PUB

Mondial 2014 - Halilhodzic à coeur ouvert

625 375

Mondial 2014 - Halilhodzic à coeur ouvert

Mondial 2014 - Halilhodzic à coeur ouvert

Dans une interview accordée au Parisien, Vahid Halilhodzic se livre sur les émotions ressenties et affichées suite à la qualification de l'Algérie pour la Coupe du monde.


L'homme n'est pourtant pas du genre à montrer ce qu'il ressent. Pas non plus d'une grande propension à s'exprimer et dire ce qu'il a sur le coeur. Mais l'instant est tellement particulier, tellement unique, que les règles de conduite fixées par un caractère sobre et bien trempé volent en éclat, au soir même de la qualification historique de l'Algérie pour la Coupe du monde au Brésil: "Lors du premier stage a Marcoussis, en juillet 2011, je ne nous pensais pas capables de nous qualifier. On a pourtant fait un parcours exceptionnel (...) J'ai ressenti un mélange de joie et de mélancolie. C'était fort."


Une émotion partagée 
Si l'on revient un peu en arrière, il y avait des signes avant-coureurs de cette victoire (1-0) sur le Burkina-Faso, des signes sur l'union d'un peuple qui ne trompent pas. Pour preuve, le stade Mustapha Tchaker de Blida était plein dès le matin, six heures avant le coup d'envoi ! Une ambiance qui ne laisse personne indifférent, des joueurs à l'entraîneur, émerveillé d'un tel spectacle: "Il y a ici une chaleur, une ferveur qui n'existe pas en Europe. Le stade était plein à craquer dès 11h du matin, il n'y a qu'en Afrique que l'on peut voir ça. J'ai vu des milliers de gens dans la rue nous courir après avec les drapeaux. C'est vraiment incroyable, je n'ai pas de mots." 


Que les mots manquent à l'ex coach du PSG est chose bien surprenante, lui qui si souvent a eu la parole pour glacer l'assemblée de ses analyses froides et dénuées d'émotion. On peut aujourd'hui dire sans trop s'avancer que l'émotion, enfoui, devait être quelque part présente au vu de sa réaction dès le coup de sifflet final. En larmes, dans les bras de son staff, pas question de se cacher: "C'était un mélange d'émotions (...) On a beaucoup travaillé pour en arriver là. D'autant qu'on s'est fait voler par l'arbitrage lors du match aller. Je l'avais vraiment mal vécu. Et la deuxième raison est d'ordre privé. J'ai pensé à mon frère qui nous a quittés il y a tout juste un an. Je sais qu'il a tout vu de là haut. Et puis j'ai entendu le stade scander mon nom. C'était un sentiment profond, j'étais vulnérable." 

L'essentiel désormais assuré, il n'est pas encore temps de penser au Mondial "coach Vahid" va désormais "se reposer un peu" lui qui a "programmé des vacances après le tirage au sort" avant de prendre une décision. L'homme qui dirige la deuxième sélection de sa carrière après la Côte D'Ivoire a reçu "au moins dix coups de fil de clubs ou de sélections nationales". Les choses sérieuses ne font après tout que commencer.  

D'où provient l'info

  • Source : Avec Goal.com
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Jeu, 21 Nov 2013 à 15h 27
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !