Présidence CAF : Adam Khalil tombe sous le charme d’Augustin Senghor et d'Ahmed Yahya

625 375

Présidence CAF : Adam Khalil tombe sous le charme d’Augustin Senghor et d'Ahmed Yahya

Présidence CAF : Adam Khalil tombe sous le charme d’Augustin Senghor et d'Ahmed Yahya

Présent à Yaoundé le 7 février dernier pour suivre la finale du Championnat d’Afrique des Nations opposant le Mali au Maroc (0-2), le journaliste de la chaine cryptée Canal+ a été fasciné par les candidats à la Présidence de la CAF que sont le Président de la Fédération Sénégalaise de Football et celui de la Mauritanie.


‘‘

C'est un ballet de dirigeants de Fédérations nationales africaines de football au hall de Hilton Hôtel. Des allers et retours. De la sympathie dans les gestuelles. De l'amabilité dans les rapports des uns et des autres. Assis autour de tasses de café, de thé, ils sirotent. Débout par petits groupes, ils conversent. Placés sur des côtés discrets de l'hôtel, ils s'estiment et parlent ... De quoi ? De la finale du CHAN 2021 (entre le Maroc et le Mali) qui se déroulera dans quelques heures, en début de soirée de ce 07 Février 2021, au stade Ahmadou Ahidjo !? Vraisemblablement, non !

 

La préparation de l'élection à la CAF du 12 Mars 2021, au Maroc, reste au bout des lèvres. Ce sont des tractations. Quand bien même certains dirigeants de Fédérations n'arrivent pas à cacher leur gêne face à ce sujet susurré à leurs oreilles.

Le Chan est une aubaine pour rencontrer les votants. Une des dernières plateformes où se retrouvent dans un seul et même endroit, plusieurs décideurs du football africain.

 

Le Hilton se situe au cœur de Yaoundé, la capitale du Cameroun. Quelques journalistes aussi y ont accès. Du moins, des privilégiés. Le site étant strictement réservé aux invités de la Confédération africaine de football (Caf) et les organisateurs du CHAN. Le journaliste qui s'y approche se fait lyncher du regard. Tout est discret et dans le secret. Par petits groupes, les affinités naissent... Certains affinent leur position. D'autres devinent ce qui pourrait advenir.

Le Nigérian Amaju Pinnick est bien positionné au centre d'une petite assemblée. Le Sud-Africain Danny Jordan reçoit à tour de rôle dans la salle du restaurant... Son compatriote et candidat à la présidence de la CAF, Patrice Motsepe, le téléphone scotché à l'oreille, s'extrait rapidement et cherche à remonter dans l'ascenseur. Le Sénégalais Augustin Senghor est bien entouré de ses compatriotes (El Hadj Diouf, Khalilou Fadiga...). Le Mauritanien Ahmed Yahya est aussi bien enthousiaste avec tout le monde. La chaleur communicante, il garde constamment le sourire aux lèvres.

 

Dans cette masse de personnalités. J'essaie de comprendre auprès de Ahmed Yahya, Augustin Senghor ; et surtout avec leurs entourages. Toutes les deux tendances étant de la même région, d'une même communauté d'Etats. L'Afrique de l'ouest peut-elle encore unir ses forces en une seule candidature ? Est-ce possible à quelques semaines du scrutin de faire un front commun ? Une seule voix de la CEDEAO autour de la candidature du '' doyen d'âge '' Jacques Anouma ? La question paraît anachronique auprès de mes interlocuteurs. Un débat à priori, dépassé par le cours des événements. Des confidences ressortent. L'engagement sans faille de chacun, est une évidence. Les positions semblent être déjà tranchées et choisis. Le '' Vieux père '' Jacques Anouma, lui, n'est pas présent. Mais, ses équipes sont à Yaoundé et travaillent. Dit-on. Je reste convaincu que cela ne suffit pas.

 

Contrairement à l'Ivoirien (ancien opposant au système à l'époque Issa Hayatou) et omniprésent dans le giron de la CAF depuis deux voire trois décennies, le Mauritanien et le Sénégalais font partie du cercle des jeunes dirigeants dans le football Africain. Ils ne sont plus des petits. Ils sont montés en grade. Ils ont pris aussi des galons. On pourrait même être susceptible de dire. Si Ahmad Ahmad a pu être président de la Caf. Pourquoi pas eux !?

Des jeunes loups qui voudraient s'affirmer, s'afficher et prendre leur destin en main. Occuper l'espace et prendre le pouvoir pour une nouvelle et jeune génération, semble être leur credo.

 

Une nouvelle génération de dirigeants africains

 

C'est aussi une lutte générationnelle que de pouvoir saisir la balle au bond ; et au bon moment. À une période où la classe dirigeante du football mondial connaît aussi des mutations, des changements d'hommes et de visions. Une nouvelle conception des choses qui mettrait une croix sur le modèle ancien.

 

C'est ainsi que la gestion administrative et financière des Fédérations de la Mauritanie et du Sénégal, incarnée respectivement par Ahmed Yahya et Augustin Senghor, sont pris depuis peu en exemple et présenté désormais à travers le monde entier, par la Fifa comme des modèles de réussite. Le rendez-vous du 12 Mars 2021 au Maroc, est donc une occasion rêvée pour eux. Ils ne voudront pas lâcher du lest.

 

La vérité est de comprendre et de se rendre compte qu'une transition est en train de s’opérer dans les instances du football continentale. Une nouvelle génération de dirigeants, qui s’est formée en Europe ou aux États-Unis, et aussi qui a appris auprès de la nouvelle nomenclature de la Fifa, émerge avec l’ambition affichée de prendre le relais des anciens. C'est déjà ça de permettre au football africain de s’installer enfin sur l’échiquier du football mondial.

 

C'est de pouvoir susciter une nouvelle intelligentsia du football sur le continent. C'est un enjeu d'autant plus recherché que la dynamique est de faire définitivement du football Africain un levier majeur d'émancipation et de valorisation des Africains ; et qui mettra le football sur le continent comme un facteur d'inclusion social, d'économie vraie du sport... de développement durable.

La vérité vraie est que Ahmed Yahya et Augustin Senghor ont déjà marqué des territoires.

’’

Adam Khalil

Ahmed Yahya & Adam Khalil

Ahmed Yahya & Adam Khalil

Augustin Senghor & Adam Khalil

Augustin Senghor & Adam Khalil

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mer, 17 Fev 2021 à 11h 15
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

PUB