Election FIF : Maîtrise des ‘‘ROUAGES’’ du Foot Ivoirien, parlons-en !

625 375

Election FIF : Maîtrise des ‘‘ROUAGES’’ du Foot Ivoirien, parlons-en !

Election FIF : Maîtrise des ‘‘ROUAGES’’ du Foot Ivoirien, parlons-en !

Apparu au XIIIè siècle sous l’appellation ‘‘roiage’’ selon l’Académie Française, ce substantif masculin va, à l’image du COVID, muter pour devenir au XVIè siècle ‘‘rouage’’, un mot qui cette année 2020 fait la une de l’actualité sportive Ivoirienne à la faveur de l’élection présidentielle de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF). Que signifie-t-il ? A quelles fins ces anciens footballeurs qui en ont fait la promotion l’utilisent-ils ? Dans sa chronique de la semaine, Michel Sadia, un ‘‘Libre Observateur’’ qui a fait de Facebook son lieu d’expression brise le mythe sur ce mot employé dans la célèbre phrase ‘‘Drogba ne maîtrise pas les rouages du football Ivoirien’’. Si vous le voulez bien, découvrons ce qu'il a à dire !


‘‘

Maitrise des rouages du Foot Ivoirien, parlons-en !

 

 

La prochaine élection à la F.I.F ne sera pas banale comme par le passé ; en témoignent la passion et le débat qu'elle suscite déjà parce que figure sur la liste des candidats la star interplanétaire Didier Drogba (...)

 

Dans les débats qui ont cours actuellement, une notion revient régulièrement :" la maîtrise des rouages du foot Ivoirien ". Pour ne pas sombrer dans l'ignorance, je me suis référé à mon dictionnaire afin de saisir le sens de cette notion. Le dictionnaire nous donne cinq sens que je partage avec vous lecteurs miens.

 

ROUAGE :

  1. Élément de roue ;
  2. Chacune des pièces qui concourent au fonctionnement d'une machine ;
  3. Chaque élément participant au fonctionnement d'un ensemble ;
  4. Paiement de la location des places occupées dans les foires ou les marchés par les marchands étrangers ;
  5. Péage pour circuler sur les routes.

 

Voici donc les sens du mot ROUAGE qui sert de socle aux arguments développés par les anciens joueurs opposés à DIDIER DROGBA. Pour mieux comprendre la thèse des défenseurs de « Maîtrise du rouage », je leur pose les questions suivantes :

  • En prenant les sens (2) et (3) et si l'on considère la FIF comme une machine ou un ensemble, quels sont ses pièces ou ses éléments dont la maîtrise conditionnant le bon fonctionnement de notre football serait au-dessus de l'intelligence de DROGBA ?
  • Si nous prenons les sens (4) et (5) nos anciens joueurs défenseurs des « rouages » ne seraient-ils pas en train de nous confirmer la rumeur ayant soutenu pendant longtemps que des joueurs payaient pour être sélectionnés en équipe nationale ? Si tel est le cas, quelle morale admettrait une telle pratique pour qu'elle serve d'arguments de campagne ?

 

En vérité, ces anciens joueurs partisans des « rouages », membres d'une association dont on ignore le programme d'activités et les projets pour le foot Ivoirien ont mis très bas le niveau des débats. J'aurais voulu qu'ils s'attaquent au programme de Didier en s'interrogeant par exemple sur les sources de financement de tout ce qu'il promet faire. J'aurais voulu qu'ils nous disent ce que les candidats Idriss Diallo et Sory Diabate siégeant depuis des années à la FIF n'ont pas encore réussi et que c'est maintenant qu'ils vont le réaliser.

 

 

À mes yeux, des exigences purement stomacales justifient la position de nos anciens joueurs. Si non, comment comprendre que Beugré Yago Eugène explique leur soutien à un candidat par la promesse de 40 places à eux faites à la FIF ? Et c'est ça le drame dans notre société. On ne vote pas un candidat parce qu'il présente le meilleur profil, le meilleur projet. On le vote parce que « s'il est élu, je mange avec lui », « s'il est élu je serai dans son bureau, je serai son bon petit ». C'est une posture bien regrettable à tout point de vue parce que cette politique de « je mange, tu manges... » tire la Côte d'Ivoire chaque jour vers le bas. Ces « rouageurs » ne se rendent même pas compte que les terrains sur lesquels ils ont évolué il y a 35-40 ans aujourd'hui n'ont jamais bénéficié de la moindre touffe de gazon. Certaines tribunes au plancher fait en bois et jamais entretenu sont devenues une menace pour les spectateurs. À part Abidjan et Bouaké aucune ville ne dispose d'un stade acceptable, je dis bien acceptable ! « les rouages » le savent-ils ?

 

À côté des partisans des « rouages », il y a ceux qui opposent à Drogba les hauts diplômes de ses adversaires ; c'est vrai qu'on ne sait rien du cursus scolaire de Didier, mais est-ce-que dans cette Côte d'Ivoire nous n'avons pas de Ministres, Préfets, Députés, Maires... dont on ignore tout de leurs parcours scolaires et qui réussissent bien la mission à eux confiée par la Nation ?

 

Je ne suis pas électeur mais mon choix c'est Didier Drogba ; pour au moins 3 raisons :

  1. Je sais qu'il a été éduqué en Europe où on ne badine pas avec les derniers publics :de par son éducation, la transparence va prévaloir à la FIF, les budgets de préparation vertigineux de nos Éléphants, les primes payées à certains joueurs pendant que d'autres sont oubliés seront un vieux souvenir si Didier est élu ;
  2. Je sais que le programme ‘‘Renaissance’’ apportera de l'éclat à notre football en terme d'infrastructures, des conditions sociales et de travail des joueurs, arbitres, médecins… si Drogba est élu ;
  3. Je sais que l'Etat ne peut plus financer tout seul le football. Si DIDIER est élu, il ouvrira les portes des sponsors sans taper.

 

En étant sûr de la victoire de Didier, je joins ma modeste voix à celle plus audible de Jacques Anouma pour appeler à une campagne apaisée et fair-play !

 

 

Drogba Président !!!!

’’

MICHEL SADIA

Le libre Observateur

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Sam, 09 Mai 2020 à 20h 50
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?