Yann Karamoh (ex-Espoir français) : ‘‘Que les Ivoiriens sachent qu'ils peuvent compter sur moi !’’

625 375

Yann Karamoh (ex-Espoir français) : ‘‘Que les Ivoiriens sachent qu'ils peuvent compter sur moi !’’

Yann Karamoh (ex-Espoir français) : ‘‘Que les Ivoiriens sachent qu'ils peuvent compter sur moi !’’

Après avoir fait toutes ses classes avec les équipes jeunes de France, notamment des U16 à Espoirs, Yann Karamoh a décidé d’opté pour la Côte d’Ivoire dont il est originaire. Le natif d’Abidjan et coéquipier de Gervinho en club avec qui il échange régulièrement sur les Eléphants nous dit-il, s’est confié à nos confrère d’Abidjan Sport pour officiellement tendre la main à la sélection Ivoirienne coachée par Patrice Beaumelle. L’ailier de 22 ans formé au Racing Club de France puis au Stade Malherbe de Caen se dit même prêt à apporter son coup de main aux Eléphants Espoirs pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Choix du cœur ou choix de la raison, Yann Karamoh se livre.


Pouvez-vous revenir sur votre parcours ?

 

 

J'ai été formé dans un club en région parisienne puis à Caen jusqu'à ce que l'Inter de Milan me récupère. Après l'Inter m'a prêté à Bordeaux et aujourd'hui je suis à Parme.

 

À quel moment avez-vous intégré l'équipe espoir de France ?

 

Je tiens à préciser que je suis né à Abidjan et c'est à l'âge de 2 ans que je suis arrivé en France. J'ai donc intégré l'équipe espoir française à 18 ans. J'ai évolué au côté des N'dombélé de Tottenham, Moussa Dembélé, Aouar etc.

 

Yann Karamoh

 

Quel est votre palmarès avec les bleus espoirs ?

 

Cette génération a été championne d'Europe malheureusement une blessure m'a empêché de participer à cette compétition. J'ai fait toutes mes classes avec les équipes jeunes de France.

 

Est-ce une déception pour vous de ne pas arborer le maillot des bleus ?

 

Aucun regret car j'ai encore l'opportunité de défendre les couleurs de la France ou de la Côte d'Ivoire. En plus, je suis encore très jeune.

 

L’Inter probable champion d'Italie, quels sentiments nourrissez-vous ?

 

Je suis très content à leur place. D'ailleurs, je suis régulièrement en contact avec quelques joueurs cadres de ce club.

 

Continuerez-vous l’aventure avec Parme la saison prochaine ?

 

Rire. Pour l'instant, nous sommes en discussion car le club se bat pour obtenir le maintien. Sinon, c'est actuellement difficile.

 

Avez-vous été titularisé assez cette saison ?

 

Cette saison est l'une des plus compliquées pour Parme et moi. Avec des blessures et le changement de coach n'ont pas rendu la saison facile.

 

Quels sont vos rapports avec l'un des cadres de Parme en l'occurrence Gervinho ? Échangiez-vous de la sélection nationale ?

 

Nos relations sont très bonnes. Que ça soit Gervinho ou Kessié on échange beaucoup sur les Éléphants. Je bénéficie beaucoup de ses conseils.

 

Yann Karamoh et Gervinho

 

 

Pourquoi avez-vous opté pour la sélection nationale ?

 

Mon choix est justifié et normal du fait que je suis avant tout Ivoirien et issu d'une famille ivoirienne bien que binational.

 

À l'instar des binationaux comme Aurier, Haller, Cornet etc. que pensez-vous apporter en terme de valeur à la sélection ivoirienne ?

 

Exactement, je pense apporter un plus à cette sélection mais la décision finale revient au coach (Patrice Beaumelle, ndlr).

 

Êtes-vous prêt à rejoindre la sélection olympique en cas d'appel ? Les Éléphants U23 ont-ils une chance face à leurs adversaires aux Jeux Olympiques à Tokyo ?

 

Ça sera un plaisir. Pour cette compétition, on a des joueurs de qualité, un bon groupe et nous sommes une grande nation de football en Afrique.

 

Eléphants Espoirs

 

Êtes-vous en contact avec le coach Haidara Choualio, sélectionneur des Éléphants U23 ?

 

Pas de contact direct.

 

Êtes-vous motivé à l'idée de rejoindre la sélection senior ?

 

Avec les Coupes d'Afrique à venir, ce serait un privilège d'être convoqué en équipe senior.

 

Avez-vous une idée des réalités de la CAN ?

 

Il y a toujours une petite crainte mais après tout c'est le football. Certes avec la température et l'état de certaines pelouses, il peut avoir des petits soucis mais on espère de grandes choses.

 

Quel est votre message à l'endroit des millions d'Ivoiriens ?

 

Que les Ivoiriens sachent qu'ils peuvent compter sur moi car j'aime mon pays.

 

Yann Karamoh

 

 

Propos recueillis par Patrice Tia,

Abidjan Sport


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Dim, 02 Mai 2021 à 15h 37
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?