L’épisode Wilmots, l’affaire du capitanat, pourquoi il souhaite réintégrer la sélection Ivoirienne… Gervinho dit tout

625 375

L’épisode Wilmots, l’affaire du capitanat, pourquoi il souhaite réintégrer la sélection Ivoirienne… Gervinho dit tout

L’épisode Wilmots, l’affaire du capitanat, pourquoi il souhaite réintégrer la sélection Ivoirienne… Gervinho dit tout

Yao Kouassi Gervais dit Gervinho est passé aux aveux ce lundi 11 novembre sur le plateau de Talents d’Afrique. Au nombre des sujets débattus, la sélection Ivoirienne et plus précisément l’épisode Marc Wilmots où le début de la mise à l’écart de celui qui fut à l’époque le capitaine des Eléphants. Face à l’équipe d’experts de l’émission de Canal+ Sports, l’ailier de 32 ans a fait des révélations inédites.


Dépossédé de son brassard de capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire en un claquement de doigt par Wilmots peu après sa prise de fonction en avril 2017, Gervinho avait à l’époque été lourdement affecté par ce manque de classe de la part technicien Belge cautionné par les responsables de la Fédération ivoirienne de Football (FIF). Aujourd’hui zappé par le successeur de Wilmots, le Champion d’Afrique 2015 raconte la genèse de sa mise à l’écart et fait le pari de revenir pour lui et pour les supporteurs.

 

 

 

L'entretien avec Gervais

La dernière fois que vous étiez en sélection c’était sous Marc Wilmots et on se rappelle il y avait un système de capitanat tournant, on évoquait une guerre d’égaux… pensez-vous que votre absence est liée au contentieux de cette époque-là ?

Wilmots a eu un faux départ ! Après je ne remets pas la faute sur lui je pense que ce sont les instructions qu’il a reçu de sa hiérarchie qui l’ont influencé. Il n’a pas su gérer certaines choses en interne. Il n’y a pas que moi qui le pense, d’autres anciens qu’il a convoqué en parlaient… On a droit à un peu de respect pour ce qu’on a apporté à la Côte d’Ivoire.

 

Je ne suis pas encore à la porte mais ce que je n’apprécie pas c’est que la plupart de mes grands frères (Drogba et Yaya Touré ndlr), de mes coéquipiers quittent cette sélection par une petite porte.

 

 

Revenant à Wilmots, je pense que le départ vient de lui (parlant de sa mise à l’écart de la sélection ndlr). Nous avons eu un match en Hollande (1er match sous Wilmots perdu 5-0), je revenais d’une blessure des ligaments croisés, c’était mon premier match après 8 mois d’absence… (il évite de trop rentrer dans les détails) c’est à partir de là que tout a commencé.

 

Le capitanat ? ce n’est pas ça le souci, ils peuvent donner le brassard à qui ils veulent ! Mais on a qu’à même droit à un peu de respect et de considération.

 

On l’a compris, vous ne voulez pas lâcher ce maillot Ivoirien !

Je n’ai jamais lâché dans ma vie. Tant que Dieu me donnera la force de jouer au football, de prendre du plaisir à jouer, si je pense que je peux apporter encore à la sélection, oui ! Je ne quitterai pas la sélection comme ça, surtout pas sur cet échec face au Maroc lors de mon dernier match. J’ai encore du temps à passer avec la sélection, j’ai encore la force, mentalement je suis bien, physiquement je suis bien, je suis dans un club où je me sens bien. Pour l’instant je prends du plaisir avec Parme après il y a toujours une solution pour la sélection. Ça va prendre u temps, mais ça va finir par se résoudre.

 

 

Ça doit fait chaud au cœur de savoir que les Ivoiriens vous réclament ?

Oui quand tout un pays te réclame ça fait chaud au cœur. J’ai été très touché durant cette CAN (2019) du fait que toute la Côte d’Ivoire me réclamait. C’est ce qui me motive à vouloir toujours porter le maillot de la Côte d’Ivoire, à vouloir revenir encore leur donner de la joie avant de mettre un terme à ma carrière internationale.

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mar, 12 Nov 2019 à 09h 33
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?