FIF : Le comité de normalisation dresse le bilan de ses 100 jours passés à la tête de l’instance

625 375

FIF : Le comité de normalisation dresse le bilan de ses 100 jours passés à la tête de l’instance

FIF : Le comité de normalisation dresse le bilan de ses 100 jours passés à la tête de l’instance

Installé officiellement le 21 janvier 2021 à la tête de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), le comité de normalisation à travers son chargé de communication a dressé son bilan après 100 jours passés à la tête de l’institution.


Voici très exactement cent (100) jours que le Comité de normalisation de la fédération Ivoirienne de Football (CN-FIF) est installé. En général, un bilan est dressé à l’issue de 100 jours de travail. Pour ne pas être plus royaliste que le roi, je ne m’hasarderai pas à dresser le bilan à mi-parcours du CN-FIF.

 

 

Des voix plus autorisées que la mienne se feront fort de faire le point des actions menées, jusque-là, par la Présidente Mariam Dao Gabala et les autres membres du comité.

Ce qu’il faut noter, est la reprise du championnat national au niveau de la ligue 1. Le ballon roule à nouveau, à la grande joie de tous les acteurs du ballon rond.

 

Les dirigeants de football, les athlètes, les supporters, les sponsors et tous les autres amoureux du football vivent, à nouveau au rythme de leur passion et de leurs activités.

Malgré la pandémie de la Covid 19 qui empêche les grands rassemblements, obligeant de jouer devant des gradins vides, la passion est ambiante. Elle est perceptible dans les ménages où les familles suivent à la télévision dans les menus détails, les différents matches du championnat national.

 

Les footballeurs peuvent à nouveau vivre de leurs talents et activités. Des boulevards d’opportunités s’ouvrent devant eux avec, en prime, une possibilité de s’exporter dans de bien meilleurs championnats qui sont à la fois bien rémunérés et médiatisés. Et ce n’est pas faire pour déplaire aux dirigeants de football, aux agents et autres acteurs qui vivent de cette économie du sport via les transferts.

 

Dans nos quartiers, c’est le rêve de plusieurs milliers de jeunes qui s’illumine à nouveau. Ils peuvent travailler dur pour se révéler au grand jour et à la lumière. D’autant plus que le ballon roule super bien en Côte d’Ivoire.

 

Dans quelques semaines, démarreront les phases éliminatoires de la coupe du monde. La Côte d’Ivoire a l’obligation de se qualifier. La sélection nationale a atteint une stature et un statut qui l’oblige à être présente au Qatar en 2022.

C’est pourquoi, le CN-FIF met les petits plats dans les grands pour que la compétition soit belle et réussie pour nos pachydermes.

 

 

Outre des footballeurs de talent et d’expérience, l’on pourra compter sur un staff technique de qualité. Le Comité de normalisation en faisant à nouveau redémarrer le championnat a, en 100 jours, marquer un grand coup qui lui trace un chemin bien aplani pour dérouler ses reformes, au grand bonheur du football ivoirien.

 

Et chaque jour, au regard de l’engagement de la Présidente Mariam Dao GABALA et des autres membres de l’équipe, il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’on s’achemine vers une mission bien pleine et réussie. Ce sera, au grand dam de tous les pourfendeurs du CN-FIF. Qui croient bien faire en armant dangereusement les plumes de certains journalistes en vue de flétrir et noircir, tous les jours, l’image du CN-FIF.

 

Faire du fonctionnement du CN-FIF, le seul sujet de réflexion du journaliste est bien triste et pitoyable. Dommage que certains se laissent prendre à ce petit jeu.

Leurs écrits et jérémiades ne sauraient être une source de perturbation pour le CN-FIF. S’il est vrai que la contradiction doit être de mise, il faut éviter que tout cela frise le ridicule.

Nous comprenons leur combat même si nous déplorons le mode opératoire.

En toute situation, il faut un autre son de cloche et une critique pour équilibrer les choses et aider à avancer.

 

Nous leur souhaitons de bien justifier leur salaire tout en sachant raison garder. Il leur faut songer à demain. Nous leur réitérons notre permanente invitation à venir vers nous pour puiser à la source de la vérité les informations. Le CN-FIF est au travail et travaille bien.

De nombreuses réformes sont en cours et le football ivoirien renaitra de ses cendres.

100 jours après l’installation du CN-FIF, l’espoir est grandement permis.

 

 

Frédéric Konan CN-FIF


Laisser un commentaire

Enregistrés avant et après ce post

D'où provient l'info

  • Source : Fédération Ivoirienne de Football (FIF)
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 23 Avr 2021 à 09h 58
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?