PUB

Guiagon Parfait : ‘‘je suis revenu à l’Africa pour un temps… j’ai signé un précontrat avec un club Belge’’

625 375

Guiagon Parfait : ‘‘je suis revenu à l’Africa pour un temps… j’ai signé un précontrat avec un club Belge’’

Guiagon Parfait : ‘‘je suis revenu à l’Africa pour un temps… j’ai signé un précontrat avec un club Belge’’

Guiagon ou Lalier, les dessous d’un come-back surprenant à l’Africa Sports, les échecs à Monaco et au FC Barcelone… le prodige des vert et rouge revient sur son actualité de ces deux dernières années. Il s’est confié à Dimanche de Foot (DDF) sur la RTI.


On se rappelle encore de cette vidéo selfie prise depuis l’Europe où le milieu des Aiglons rejetait son nom d’origine pour celui de son agent, Michel Lalier.

 

Interrogé sur son patronyme actuel, Parfait a été clair, il s’appelle GUIAGON et non LALIER.

« On doit m’appeler Guiagon Parfait, parce que c’est avec ce nom que tout le monde m’a connu ici en Côte d’Ivoire et je préfère ce nom. Le nom Lalier est celui de mon agent.

Lui et moi avant convenu de prendre ce nom pour me permettre d’aller en France puisqu’il avait la nationalité française et moi, pas l’âge requis pour signer dans un club en Europe (15 ans au lieu de 18 ndlr).

Nous avons décidé de faire cette adoption pour faciliter ma venue sur le territoire Français. Aujourd’hui je ne suis plus son fils (biologiquement et juridiquement parlant ndlr). »

a-t-il confié.

 

En mars 2017, le service de communication s’était un peu emballé en annonçant le transfert de joueur alors âgé de 16 ans à Monaco. Un accord avait alors été annoncé pour un transfert effectif à sa majorité. Les événements qui ont suivi nous ont démontré le contraire.

 

Pour DDF, Guiagon est revenu sur ce qui s’est réellement passé sur le rocher et même en Catalogne.

« A Monaco j’ai fait une semaine de test et c’est lors de ma 2è semaine de test que le FC Barcelone est entré en contact avec mon agent. C’est ainsi que je me suis retrouvé au Barça.

J’ai fait l'équipe juvénile B, juvénile A et le Barça B, mais je ne pouvais pas signer de contrat vu mon âge (16 ans à l’époque). Le club a expliqué que la FIFA qui luttait contre le trafic des mineurs dans le football était à fond sur le club et qu’il ne souhaitait pas prendre de risques. Les dirigeants du club m’ont dont libéré. »

 

France, Espagne, la découverte de l’Europe pour le jeune Ivoirien va prendre fin en Belgique avec l’intervention d’un ancien attaquant devenu agent de joueurs, Roger Boli.

« Roger Boli est entré en contact avec mon agent Lilier puis je me suis retrouvé à Ostende (Belgique). Après une semaine de test concluant, le Président du club a décidé de me garder avec une voiture et une maison à ma disposition en plus de mon salaire. »,

explique Guiagon.

 

Les choses ne se passeront pas comme prévu, l’Africa Sports, club auquel il appartient n’avait pas été pris en compte. Grosse erreur !

« Malheureusement entre Ostende et l’Africa Sports, il y’a des ‘‘malentendus’’ sur le montant du transfert. Je n’ai pas les détails, mais l’Africa Sports n’était pas d’accord sur le montant. »,

se désole-t-il.

 

Dans sa vidéo postée sur les réseaux sociaux depuis la Belgique, Guiagon révélait que le président de vert et Rouge, Vagba Alexis réclamait une enveloppe d'au moins de 200 mille Euros soit plus de 131 millions de FCFA pour le libérer.

 

Son rêve d’évoluer en Europe prenant des allures de cauchemar, Guiagon Parfait revient contre toute attente au pays, se réconcilier avec son club.

« Je suis revenu à l’Africa Sports, car c’est ce club qui m’a fait connaître aux yeux du monde. La façon dont j’ai quitté ce club n’était bien pour mon image et celle de l’Africa…

Maintenant le président Vagba et moi avons de bons rapports, ce qui n’était pas le cas quand j’étais en Europe. Souvent je vais même chez lui. »

 

Mieux, Parfait a allé s’excusé auprès de ses parents qu’il a pratiquement rejeté en changeant d’identité.

« J’étais prêt à tout pour jouer dans un club Européen mais pas jusqu’à rejeter mes parents et ça je le regrette. Ce n’est pas digne d’un fils de faire ce que j’ai fait. J’ai présenté mes excuses à mes parents… tout est rentré dans l’ordre et je suis heureux aujourd’hui.

Monsieur Lalier n’est plus mon agent, je travaille avec d’autres personnes désormais. »

a-t-il confié.

 

Pour ce qui concerne l’Africa Sports, le régulateur du jeu de vert et rouge est claire, il n’est là que pour un temps, celui d’atteindre la majorité et filer en Belgique ou son futur club l’attend : FC Bruges.

« Mon retour à l’Africa c’est pour un temps ! En Belgique, vu les problèmes entre Ostende et l’Africa, je suis parti à Bruges où j’ai d’ailleurs signé un précontrat avant mon retour à l’Africa le temps d’atteindre la majorité… »

a-t-il conclu.

 

Guiagon aura 18 ans le 22 février 2019 mais son contrat avec l’Africa n’expire qu’en fin d'année. Il donc fort probable qu'il boucle la phase retour du championnat avant son départ.

 

Douzième (12è sur 14) en championnat, l’Africa Sports fait partie des pires formations en terme de résultats lors de la phase aller et ce malgré la présence du jeune milieu de terrain qui depuis son retour n'a pas le même rayonnement que par le passé. La pause observée lors des vacances d'hiver devrait permettre de voir un Africa Sports plus joueur sans quoi, Guiagon Parfait ne sera pas le Guiagon qui a séduit l'Europe à seulement 16 ans.

 

Bonus

Un débrief (vidéo) de l'affaire "Guiagon Parfait" dans un numéro de DDF de mars 2018. Son père reconnait cependant avoir à l'époque accepté l'adoption de Lalier mais que les termes de l'accord n’auraient pas été respecté par l'agent en question.

 

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Lun, 21 Jan 2019 à 03h 51
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

PUB