwondo ivoirien, il faut noter que le Premier Ministre Hamed BAKAYOKO a suscité la création de la Ligue de Taekwondo de Séguéla.

 

 

En juillet 2016, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Hamed BAKAYOKO associait son image à la cérémonie de décoration du Président BAMBA Cheick Daniel par la République de Corée. A la résidence de l’Ambassadeur de Corée en Côte d’Ivoire, il se comptait parmi les personnalités venues féliciter le Président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo pour sa distinction, la plus haute que la République de Corée décerne aux non-Coréens. Un mois plus tard, très heureux de l’exploit réalisé par le Taekwondo ivoirien à Rio De Janeiro, il était avec le Ministre François Albert AMICHIA, les deux Ministres du gouvernement ivoirien a porté le Dobok pour l’accueil de CISSE Cheick Sallah et Ruth GBAGBI, médaillés olympiques. Hamed BAKAYOKO est resté au Palais des Sports de Treichville pendant toute la durée des festivités présidées par le Premier Ministre Daniel KABLAN DUNCAN.

 

Sans être exhaustif, ce sont les quelques actions qui justifient à plus d’un titre, que le Premier Ministre Hamed BAKAYOKO était un mécène qui a contribué à donner une ossature nationale et internationale au Taekwondo ivoirien. « Mon plus grand regret aujourd’hui, est le fait que le Premier Ministre Hamed BAKAYOKO ne soit pas aux côtés du Chef de l’Etat pour la future inauguration du Centre Sportif, Culturel et des TIC Ivoiro-Coréen Alassane OUATTARA. J’ai du mal à me faire à cette idée », regrette le Président BAMBA Cheick Daniel.

 

Adieu Monsieur le Premier Ministre ! MERCI pour votre engagement au service du développement du Taekwondo ivoirien ! La communauté Taekwondo ine ivoirienne vous est reconnaissante ‘‘ad vitam eternam’’.

 

 

Hambak


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : SERCOM FITKD
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mar, 16 Mar 2021 à 00h 11
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?