Sa brouille avec Wenger, l’épisode Kamara Ibrahim, son transfert avorté au Qatar… les confessions de Gervinho

625 375

Sa brouille avec Wenger, l’épisode Kamara Ibrahim, son transfert avorté au Qatar… les confessions de Gervinho

Sa brouille avec Wenger, l’épisode Kamara Ibrahim, son transfert avorté au Qatar… les confessions de Gervinho

Présent à Abidjan depuis quelques semaines pour les vacances, le nouveau sociétaire de Trabzonspor est courtisé par les chaines de télévisions pour parler de son actualité. Après NCI le 16 juin dernier, c’est au tour de Life tv d’accueillir dans ses locaux l’ancien pensionnaire de l’Académie MimoSifcom. En effet, Gervinho était l’invité de la sublime Konie Touré et ses chroniqueuses de l’émission Life Weekend du vendredi 19 juin. Au cours de son confessionnal, le natif d’Anyama est revenu sur plusieurs sujets notamment son départ précipité d’Arsenal en 2011 mais aussi son absence de la sélection pendant 2 ans en raison d’incident entre lui, le sélectionneur et les dirigeants de la Fédération.


L'épisode Arsène Wenger et ses regrets 

 

 

« Arsenal, c’était un club de rêve pour moi et je me souviens quand j’étais encore en vacances et Arsène m’a appelé pour me dire qu’il me voulait. Pour moi déjà j’étais fier parce que c’était un rêve qui se réalisait. Après au niveau du club, tout a commencé à se dégrader après la Coupe d'Afrique des Nations en Afrique du Sud en 2013 parce qu’à l’époque il ne voulait pas que je parte à la CAN, il n’était pas trop d’accord. Mais nous, notre devoir c’est d’aller défendre les couleurs de notre pays. En tant que joueur, la Coupe d’Afrique pour nous est une compétition qu’on a pas envie de rater donc moi je ne pouvais pas la louper.

 

En équipe nationale, j’étais un élément important donc je ne pouvais pas refuser l’appel. J’ai fait le forcing et je suis partie. Quand je suis revenu les choses ont commencé à s'empirer. C’est à partir de là que j’ai commencé à jouer moins, je n’étais plus titulaire par moment je rentrais. Après 6 mois je pense, on était déjà à la fin de la saison parce qu’il restait une journée. Je suis allé toquer à son bureau, j’ai demandé à le voir. On a discuté et je lui ai demandé à partir parce que je ne pouvais pas rester pour continuer comme ça. Je suis quelqu’un d’important dans mon pays avec l’équipe nationale donc joué 15 à 20 minutes, être titulaire aujourd’hui demain. Non, avec le statut que j’ai, je ne pouvais pas continuer comme ça. J'ai donc demandé à partir. »

 

L’épisode Kamara Ibrahim

 

« Moi personnellement, je pensais qu’il n’y avait pas de problème entre Kamara et moi. Avec lui, on a gagné la Coupe d’Afrique ensemble, on a fait les qualifications ensemble et après il a eu la chance d’être sélectionneur, j’étais content pour lui. Il m’a même appelé quand il a été nommé et je l’ai félicité. Avant que Kamara ne vienne, il y avait Wilmots qui était le sélectionneur où il y avait eu déjà quelques histoires avec lui. Kamara a essayé de rattraper, j’ai dit ok il n’y a pas de souci. Après il y avait certaines choses par rapport auxquelles je me disais qu’on ne pouvait pas régler ça maintenant… »

 

Accusé de pourrir le vestiaire, Gervinho répond

 

 

« On a eu une génération où on a vécu ensemble, je ne suis pas quelqu’un qui salir un vestiaire donc ce n’est pas avec ces jeunes-là je vais le faire. Ils ont voulu changer de politique, partir sur une nouvelle base avec des jeunes joueurs et pour eux la meilleure façon de nous écarter nous les ‘‘vieux’’ en trouvant des excuses. Avec ce que j’ai vécu en Côte d’Ivoire, c’était dommage que j’arrête comme ça sur ce genre d’histoire. Mais je savais que tôt ou tard, l’histoire allait se régler. »

 

‘‘Ça vient des Dirigeants de la Fédération’’

 

« Avec ce qu’on a vécu et apporter au football Ivoirien, je pense qu’à partir d’un moment quand il y a des dirigeants qui sont à la Fédération et qui se comportent autrement. Ça devient frustrant d’oublier tout ce qu’on a fait pour la Côte d’Ivoire. Ça ne vient pas des Ivoiriens mais plutôt de ceux qui étaient à la Fédération. Même s’ils veulent rajeunir un peu l’équipe nationale mais je pense que ce n’est pas à cause de ces jeunes qu’ils sont allés chercher qu’ils vont nous coller des étiquettes, nous pousser à la porte comme ça sans respect. »

 

Son transfert avorté au Qatar en janvier 2020

 

 

« Le transfert s’est capoté parce qu’à la dernière minute le temps d’enregistrement était trop juste et le temps de transférer les courriers à la FIFA, l’heure du mercato était déjà fermé. J’avais demandé à partir à l’époque parce que j’avais reçu une bonne proposition, mais ils n’étaient pas d’accord et c'était normal parce que j’étais un joueur important de l’équipe. Après j’ai voulu partir parce qu’il y avait une bonne opportunité pour moi... »


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mar, 22 Jun 2021 à 16h 55
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?