Son intégration réussie à Parme, le racisme en Serie A, la situation de l'ASEC… Gervinho se livre dans Talents d'Afrique

625 375

Son intégration réussie à Parme, le racisme en Serie A, la situation de l'ASEC… Gervinho se livre dans Talents d'Afrique

Son intégration réussie à Parme, le racisme en Serie A, la situation de l'ASEC… Gervinho se livre dans Talents d'Afrique

Invité de marque de Talents d’Afrique ce lundi 11 novembre, l’International Ivoirien de Parma Calcio a abordé plusieurs sujets liés à sa carrière avec Vincent Radureau et son équipe d’experts dont Philippe doucet et Patrick Mboma. Nous avons recensé pour vous certains thèmes débattus.


 

 

Vous avez joué que la première période lors de la victoire de votre club ce dimanche face à l’AS Rome avant de sortir blessé. Vous vous sentiez bien avant votre blessure ?

Bien sûr je me sentais bien ! J’ai pas mal enchaîné aussi ces dernières semaines. On a eu 3 matchs en une semaine et j’ai joué les 90 minutes lors de ces 3 matchs. Donc il a un peu la fatigue qui se ressentait aussi pendant ce match.

 

Vous avez été promu Capitaine de Parme depuis la 8è journée à la place Bruno Alves. C’est aussi une preuve de votre influence sur le groupe.

Bien sûr être capitaine ça donne encore plus de responsabilité, mais en dehors du brassard j’ai déjà une grande responsabilité à Parma. Avec le brassard je défends deux fois plus encore. Je bénéficie déjà d’un grand respect dans ce club donc je n’ai pas besoin de ce brassard mais il me motive à apporter encore plus au club.

 

A mon arrivé j’ai eu la confiance du directeur sportif et du coach, les deux ont cru en moi bien que je revenais d’une blessure aux ligaments. Ce n’était pas évident car j’avais peu joué en Chine. Mais tout de suite quand je suis arrivé au club ils m’ont accordé leur confiance. Il y avait un peu de doute, mais eux ils croyaient encore en moi… Ils m’ont donné une grande responsabilité quand j’ai mis les pieds à Parma.

 

Franchement je suis bien, je me sens bien là-bas (à Parme ndlr), tout est à ma disposition. Ils font tout pour que je sois dans de bonnes conditions. J’ai une bonne entente avec le coach, avec le staff… c’est chez moi Parme, je m’y sens bien.

 

 

Franck Kessié, Blaise Matuidi, Kalidou Koulibaly et plus récemment Mario Balotelli pour ne citer que ceux-là ont tous souffert de racisme en Serie A. Est-ce que vous vous en avez souffert ?

Je ne prête pas attention à ça parce que je ne veux pas donner de l’importance à ce qui le font. C’est vrai que ça arrive souvent mais je n’y prête pas attention. Mais quand je vois mes coéquipiers vivent ça j’essaie de me mettre à leur place, il y a des moments où je suis affecté mais j’essaie de ne pas y accorder de l’importance. Je pense que ceux qui sont là-haut (les dirigeants du foot ndlr) essaient de tout mettre en œuvre pour corriger cela…

 

Vous avez passé 3 saisons en Ligue 1 Chinoise entre 2016 et 2018. Est-ce qu’il y a un vrai niveau de jeu en Chine ?

Non ! j’ai fait la Ligue 1, la Premier League et la la Serie A, donc comparé au championnat Chinois je dirai non.

 

 

Votre compatriote Yaya Touré vient de remporter le Championnat de 2è division chinoise à 36 ans. Gervinho (32 ans), vous avez prévu d’arrêter à quel âge ?

Aucune idée !

 

Etes-vous surpris de retrouver le FC San Pedro en Coupe Africaine et pas votre ancien club l’ASEC Mimosas qui n'est plus aussi dominant en Côte d’Ivoire ?

Bien sûr on a l’habitude de voir l’ASEC Mimosas sur le plan continental, mais depuis un moment nous sommes un peu en difficulté au niveau du championnat. L’ASEC reste toujours un grand club au niveau Africain. Ils ont traversé quelques moments difficiles ces dernières années, mais je leur souhaite le meilleur et j’espère que l’ASEC redeviendra ce qu’il était dans le passé.

 

La Ligue des Champions vous manque-t-elle ?

J’ai eu la chance de pouvoir jouer cette coupe d’Europe (avec Arsenal et l’AS Rome ndlr), je suis content de l’avoir fait. Mais dire qu’elle me manque, non ! Pour moi le plus important c’est déjà de prendre du plaisir à continuer à jouer, à être sur le terrain, à apporter mes qualités, à donner du plaisir aux supporteurs de parme.

 

Il y a des périodes dans la carrière d’un attaquant ou vous ne trouvez plus le chemin des buts. Ces périodes-là ne vous ont jamais inquiété ?

Non ! Pour moi, même les passes décisives sont des buts. A l’époque Rudi Garcia (son ancien entraineur à Lille et à la Roma ndlr) me disait toujours que je marque que je fasse marquer c’était pareil.

 

Vous arrive-t-il de douter de votre jeu, de votre capacité à bouleverser les défenses adverses ?

Jamais ! Je n’ai jamais douté de mon jeu. J’ai confiance en moi. J’ai eu la chance de passer à l’académie Jean Marc Guillou donc on a fait une bonne formation, on a été préparé dans tous les sens, donc pas de doute.

 

 

 

Arrivé en juin 2018 à Parme, Gervinho compte pas moins de 16 buts et 5 passes décisives en 42 rencontres disputées toutes compétitions confondues. Il a d’ailleurs battu son record personnel de buts sur une saison de Serie A l’année dernière avec 11 buts inscrits.

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mar, 12 Nov 2019 à 03h 14
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?