Avant Gbohouo, un de ses anciens coéquipiers avait fait les frais de la puissance de frappe d’Ibrahim Amada

625 375

Avant Gbohouo, un de ses anciens coéquipiers avait fait les frais de la puissance de frappe d’Ibrahim Amada

Amada, un nom qui ne risque pas d’être oublié de sitôt par les Ivoiriens. 17 novembre 2020 au stade barikadimy à Toamasina, la Côte d’Ivoire réalise une excellente opération dans la poule K des éliminatoires pour la CAN 2021 en menant au score face aux Barea de Madagascar (1-0) jusqu’à cette 51è minute. Une offensive malgache amorcée par Andria Carolus côté droit qui trouve à l’opposé Jérémy Morel vers le ligne de touche. Ce dernier voit son capitaine du jour, Ibrahim Samuel Amada, légèrement excentré et lui adresse ce qui sera au final une passe décisive. Un contrôle et le missile est aussi tôt lancé. Sylvain Gbohouo n’y voit que du feu. La réaction où plutôt le manque de réaction du portier Ivoirien lui attire les foudres des supporteurs et observateurs toujours très critiques à son égard. La Côte d’Ivoire est contrainte au partage des points (1-1).

 

 

 

 

Sauf que le dénommé Amada n’en est pas à son coup d’essai. Le 07 juillet 2019 lors du 8è de final remporté aux tir-au-but par Madagascar face à la République Démocratique du Congo (2-2, TAB : 4-2), l’ancien milieu du MC Alger avait inscrit un but similaire pour l’ouverture du score à la 9è minute. Dans les pêches congolaises au moment des faits, Ley Matampi, chalenger de Sylvain Gbohouo au TP Mazembe entre 2015 et 2018. Ibrahim Amada avec les Barea, c’est 2 buts, 2 chefs-d’œuvre du gauche que Matampi et Gbohouo n’oublieront jamais.

 

 

Madagascar (Barea)



Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Jeu, 19 Nov 2020 à 20h 48
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?