A 26 ans le burkinabé Iron Biby est l’un des hommes les plus forts du monde (Portrait)

625 375

A 26 ans le burkinabé Iron Biby est l’un des hommes les plus forts du monde (Portrait)

A 26 ans le burkinabé Iron Biby est l’un des hommes les plus forts du monde (Portrait)

1,90 mètre pour 180 kg et 63 cm de tour de bras, Cheick Ahmed Al-Hassan Sanou autre fois la risée des enfants dans la cour d'école en raison de son poids est aujourd’hui âgé de 26 ans, le premier Burkinabé à inscrire son nom dans le livre Guinness des records. Découvrez l'histoire de celui qui fait désormais la fierté de l'Afrique.


Dans la rue, les enfants n'hésitent pas à venir tâter les bras d'Iron Biby. Patient, ce colosse burkinabè, star internationale des sports de force, laisse faire avec bienveillance.

 

 

Âgé de 26 ans, le Champion du monde 2018 de “log lift”, un sport de force veut aujourd’hui développer cette discipline dans son pays et ouvrir des centres sportifs.

 

 

“Mon principal projet au Burkina Faso, c’est de créer un centre sportif pour tous les athlètes pas juste dans mon domaine et aussi pas juste à Bobo-Dioulasso, partout au Burkina Faso, et aussi mettre en place des compléments alimentaires parce qu’il y a une carence de protéines ici.”

déclare Iron Biby.

 

Originaire de Bobo Dioulasso, Iron Biby a été sacré champion du monde de “log lift” édition 2018 en soulevant 213 kilos avec ses épaules. Une performance qui lui vaut de l’admiration, notamment chez les jeunes.

 

 

“J’aimerais suivre son exemple pour faire le même parcours que lui.” Déclare Abdou Razak Romba, fan d’Iron Biby.

 

“J’ai toujours été de forte corpulence comparé à mes amis et à mes frères. Ici c’est rare, donc les gens se moquaient de moi. Je n’avais pas confiance en moi”,

se souvient Biby.

 

Son père Lacina Sanou confirme, tout en soulignant la gentillesse de son fils : “Il était plus grand et plus fort qu’eux (…) mais très gentil, très doux. Souvent, les enfants en profitaient pour se moquer” de lui, confie-t-il.

 

 

 

Son quotidien n’est pas toujours facile. Iron Biby s’entraîne en moyenne quatre à cinq heures par jour, fait au moins quatre repas par jour avec des protéines et peut manger “jusqu‘à huit poulets”. Côté vêtements, rien ne lui va ; il a besoin d’un couturier spécial pour l’habiller.

 

Son parcours

Avec 4,750 kg à la naissance, il découvre la musculation à 17 ans alors qu’il vient de s’installer au Canada pour y rejoindre son grand frère et terminer ses années de lycée. C‘était en 2009.

 

En 2013, sa force impressionne des gens du milieu, surpris qu’un amateur soulève de telles charges. On l’invite à participer au championnat provincial de dynamophilie, le nom canadien de la Force athlétique. Différente de l’haltérophilie, cette discipline consiste à soulever des charges très lourdes de toutes les formes et parfois à les déplacer.

 

Il honore l’invitation avec une victoire puis gravit rapidement les échelons pour figurer parmi les 10 meilleurs athlètes de force dans le monde. Iron Biby cumule les titres, il est notamment champion du monde 2018 de “Log lift” (qui consiste à lever des troncs de bois) ou d’Axle press (soulever des charges de fer avec la force des épaules).

 

Sa plus grande fierté ? Avoir inscrit en septembre son nom et celui du Burkina dans le livre Guinness des records, une première pour ce pays ouest-africain.

 

Il veut ouvrir partout des centres sportifs. “Pour tous les athlètes, pas juste dans mon domaine”, dit-il.

 

Iron Biby ambitionne aujourd’hui de battre le record du monde de “log lift” en soulevant 228 kilos.

 

iron

 

iron

 

 

iron

Cheick Ahmed Al-Hassan Sanou alias "Iron Biby"

Cheick Ahmed Al-Hassan Sanou alias "Iron Biby"

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : Avec AFP
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 07 Déc 2018 à 17h 24
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?