‘‘Niger - Côte d’Ivoire’’ : Youssouf Oumarou, le plus ivoirien des nigériens

625 375

‘‘Niger - Côte d’Ivoire’’ : Youssouf Oumarou, le plus ivoirien des nigériens

‘‘Niger - Côte d’Ivoire’’ : Youssouf Oumarou, le plus ivoirien des nigériens

A quelques heures de l'opposition entre Éléphants de Côte d'Ivoire et Mena du Niger, notre confrère Adam Khalil met en lumière le sociétaire du FC San Pedro.


‘‘

C'est un symbole. Il porte en lui, un mode spécifique de double existence ; voire d'appartenance grâce à ses origines et à un concours de circonstances qui définissent ses intérêts pour sa terre natale (Niger) et son nouveau pays d'adoption (Côte d'Ivoire). Avec l'acceptation langagière, on dira que ''c'est le plus Ivoirien des Nigériens''.

 

 

Il y a seulement quelques semaines, Youssouf Oumarou signait son arrivée dans l'équipe de Fc San Pedro (Ligue 1 ivoirienne) pour prendre part à la nouvelle saison de football en Côte d'Ivoire. Tarek Jani, l'entraîneur du Fc San Pedro motive «C'est un international Nigerien. Il a de très bonnes qualités. C'est un milieu de terrain. C'est un joueur qui peut être complet»

 

Ce Vendredi après-midi du 26 Mars 2021 (pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Can 2022) , Youssouf Oumarou va fouler la pelouse du stade Seyni Kountché en ayant le cœur sur la sélection de son pays : Le Mena du Niger. Sans doute aussi, avec à l'idée de bien s'appliquer pour conforter ses nouveaux employeurs ivoiriens. Il lui faudra résister à la double pression. Mais, Youssouf Oumarou lance le défi : « C’est un sentiment de joie d’affronter un pays comme la Côte d’Ivoire et en même temps, un défi pour moi parce que j’évolue en club dans ce pays. Nous savons tous que la Côte d’Ivoire part favorite sur les papiers. Mais, ça sera un autre match sur le terrain. J’y crois énormément à la victoire et d’ailleurs ce n’est pas une option pour nous de gagner mais plutôt une obligation ».

 

Youssouf Oumarou est un fin connaisseur de la Côte d'Ivoire. Son oncle (le frangin à sa mère) n'est autre que l'ancien attaquant de l'Africa sports d'Abidjan, le très réputé Alhassane Issoufou Danté, un des anciens meilleurs fusils du championnat ivoirien avec 22 buts en 26 matchs entre 1999 et 2001 sous les couleurs vert et rouge. « Issoufou Danté est mon oncle. C’est le petit frère à ma mère (Fatoumatou Amadou). Et c’est lui qui m’a pratiquement élevé. Je vivais chez lui et il représente beaucoup pour moi. Il m'a beaucoup parlé de la Côte d'Ivoire », raconte le neveu de celui qui occupe aujourd'hui le rang d'entraîneur adjoint de l'équipe nationale junior du Niger.

 

Le neveu à Alhassane Issoufou Danté

 

 

Jamais dans la précipitation, il a une progression construite pas à pas avec un horizon précis. Cet athlete bien bâti (1,90 mètre et 70 kgs) a fait toutes les classes de la sélection nationale de son pays. Le petit '' Balley '' (son pseudonyme) a porté le maillot '' orange blanc et vert '' du Niger avec les catégories : Cadet ( 6 sélections avec 2 buts), Junior (13 sélections avec 1 but), Espoir (Capitaine de ce groupe avec 25 sélections). Balley est avec les seniors depuis 2014 (56 sélections avec l’équipe A ). Et parce que c'est le plus Ivoirien des Nigériens. À Niamey, on assimile ses qualités à celles de l'ancien capitaine des Eléphants de Côte d'Ivoire, Yaya Touré à cause de sa morphologie, sa finesse et son élégance dans la récupération du ballon…

 

Dans la carrière internationale de Balley, ses chemins, ses routes ont très souvent rencontré la Côte d'Ivoire. Aux Jeux de la francophonie de Nice (France) en 2013, il faisait parti du groupe des Mena qui a pris une raclée (0-4) devant les Éléphants (Éric Bailly, Assalé Roger...). C'était le 11 Septembre 2013 lors du match de la 3ème journée du groupe A. « En plus des Jeux de la Francophonie, j’ai aussi joué les éliminatoires du Chan 2018 contre la Côte d’Ivoire où on s’est fait éliminer à la dernière minute sur un but de Banfa Sylla », précise t-il.

 

Depuis les non sélections de son compatriote Mohamed Wonkoye (ancien attaquant de l'Asec mimosas entre 2012 et 2014), le Vice-capitaine (et porteur du maillot du No 6) du Mena, est le seul Nigerien du championnat ivoirien. Qui évolue chez la sélection des Mena.

 

 

Et il averti : « Ça me ferait énormément plaisir de marquer contre la Côte d’Ivoire et je travaillerai pour que ça arrive ». Pourvu qu'il confonde les couleurs '' Orange, blanc et vert ''. Le Mena et les Éléphants ayant les mêmes couleurs dans leurs distinctes armoiries.

’’

Adam Khalil


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 26 Mar 2021 à 09h 48
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?