‘‘Le jour où j'ai signé, j'ai pleuré…’’ ce club qui a fait couler des larmes de joie à Gervinho

625 375

‘‘Le jour où j'ai signé, j'ai pleuré…’’ ce club qui a fait couler des larmes de joie à Gervinho

‘‘Le jour où j'ai signé, j'ai pleuré…’’ ce club qui a fait couler des larmes de joie à Gervinho

De retour cette saison en Italie, l’attaquant Ivoirien découvre avec Parme son 7è club professionnel à 31 ans. Cependant l’un d’entre ces clubs à le plus marqué l’ancien Académicien. Il l’a révélé dans un entretien accordé à The Guardian.


KSK Beveren, Le Mans, Lille OSC, Arsenal, AS Rome, Heibei China Fortune et maintenant Parme Calcio. De la Belgique à l’Italie, 13 ans se sont écoulés, il a eu des hauts et des bas mais aucun regret assure Gervinho.

 

 

« Des regrets ? ‘‘Pas même un !’’ Tu ne dois jamais oublier d'où tu viens. Je suis né dans un endroit minuscule en Côte d'Ivoire (Anyama), donc être un protagoniste dans cette vie est un rêve. J'ai commencé à jouer au football à Abidjan, ma ville africaine, sans même avoir des chaussures. »,

confie le champion d’Afrique 2015.

 

Arrivé en Europe en 2004 du côté du KSK Beveren (Belgique), où il retrouve une forte communauté Ivoirienne avec Boubacar Barry Copa, Emmanuel Eboué, N’dri Koffi Romaric ou encore Né Marco, c’est en 2005 que le natif d'Anyama est lancé dans le monde professionnel.

 

Mais le club de ses rêves, il ne le touchera de près qu’en 2011…

« J'ai eu la chance de continuer à bien vivre grâce à ma passion. J'ai joué dans le club de mes rêves, Arsenal (2011-2013). J'ai remporté un titre de champion et une coupe de France. J'ai apporté la Coupe d'Afrique à mon pays et je me suis senti comme un héros.

Mes coéquipiers étaient de grands champions et je pense avoir encore plusieurs années de carrière devant moi. Je n'ai aucun regret, je veux juste profiter de chaque instant, de chaque action, de chaque tir au but, parce qu’un jour tous cela prendra fin et sans football la vie sera triste. »

 

Comme nombre de joueurs Ivoiriens, Gervinho démarre sa carrière à l’académie MimoSifcom de l’ASEC Mimosas (1998-2002) sous les ordres d’un certain Jean-Marc Guillou. A l’époque, le joueur de Parme n’avait pas de chaussure mais ce n’était qu’un détail…

« En Côte d'Ivoire, il était très difficile d'avoir des chaussures ordinaires, alors imaginez les paires de marque étaient considérées comme un véritable luxe. Dans l'académie où j'ai grandi, il n'y avait beaucoup de joueurs sans chaussures comme moi et quand j'y suis retourné il y a quelques années, j'ai joué sans chaussures à leur côté.

Mais dans cette académie, c'est devenu une philosophie. Ils disent aux enfants: ‘‘Vous jouez sans chaussures, vous apprenez donc à mieux contrôler le ballon. Quand vous en aurez, ce sera beaucoup plus facile et vous deviendrai des champions.’’

Et après de nombreuses années, après avoir franchi des étapes importantes, vous obtenez enfin ces précieuses paires de marque. La joie après avoir tant souffert… Inoubliable. »

 

 

Après ses débuts à l'ASEC Mimosas (1998-2002) et son passage à Toumodi FC (2002-2004), Gervinho rejoint le club belge de Beveren en 2004. Ce fut ensuite la France avec Le Mans (2007-2009) puis LOSC (2009-2011) avec qui il a remporté le championnat, le premier du club en 56 ans. Vient enfin l’Angleterre où il rejoint son club de rêve les larmes aux yeux.

« Arsenal est l'équipe qui m'a le plus marqué, sans aucun doute. J'ai vécu un rêve. Tout enfant qui commence à jouer ne peut s'empêcher de rêver de jouer dans un club comme Arsenal.

Le jour où j'ai signé, j'ai pleuré. Je m'en souviens comme si c'était hier. C'était en 2011, j'ai appelé toute ma famille et je sautais de joie. C’était une grande fierté de signer avec un club comme celui-là. Je n'ai pas perdu mon sourire du premier au dernier match à Arsenal.

Je me souviens que quand je suis parti, j’ai remercié tout le monde, même le personnel du vestiaire. »

 

Après avoir joué avec un certain Eden Hazard à Lille et bien d’autres joueurs de renom du côté d’Arsenal, Gervinho a ensuite atterri à la Roma où il a partagé le même vestiaire avec Mohamed Salah. Il raconte.

« Je savais qu'Eden deviendrait une star mondiale. Il avait les pieds, l'esprit, le corps et la classe: tout ce dont vous avez besoin pour devenir un champion.

Salah est un dur à cuire. Toujours calme et fort, avec la mentalité d'un travailleur acharné. Je n'oublierai jamais ses entraînements: très haut rythme, poussé comme un fou, tu le regardais avec étonnement. Il a eu une sorte d'effet positif: vous avez vu Salah et vous vouliez travailler plus fort. Talent et sacrifice. »

 

Avec Parme aujourd’hui, Gervinho semble avoir retrouvé une seconde jeunesse. L’Ivoirien s’est déjà offert 5 buts au terme de la 13è journée de Serie A avec seulement 9 apparitions.

 

Résumé du parcours de Gervinho (29/11/2018)

  • 2005-2007 : KSK Beveren (Belgique)
    • 14 buts en 61 rencontres
  • 2007-2009 : Le Mans UC 72 (France)
    • 14 buts en 67 rencontres
  • 2009-2011 : Lille OSC (France)
    • 36 buts en 92 rencontres
  • 2011-2013 : Arsenal FC (Angleterre)
    • 11 buts en 63 rencontres
  • 2013-2016 : AS Rome (Italie)
    • 26 buts en 88 rencontres
  • 2016-2018 : Hebei China Fortune (Chine)
    • 4 buts en 29 rencontres
  • 2018-        : Parma Calcio (Italie)
    • 5 buts en 9 rencontres

 

 

Avec Wikipedia

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Jeu, 29 Nov 2018 à 13h 13
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?