Son adaptation express en Autriche, ses ambitions avec son club, son regard sur l’ASEC, … Konaté Karim en parle

625 375

Son adaptation express en Autriche, ses ambitions avec son club, son regard sur l’ASEC, … Konaté Karim en parle

Son adaptation express en Autriche, ses ambitions avec son club, son regard sur l’ASEC, … Konaté Karim en parle

En Côte d'Ivoire pour les fêtes de fin d'année, KONATÉ Karim, l'ex-attaquant international de l'ASEC Mimosas, aujourd'hui sociétaire de Red Bull Salzbourg passe pratiquement ses journées à Sol Béni. Enthousiaste et disponible, il a bien voulu accorder cette interview aux médias du club Jaune et Noir.


Bonjour Koka ! On vous sait actuellement en vacances à Abidjan et vous êtes très régulier à Sol Béni. Que venez-vous y faire concrètement ?

 

 

C'est toujours un plaisir pour moi de venir à la maison chez moi à Sol Béni. Je le fais à chaque fois que je me retrouve à Abidjan. C'est un rituel. J'y viens pour prendre conseils mais également pour travailler en toute tranquillité dans une bonne ambiance, avec les membres de la grande famille mimosas.

 

Quelle est votre actualité ?

 

Nous sommes à mi-parcours de la saison en Autriche. En Liga 2, avec FC Liefering, nous occupons la 12e place sur 16 équipes. Par contre, avec Red Bull Salzbourg, en Bundesliga, nous sommes leaders. Personnellement, j'ai inscrit 7 buts en 10 matchs.

 

Vous avez contribué à l'acquisition du 28e sacre de l'ASEC Mimosas avant d'être transféré au Red Bull Salzbourg, en juin dernier. Comment a été l'accueil en Autriche et comment s'est passée votre adaptation ?

 

J'étais déjà familier à ce club puisque j'y avais au préalable effectué des stages. En plus de cela, mon meilleur ami DIAKITÉ Oumar y était avant moi. Je n'ai donc pas eu de problème à ce sens. Les choses se sont très bien passées et l'intégration a été pratiquement immédiate.

 

Vous avez ensuite été prêté au FC Liefering, Quel a été la suite ?

 

Ce n'était pas un prêt en tant que tel. FC Liefering est la deuxième équipe de Red Bull Salzbourg. Les joueurs sont naturellement à cheval entre les deux équipes. À tout moment, vous pouvez passer d'une équipe à l'autre.

 

Vous avez fait sensation en UEFA Youth League, notamment face à Chelsea où vous avez inscrit un triplé. Peut-on revenir sur cette rencontre ?

 

C'était un match particulier pour moi en ce sens qu'on affrontait l'un des plus grands clubs d'Europe, dans lequel avait évolué le légendaire Didier DROGBA, mon idole. Je pense m'être bien illustré en inscrivant un triplé dans cette rencontre du reste très médiatisée.

 

Quels sont vos ambitions avec votre club ?

 

Je vais progressivement à un rythme qui me semble le bon. Je veux d'abord m'imposer avec l'équipe en première division, en marquant des buts et en gagnant des titres. Ce pourquoi, j'ai été transféré.

 

 

Comment avez-vous vécu vos différentes sélections nationales ?

 

Très bien. Avec le sélectionneur Jean-Louis GASSET, nous sommes restés dans le continuité du travail de l'ex-sélectionneur Patrice BEAUMELLE. J'apprends au maximum auprès des anciens et j'essaye de mettre le peu que j'ai en moi, à la disposition du coach et de la nation.

 

Pensez-vous à la prochaine CAN en Côte d'Ivoire ?

 

Evidemment ! Plus qu'être dans la liste, je veux la remporter. Et je crois que nous en avons la capacité. Ce serait merveilleux.

 

Vous suivez certainement l'actualité de l'ASEC Mimosas, votre ancien club. Quel est votre regard sur son effectif actuel ?

 

Il y a un fort potentiel. La preuve est que l'équipe est à la tête de la Ligue 1 et s'est qualifiée pour les phases de poules de la Coupe de Confédération CAF. Je ne peux qu'encourager les joueurs et leur souhaiter beaucoup de réussite pour la suite de la saison. Qu'il nous fasse encore rêver parce que je suis désormais dans la peau de supporter, d'Actionnaire.

 

À combien mesurez-vous les chances de la sélection A' au CHAN, en Algérie ?

 

Nous avons un bon groupe et j'espère qu'il en reviendra avec le trophée. Les joueurs ont tous notre soutien. Bonnes chances à eux !

 

Quels sont vos vœux de nouvel an pour les nombreux actionnaires et le public sportif qui vous ont gardé dans les cœurs ?

 

 

D'abord, merci à eux pour le soutien qu'ils m'apportent. Je leur souhaite une bonne et heureuse année 2023, de bonne santé, de prospérité et de succès dans leurs entreprises. Qu'ils continuent d'être aux côtés de l'ASEC Mimosas parce que c'est aussi grâce à eux que nous, les joueurs, arrivons à nous surpasser pour progresser.

D'où provient l'info

  • Source : ASEC Mimosas
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 30 Dec 2022 à 14h 34
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

PUB

Plus d'info ?