L’UEFA met fin à la règle du but à l’extérieur

625 375

L’UEFA met fin à la règle du but à l’extérieur

L’UEFA met fin à la règle du but à l’extérieur

Suite à la recommandation de la Commission des compétitions interclubs de l'UEFA et de la Commission du football féminin de l'UEFA, le Comité exécutif de l'UEFA a approuvé aujourd'hui une proposition visant à supprimer la règle des buts à l'extérieur de toutes les compétitions interclubs de l'UEFA (hommes, femmes et jeunes) à compter des qualifications phases des compétitions 2021/22.


La règle des buts à l'extérieur a été appliquée pour déterminer le vainqueur d'un match à élimination directe aller-retour dans les cas où les deux équipes avaient marqué le même nombre de buts au total au cours des deux matches. Dans de tels cas, l'équipe qui avait marqué le plus grand nombre de buts à l'extérieur était considérée comme le vainqueur de l'égalité et qualifiée pour le tour suivant de la compétition. Si les deux équipes avaient marqué le même nombre de buts à domicile et à l'extérieur à la fin du temps de jeu normal du match retour, des prolongations étaient jouées, suivies de tirs au but si aucun but n'était marqué.

 

 

Avec la décision de supprimer cette règle, les égalités dans lesquelles les deux équipes marquent le même nombre de buts sur les deux matches ne seraient pas décidées sur le nombre de buts marqués à l'extérieur, mais deux périodes de prolongation de 15 minutes sont jouées à la fin du match retour et au cas où les équipes marqueraient le même nombre de buts ou aucun but pendant cette prolongation, les tirs au but détermineraient l'équipe qui se qualifie pour l'étape suivante de la compétition.

 

Pour faire simple, le quart de finale retour à Rome entre le FC Barcelone et la Roma remporté par les hôtes sur le score de 3 à 0 après avoir perdu 4-1 au Camp Nou, donnera lieu à des prolongations avec cette nouvelle règle. Le but des romains en Espagne ne comptera pas double au décompte final. Un suspense en moins, dommage !

 

Étant donné que les buts à l'extérieur n'auraient plus de poids supplémentaire pour départager, ils seraient également supprimés des critères utilisés pour déterminer le classement lorsque deux équipes ou plus sont à égalité de points dans la phase de groupes, c'est-à-dire les critères appliqués aux matches joués par le équipes en cause. Ils ne seraient pas retirés des critères supplémentaires appliqués à tous les matches de poules si les équipes restent à égalité (plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur dans tous les matches de poules), afin de conserver un maximum de critères sportifs.

 

 

Les statistiques du milieu des années 1970 jusqu'à aujourd'hui montrent une nette tendance à la réduction continue de l'écart entre le nombre de victoires à domicile/extérieur (de 61 %/19 % à 47 %/30 %) et le nombre moyen de buts par match marqués à domicile/extérieur (de 2,02/0,95 à 1,58/1,15) dans les compétitions masculines, alors que depuis 2009/10, la moyenne des buts par match est restée très stable en UEFA Women's Champions League avec une moyenne globale de 1,92 pour les équipes à domicile et de 1,6 pour équipes à l'extérieur.

 

De nombreux facteurs différents peuvent être considérés comme ayant un impact sur cette baisse de l'avantage du domicile. Une meilleure qualité de terrain et des tailles de terrain standardisées, une infrastructure de stade améliorée, des conditions de sécurité plus élevées, une meilleure prise en charge de l'arbitrage (et plus récemment l'introduction de supports technologiques tels que GLT et VAR), une couverture télévisée des matchs plus large et plus sophistiquée, des conditions de voyage plus confortables, un calendrier compressé dictant la rotation des effectifs et des changements dans les formats de compétition sont autant d'éléments qui ont affecté la façon dont le football est joué et brouillé les frontières entre jouer à domicile et à l'extérieur.

 

Commentant l'abolition de la règle des buts à l'extérieur, le président de l'UEFA Aleksander Čeferin a déclaré :

« La règle des buts à l'extérieur fait partie intégrante des compétitions de l'UEFA depuis son introduction en 1965. Cependant, la question de son abolition a été débattue lors de diverses réunions de l'UEFA au cours des dernières années. Bien qu'il n'y ait pas eu unanimité de points de vue, de nombreux entraîneurs, supporters et autres acteurs du football ont mis en doute son équité et ont exprimé leur préférence pour l'abolition de la règle. »

M. Čeferin a ajouté :

« L'impact de la règle va désormais à l'encontre de son objectif initial car, en fait, elle dissuade désormais les équipes à domicile – en particulier au match aller – d'attaquer, car elles craignent d'encaisser un but qui donnerait à leurs adversaires un avantage crucial. . Il y a aussi des critiques sur l'injustice, surtout en prolongation, d'obliger l'équipe à domicile à marquer deux fois lorsque l'équipe à l'extérieur a marqué. Il est juste de dire que l'avantage à domicile n'est plus aussi important qu'avant »,

a conclu le président de l'UEFA. 

 

 

Compte tenu de la cohérence à travers l'Europe en termes de styles de jeu, et de nombreux facteurs différents qui ont conduit à une baisse de l'avantage à domicile, le Comité exécutif de l'UEFA a pris la bonne décision en adoptant le point de vue but à l'extérieur pour avoir plus de poids qu'un but marqué à domicile.


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : UEFA
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Jeu, 24 Jun 2021 à 14h 25
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?