Yéo Martial aux Eléphants : ‘‘Éviter de se projeter avant d’avoir disputé les matchs’’

625 375

Yéo Martial aux Eléphants : ‘‘Éviter de se projeter avant d’avoir disputé les matchs’’

Yéo Martial aux Eléphants : ‘‘Éviter de se projeter avant d’avoir disputé les matchs’’

A quelques semaines du coup d’envoi de la 32è édition de la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte (21 juin – 19 juillet), Yéo Paul Martial, sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire lors du sacre de 1992 donne de précieux conseils à cette nouvelle génération emmenée par Kamara Ibrahim.


Dans sa Une du jour le journal ‘‘Le Nouveau Réveil’’ nous propose un bref entretien avec Yéo Martial autour de deux sujets qu’il maîtrise particulièrement, la CAN et les Eléphants de Côte d’Ivoire.

 

 

Le technicien de 75 ans met en garde les Pachydermes sur la démarche à observer en Egypte et revient sur ces blessures qui ont contraint nombre de footballeurs à renoncer à la CAN 2019. Parmi eux, quatre Ivoiriens. Ghislain Konan, Adama TraoréCheick Doukouré, Bayo Vakoun, Yakou Méïté (devrait être disponible pour la CAN) et Eric Bailly. Les trois (03) premiers sont indisponibles depuis le début de l’année, quand les autres le sont depuis quelques semaines seulement.

 

Ce sont donc hélas, quelques éléments majeurs de l’effectif de la Côte d’Ivoire qui ne participeront pas à la 32è édition de la Coupe d’Afrique des nations de football, la première en été, à 24 équipes et avec l'arbitrage assisté de la vidéo (VAR).

 

Titulaire de diplôme de préparateur physique, en plus d’être entraineur de football, Yéo Martial, ancien sélectionneur des Eléphants vainqueur de la Can en 1992 (au Sénégal) a révélé les causes de ces blessures, notamment celles contractées en fin de saison.

« Plusieurs raisons peuvent expliquer ces blessures. Elles peuvent être dues à une mauvaise préparation physique ou une défaillance dans la méthode de préparation. Ces blessures peuvent être aussi provoquées par un excès d’exercices physiques ou par l’accumulation des matchs ou des matchs trop rapprochés »,

a confié Yéo Martial.

 

En Europe, le nombre de compétitions et d’équipes engagées impliquent un nombre élevé de matchs à disputer par saison. Par exemple, des joueurs comme Sadio Mané ou Mohamed Salah, qualifiés pour la finale de la Ligue des champions, auront une soixantaine de matchs dans les jambes avant la CAN. A ces joueurs, un programme spécifique de préparation doit être attribué.

 

 

yeo martial

Yéo Paul Martial (75 ans) sélectionneur des Eléphants vainqueurs de la 1ère CAN de la Côte d'Ivoire (1992)

 

‘‘Prendre match par match’’

Avec Yéo Martial, nous avons également évoqué les Eléphants. Pour celui qui restera à jamais le premier sélectionneur à avoir remporté la Can avec la Côte d’Ivoire, ce genre de compétitions ne s’aborde pas comme on aborde un championnat.

« Les Eléphants doivent prendre match par match. Dans ce genre de compétitions, il faut éviter de se projeter avant d’avoir disputé les matchs. Il faut se concentrer sur le match présent avant de penser à l’autre »,

a-t-il conseillé.

 

Logée dans la poule D, la Côte d’Ivoire sera face au Maroc, à l’Afrique du Sud et à la Namibie pour cette CAN en Egypte qui démarre le 21 juin prochain. Le programme des matchs des Eléphants est le suivant:

  • Maroc – Côte d’Ivoire (28 juin 2019 à 19H00)
  • Côte d’Ivoire – Afrique du Sud (24 juin 2019  à 16H30)
  •  Namibie - Côte d’Ivoire (1er juiller 2019 à 18H00)

 

 

Avec "Le Nouveaux Réveille"

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Jeu, 09 Mai 2019 à 14h 37
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?