Le président de la Confédération Africaine d'Athlétisme s’excuse pour les "ratés" d'Asaba 2018

625 375

Le président de la Confédération Africaine d'Athlétisme s’excuse pour les "ratés" d'Asaba 2018

Le président de la Confédération Africaine d'Athlétisme s’excuse pour les "ratés" d'Asaba 2018

La Confédération Africaine d'Athlétisme (CAA) a présenté ses excuses aux athlètes et officiels pour les défis logistiques auxquels ils ont été confrontés pour se rendre à Asaba pour les championnats d'Afrique d'athlétisme 2018 qui s'y déroulent depuis le 1er août et dont la fin est prévue pour ce dimanche 05 août.


Faute de vols vers la ville hôte, Asaba, de nombreux sportifs sont restés coincés dans des aéroports. Des compétitions ont dû être reportées. Une situation qu'a décrié de nombreux athlètes dont l'Ivoirien Ta Lou Marie Josée dans un post sur les réseaux sociaux.

 

 

Le président de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA), Hamad Kalkaba Malboum, a admis qu'il y avait de longs retards dans les aéroports et des difficultés de transfert à Lagos, mais les organisateurs ont réussi à transférer toutes les délégations avant le coup d'envoi des championnats mercredi soir au stade Stephen Keshi à Asaba.

 

« Nous nous excusons auprès de nos athlètes pour ce qui leur est arrivé et à partir de maintenant jusqu'à la fin de la compétition, nous ferons tout pour que tout se passe bien »,

a déclaré le président Kalkaba lors d'une conférence de presse au stade Stephen Keshi.

« Nous sommes un continent en développement, tout ne peut pas être parfait, nous devons donc être tolérants, comprendre la situation. Nous faisons partie du processus et devons montrer notre engagement envers ce qui se passe. »

 

Kalkaba a précisé qu'Asaba avait accepté d’accueillir les championnats après le désistement de Lagos, il y a deux ans.

« C'est la réalité, c'est hors de notre contrôle, mais je voudrais apprécier les efforts déployés par le COL pour tout mettre en place pour que nous soyons ici »,

a expliqué le président de la CAA.

 

 

Pour le président de l'IAAF, Sebastian Coe, qui est présent au Nigeria depuis mardi, Asaba 2018 constitue un héritage "car le Nigeria a produit de grands champions et ce nouveau stade va contribuer au développement de la carrière des athlètes".

« Je suis également venu ici avec une grande équipe de notre siège à Monaco pour comprendre les défis auxquels l’Afrique doit faire face. Notre objectif principal est de soutenir le programme de développement en Afrique, de sorte que les fonds disponibles soient dépensés dans les bons centres, avec de bons coachs au sein des établissements d'enseignement »,

a-t-il ajouté.

 

Le président du comité d'organisation local, Solomon Ogba, a également profité de l'occasion pour assurer des transferts parfaits à Lagos, lorsque les championnats se termineront dimanche.

 

 

L'ancien président nigérian d'athlétisme a également exprimé ses regrets concernant les défis logistiques qui ont vu les équipes arriver à Asaba quelques jours après la date initiale prévue.

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : Avec caaweb.org
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Sam, 04 Aoû 2018 à 19h 27
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?