Africa Sports : Koné Cheick Oumar saisit la justice Ivoirienne et donne les raisons

625 375

Africa Sports : Koné Cheick Oumar saisit la justice Ivoirienne et donne les raisons

Africa Sports : Koné Cheick Oumar saisit la justice Ivoirienne et donne les raisons

La crise à l’Africa Sports est sans doute loin d’être terminée en témoigne cette sortie de l’ancien Président du club qui annonce une procédure judiciaire en cours contre les nouveaux dirigeants avec à leur tête Kuyo Téa Narcisse.


Malgré son élection à la tête de la présidence de l’Africa Sports le dimanche 28 novembre 2021, Kuyo Téa Narcisse ne fait toujours pas l’unanimité au sein de la grande famille du club. Pour preuve, Koné Cheick a décidé de se saisir de la justice Ivoirienne pour contester cette élection. Candidat à ce scrutin du 29 novembre dernier, l’ancien Président du club avait décidé au dernier moment de se retirer car pour lui toutes les conditions n’étaient pas réunies pour une élection démocratique.

 

 

Dans une interview accordée à L’Intelligent d’Abidjan, Koné Cheick a donné les raisons de son acte.

« Je me suis adressé à la Justice et l'affaire est déjà passée devant les juridictions. Elle a été renvoyée et elle sera examinée. Nous luttons pour que tout se construise sur la légalité, sur des bases solides. Nous allons mettre fin au désordre et faire élire un président dans des conditions potables puisque lors de ces élections-ci, le CONOR Africa et associés, avaient déjà préparé un candidat de leur choix. »

 

En ce qui concerne l’issue de son dossier auprès de la justice Ivoirien, l’ancien Président du club se dit confiant.

« Je suis confiant pour le dossier déposé auprès de la Justice de Côte d'ivoire. Ce pays est un Etat de droit. Ce n'est pas une République bananière. Nous avons des magistrats compétents et le droit sera dit. »

 

 

Koneco a fait savoir que Kuo Téa Narcisse lui a dit de vives voix que ces élections étaient pour lui.

« La conspiration transparaissait déjà dans les différents propos et attitudes. Finalement, Kuyo Téa m'a dit que ces élections étaient organisées pour lui et que si lui, n'était pas candidat, elles n'auraient pas lieu. Il me l'a dit en présence de Jean-Michel Deignan. Il voulait même obtenir mon ralliement à sa candidature. Avant cela, il me l'avait dit devant Doré Lansiné (ex-président de l'Africa Sports) »,

Avant d’ajouter :

« À l'Africa sports, le comité de normalisation installé par le CONOR-FIF a fait les élections sans adopter les textes. L'assemblée générale n'a pas validé le nouveau collège électoral. Pourtant, c'est ce dernier qui a organisé les élections. C'est du faux. De plus, selon les textes régissant le comité de normalisation de l'Africa Sports, ils devaient installer le président de la section football. »

 

 

A la question de savoir si son action ne déstabilise le club qui est l’actuel leader de la Ligue 2 ivoirienne, Koné Cheick Oumar a été clair.

« Je n'arrête pas la marche du club. Mon action vise à lui éviter une chute dans les abîmes de l'amateurisme et du bricolage. Les résultats sportifs actuels du club sont là. Ils parlent d'eux-mêmes. C'est calamiteux ! On peut faire avancer son club sans en être le président. Ma volonté est de contribuer à sa modernisation. Je veux tout donner pour y parvenir et à travers lui, servir mon pays. »,

a-t-il déclaré dans des propos recueillis par Linfodrome.

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Sam, 26 Fev 2022 à 18h 12
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

PUB

Plus d'info ?