Quand Ouattara faisait découvrir la Côte d'Ivoire à Gianni Infantino

625 375

Quand Ouattara faisait découvrir la Côte d'Ivoire à Gianni Infantino

Quand Ouattara faisait découvrir la Côte d'Ivoire à Gianni Infantino

Un Ouattara peut en cacher un autre. A l'occasion du dîner offert par le Ministre Danho Paulin aux présidents de la FIFA et de la CAF, le patron du football mondial est revenu sur sa rencontre avec la Côte d'Ivoire.


Nous sommes en 1997 en Suisse, un ivoirien champion d'Afrique 92 du nom d'Ahmed Ouattara fait sensation du côté du FC Sion, actuel club de Serey Dié. Ses prestations sont suivis et appréciées par de nombreux fans dont un jeune Italo-suisse du nom de Gianni Infantino. A l'époque, le jeune homme de 27 ans ne se doutait pas qu'il deviendrait un jour le patron du football mondial 20 ans environs après.

 

 

Ahmed Ouattara (FC Sion)

 

C'est de cette administration pour l'ex attaquant des Éléphants, son aîné d'un an, que naît la relation entre l'actuel Président de FIFA et la Côte d'Ivoire. Une anecdote comptée par le concerné lors de sa brève allocution au dîner du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

« Mon histoire avec la Côte d’Ivoire, c’est avec Ahmed Ouattara qui a joué en Suisse. J’étais jeune, je n’avais pas d’argent pour entrer au terrain. Mais nous crions "Ouattaraaa..." et il marquait des buts. La Côte d’Ivoire a les possibilités de gagner la coupe d’Afrique et pourquoi pas, la coupe du monde. »

 

Ahmed Ouattara (FC Sion)

 

Gianni Infantino en Côte d'Ivoire, une première qui devrait devenir une habitude. Oui, pour la première fois de son histoire, la Côte d'Ivoire reçoit un président de la FIFA. Un honneur qui fait suite cependant aux plus sombres heures de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) en général et du football local ivoirien en particulier. Durant une année, le ballon refusait malgré lui de rouler sur les pelouses locales. Et pour cause, une élections présidentielles qui a mal tourné.

 

 

Après avoir réglé l'affaire a distance jusqu'à l'installation d'un Comité de Normalisation, le Président de la FIFA ne pouvait occulter ce passé fâcheux et dommageable vécu, orchestrée ou subit (ça dépend) par les acteurs du football Ivoirien. En bon père de famille, Infantino a appelé à l'unité.

« Chers amis, c’est un vrai plaisir d’être parmi vous. La Côte d’Ivoire est un pays magnifique. C’est ma première visite, maintenant, je connais le chemin. Je voudrais souligner l’unité du football. Il faut savoir mettre de côté les différends pour faire vibrer les jeunes. C’est notre obligation de travailler dans l’unité. Pour les jeunes, pour le football. »

 

A ses illustres hôtes, Mme Dao Gabala (Présidente du comité de normalisation de la FIF) a dit ceci :

« Un grand honneur pour nous de vous dire akwaba, akwaba dans la nation où le football est roi. Merci au ministre Touré Mamadou qui représente son collègue des Sports. Merci aussi à Mme Mariatou Koné dont un établissement va nous recevoir demain. Nous avons voulu rassembler l’Afrique ensemble, rassembler le football ensemble. Nous avons les sommets du football au même moment, au même endroit.Nous avons voulu ce dîner pour vous dire bienvenue. Nous aurons un programme chargé demain (mardi 4 mai 2021). Je voudrais dire à Gianni Infantino qui vient pour la première fois à Abidjan, quand on vient une fois à Abidjan, on revient toujours. »

 

Rappelons que les présidents Infantino (FIFA) et Motsepe (CAF) animeront une conférence de presse ce mardi après-midi à l'hôtel Ivoire. On devrait en savoir plus sur le championnat panafricain inter-écoles et surtout sur l'état actuel des relations entre la Côte d'Ivoire et ces deux institutions mères que son la FIFA et la CAF.

 

 

Propos recueillis par Fernand Dédeh


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mar, 04 Mai 2021 à 03h 54
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?