‘‘Je ne rentrais pas dans les projets de jeu du coach de l’ASEC’’ : Yao Kouassi Bernard sort du silence

625 375

‘‘Je ne rentrais pas dans les projets de jeu du coach de l’ASEC’’ : Yao Kouassi Bernard sort du silence

‘‘Je ne rentrais pas dans les projets de jeu du coach de l’ASEC’’ : Yao Kouassi Bernard sort du silence

Un peu plus d’un mois après son retour au pays du côté de l’ASEC Mimosas, l’ancien attaquant du Stella Club d’Adjamé se retrouve au chômage sans le moindre match officiel disputé. Une situation incongrue sur laquelle le concerné s’est prononcé.


Le 17 septembre dernier, l’ASEC en pleine renouvellement de son effectif annonçait l’arrivée de deux attaquants réputés finisseurs. En provenance respectivement du Sebata Kenema (Ethiopie) et du Real Kashmir (Inde), le burkinabè Banou Diawara (28 ans) et l’Ivoirien Yao Kouassi Bernard (26 ans) représentaient le renouveau de l’attaque des jaunes et noirs.

 

 

Sauf que 6 semaines après, soit le 30 octobre 2020, c’est déjà la rupture. Yao Kouassi Bernard n’est plus un joueur de l’ASEC Mimosas. Aucune explication n’est donnée par le club. Interrogé par nos confrères de Kpakpato Sportif, l’avant-centre a évoqué un problème de compatibilité de son jeu et de celui prôné par Julien Chevalier :

« Avec l’ASEC, c’est juste que je ne rentrais pas dans les projets de jeu du coach. Il me la fait comprendre. Le projet n’a pas abouti, ce fut une brève aventure pour moi que j’ai aimé parce que c’était mon rêve de jouer pour l’ASEC Mimosas. »

Un discours de politicien peu convainquant de la part du joueur, mais bon…

 

Affecté, il l’admet, l’ancien de l’AS Athletic Adjamé (son club formateur) n’abandonne cependant pas l’idée de se relancer dans le championnat Ivoirien et montrer l'étendue de son talent.

« Je vais travailler pour revenir encore plus fort. Je veux me relancer dans le championnat Ivoirien pour montrer qu’ils se sont trompés sur moi. »

 

 

Yao Kouassi Bernard (attaquant de l'ASEC Mimosas)

Yao Kouassi Bernard (ex-attaquant de l'ASEC Mimosas)

 

Parti de la Côte d’Ivoire pour l’Inde en juillet 2016, Yao Kouassi Bernard a expliqué à notre source le motif de se comeback. Un retour ‘‘forcé’’ dit-il.

« Je n’ai pas fait le choix de revenir au pays. Cela s’est imposé à moi j’ai eu un problème de papier en Inde donc je ne pouvais plus retourner et ici (en Afrique, ndlr), j’ai eu une opportunité avec le club de Etincelles FC, un club au Rwanda mais j’ai décliné l’offre pour signer à l’ASEC. »

 

 

L’Afrique, l’Asie, deux continents qui jusque-là ont meublé la carrière de Yao Kouassi Bernard. Un parcours atypique qu’il n’a pas manqué d’expliquer.

« J’ai débuté à AS Athletic Adjamé, ensuite j’ai pris la direction de l’Inde où j’ai évolué dans 3 clubs différents. Le premier fut Kenkre FC puis Rainbow FC et Real Kashmir. En 2018, ma dernière saison en Inde, j’ai terminé champion en Ligue 2 et j’ai eu un problème de Visa qui m’a empêché d’y retourner.

Je suis ensuite revenu au pays où j’ai fait une pige de 6 mois avec AS Tanda en Ligue 1 Ivoirienne au cours de la saison 2018-2019. J’ai ensuite pris la destination du Cambodge en Division 1 où j’évoluais avec Asia Euro United. Après 4 matchs joués, le championnat fut arrêté à cause de la Covid. J’ai ensuite accepté la proposition des Mimos et j’ai résilié mon contrat avec Asia. »


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Sam, 31 Oct 2020 à 17h 24
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?