Le couac face à la Sierra Leone, sa complicité avec Zaha et Pépé, la bourde de Badra Ali… Sébastien Haller se confie

625 375

Le couac face à la Sierra Leone, sa complicité avec Zaha et Pépé, la bourde de Badra Ali… Sébastien Haller se confie

Le couac face à la Sierra Leone, sa complicité avec Zaha et Pépé, la bourde de Badra Ali… Sébastien Haller se confie

Auteur cet après-midi de son premier but en phase finale de CAN lors du match nul face à la Sierra Leone, Sébastien Haller est revenu sur cette partie frustrante pour la Côte d’Ivoire.


Une qualification dès la 2è journée de cette phase de poules, c’était l’objectif des Eléphants. Malheureusement la victoire face à la Guinée Equatoriale n’a pas été suivie d’une autre ce dimanche devant la Sierra Leone. Après avoir mené deux fois au score grâce à des buts de Sébastien Haller et de Nicolas Pépé, les Eléphants se sont coup sur coup faits rejoindre les Leone Stars (2-2).

 

 

Avec 4 points en 2 journées, la Côte d’Ivoire devra aller chercher la qualification jeudi prochaine face au Champion en titre algérien. Pour Haller interrogé par les équipe de CANAL+ en fin de rencontre, ses coéquipiers et lui doivent s’en prendre qu’à eux même.

« La mission n’est pas remplie. On ne va pas se cacher derrière ce résultat. Encore une fois on avait tout pour battre cet adversaire. Après ça se joue à des détails. On n’a pas été bons dans les deux surfaces donc on ne peut que s’en prendre à nous même aujourd’hui. La qualification va se jouer au dernier match. »

 

Auteur de ses deux buts au retour des vestiaires, la Sierra Leone a été accrédité d’une bonne seconde période. Constat partagé par l’attaquant de l’Ajax qui estime tout de même que sans l’erreur de mains en toute fin de rencontre de Sangaré Badra Ali occasionnant le 2è but égalisateur, le constat serait tout autre…

« En deuxième période, l’adversaire a joué différemment. On s’y est adapté en marquant le 2è but. On avait le match entre nos mains, mais ça se joue à un détail en fin partie suite à une erreur d’inattention et de concentration qui fait basculer le match. Et à ce niveau-là, ça paye cash. On n’a pas le choix maintenant, on s’est mis dans une situation où on va devoir aller prendre des points contre l’Algérie et espérer finir en tête de notre groupe. »

 

 

Sébastien Haller n’en veut cependant pas au remplaçant de Sylvain Gbohouo qui s’est en plus blessé sur l’action.

« C’est des choses qui arrivent dans le football. Après c’est à nous de rattraper ces erreurs. C’est à nous de se soutenir dans les moments difficiles. »

 

 

Impliqué sur les deux buts ivoiriens et auteur d’une passe dans la surface adverse à Franck Kessié (13') qui aurait dû finir en but, Sébastien Haller a été plus en vue aux côtés de Wilfried Zaha et Nicolas Pépé que lors du précédent match avec Max Gradel et Maxwel Cornet. Une complicité naissante qu’il va falloir peaufiner davantage.

« Bien sûr que je me sens bien aux côtés de Zaha et Pépé ! Après on aurait dû marquer plus de buts. Il y a encore des choses à travailler et ça passera par des matchs, des discussions et des entrainements. »


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Dim, 16 Jan 2022 à 19h 35
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

PUB

Plus d'info ?