Ambiance, débordement, attaques envers Roger Ouegnin et les Mimos… ‘‘ASEC-LYS’’ selon Fernand Dédeh

625 375

Ambiance, débordement, attaques envers Roger Ouegnin et les Mimos… ‘‘ASEC-LYS’’ selon Fernand Dédeh

Ambiance, débordement, attaques envers Roger Ouegnin et les Mimos… ‘‘ASEC-LYS’’ selon Fernand Dédeh

Le stade Robert Champroux était en ébullition hier à l’occasion de la première sortie depuis les élections à la FIF du LYS Sassandra, seule formation de l’élite à avoir voté pour Didier Drogba. Si la victoire n’a pas été au rendez-vous face au leader incontesté, l’ASEC Mimosas (2-1), cette rencontre a été entourée par plusieurs faits et méfaits qu’a résumé Fernand Dédeh dans ses traditionnelles analyses de l’actualité ivoirienne.


 

 

‘‘

L’ambiance était extraordinaire ce dimanche 1er mai

 

2022 au stade Robert Champroux de Marcory. Le peuple de Didier Drogba a pris le pouvoir lors du match ASEC-LYS. Pas que pour le football. Mais pour vider son subconscient après l’échec de l’ancien capitaine des Eléphants à la FIF. Autant nous avons aimé la mobilisation, autant nous dénonçons les attaques contre Me Roger Ouegnin en particulier.

 

Affluence record! Rarement, le stade Robert Champroux a accueilli tant de monde pour un match du football local, ces dernières années. Les Actionnaires ont été totalement noyés, « le nouveau public » a pris le pouvoir. Chaude ambiance, passion partagée pour soutenir l’adversaire de l’Asec Mimosas, plus par dépit que par amour des couleurs du club de la vieille ville.

« Nous sommes ASEC Mimosas. Mais nous sommes fâchés. Les présidents de club ont ignoré le choix du peuple. Nous tenons à l’exprimer. ».

 

Le choix du peuple, c’est Didier Drogba. Le vote des présidents des clubs, c’est Idriss Diallo, élu président de la fédération ivoirienne de football le 23 avril 2022 à Yamoussoukro.

 

 

Tout aurait été beau si certains n’avaient pas choisi d’attaquer ouvertement les dirigeants de l’ASEC Mimosas. C’est un manque de respect que nul ne peut accepter et tolérer! Il faut juste savoir perdre pour revenir très fort demain.

 

Tout aurait été parfait s’il n’y avait pas eu ces débordements à l’extérieur du stade. Ce qui a poussé les forces de l’ordre à user de gaz lacrymogènes.

 

Tout sera parfait si les autorités sportives retiennent la leçon : le public du Sport existe en Côte d’Ivoire. Il faut lui donner les raisons et la motivation nécessaires pour se déplacer dans les stades. Le ministère des Sports doit le savoir: il faut un stade digne de ce nom à la Côte d’Ivoire! Ça suffit, les solutions provisoires qui deviennent permanentes. Nous avons eu des frayeurs. Le stade Robert a dépassé sa capacité et tout aurait pu arriver.

 

Heureusement, plus de peur que de mal !

 

 

Le match en lui-même a été intéressant à suivre. L‘équipe de Sassandra, portée par un élan et une énergie incroyable dans les tribunes a poussé l’ASEC Mimosas et les Actionnaires dans les limites du doute. Elle a vite mené à la marque, produit quelques étincelles. Mais l’ASEC Mimosas avait plus de métier et était plus aguerrie. Jeu plus posé. Les Jaune et Noir ont plié le match en seconde mi-temps (2-1). Exactement au moment où Didier Drogba s’est installé dans la tribune officielle. 21 matches sans défaites pour les Mimosas !

’’


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Lun, 02 Mai 2022 à 13h 28
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

PUB

Plus d'info ?