PUB

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset sort du silence après son départ de la tête des Eléphants

625 375

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset sort du silence après son départ de la tête des Eléphants

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset sort du silence après son départ de la tête des Eléphants

Plus d’une semaine après son départ de la tête de la sélection Ivoirienne, le technicien Français a décidé de sortir du silence.


Ce dimanche 11 février, le stade Alassane Ouattara d’Ebimpé sera le théâtre de la finale de la 34è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria. Après des débuts difficiles notamment en phase de groupes, les Eléphants ont réussi à relever la tête sous la houlette de Faé Emerse qui a remplacé Jean-Louis Gasset à la tête de l’encadrement technique. Muet depuis son départ, le technicien Français est sorti du silence dans une interview accordée au média L’Equipe.

 

L’ancien entraineur des Girondins de Bordeaux est revenu sur les circonstances de son départ notamment après le cinglant 4 à 0 infligé par la Guinée Equatoriale.

« On était dans un vestiaire dévasté avec des affrontements à l'extérieur. Je voyais les petits sur leurs portables pour prendre des nouvelles de leur famille. Ils avaient peur. Il ne faut plus jamais revivre ça ! On était au bord d'une catastrophe, franchement. J'entraîne depuis 35 ans et c'est la première démission, mais vu ce qu'il se passait... Qu'on me dise, tu es nul, tu es vieux, tu n'as jamais entraîné en Afrique, d'accord, mais là, ça prenait une tournure dramatique. Des gens allaient à notre hôtel, à la fédération, il y avait des pneus sur la route plus des policiers partout. Et quand je lui ai donné ma démission (au président Idriss Diallo, ndlr), il m'a demandé une nuit de réflexion. Mais c'était la meilleure solution. Quand j'ai relu récemment ce que j'ai écrit, j'étais comme entouré d'ondes négatives. (…) C'était la seule chose à faire pour sortir de ces ondes négatives. »

 

Jean-Louis Gasset a tenu à saluer les choix forts de son successeur Faé Emerse.

« Il fallait ensuite que la personne qui prenne ma place tape fort et Emerse (Faé) a fait un sans-faute. Il a fait des choix forts. Bravo. Et ça s'est passé à merveille avec lui, il a été utile tout au long du parcours. »

 

Evoquant la liste des sélectionnés pour cette CAN, l’ancien adjoint de Laurent Blanc s’est félicité de ses choix surtout pour Haller et Adingra qui étaient blessés avant le début du tournoi.

« Elle a été bien construite la liste même si je n'ai pas réussi à bien la mettre en place. On sera arrivé à l'objectif différemment mais ça prouve que le commando choisi est le bon, même si j'aurais préféré ne pas arriver à cette issue, a souligné l'ex-coach de l'AS Saint-Etienne. Certains ne comprenaient pas pourquoi j'avais gardé Haller et (Simon) Adingra. Voilà… Et les deux marquent, j'étais tellement heureux. Je rêve de voir Haller marquer le but de la finale. Il le mérite tellement. »

 

Malgré son départ qui selon lui a ramené de l’apaisement, le coach de 70 ans a fait savoir qu’il ne rate aucun match des Eléphants.

« Bien sûr, je ne rate pas une miette ! Et dès que l’arbitre siffle la fin, le président a un texto. J’envoie au staff, aux joueurs, au capitaine ! Je suis fier des Éléphants, heureux. Mon départ a ramené de l’apaisement. On se dit, c’était lui le coupable et ça protège les autres. Il fallait voir la mort de près peut-être pour rebondir »,

a-t-il déclaré

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 09 Fev 2024 à 11h 19
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

PUB