CAN 2019 : 3/10 pour Pépé, 8/10 pour Gbohouo, … découvrez les notes des Éléphants

625 375

CAN 2019 : 3/10 pour Pépé, 8/10 pour Gbohouo, … découvrez les notes des Éléphants

CAN 2019 : 3/10 pour Pépé, 8/10 pour Gbohouo, … découvrez les notes des Éléphants

Éliminés aux portes des demi-finales de la CAN 2019, les Éléphants ont néanmoins eu un parcours encourageant avec 3 victoires et 2 défaites dont ce quart de finale perdu aux tirs-au-but face à l'Algérie. Certains joueurs ont su tirer leur épingle du jeu, d'autres ont plus été en difficulté lors de cette campagne en Egypte. Découvrez les notes des Éléphants et du sélectionneur au sorti de leur parcours.


Notes des Eléphants pour la CAN 2019

 

 

Les Non classés

 

Kamara Ibrahim a eu tout son monde au complet, mais il lui a fallu faire des choix.

Ces joueurs sont a féliciter et à encourager pour l’esprit de groupe dont ils ont fait preuves.  

 

  • Sangaré Badra Ali 
  • Tapé Ira Eliezer 
  • Angban Victorien
  • Assalé Roger 
  • Souleyman Doumbia : Entré en fin de rencontre face à l'Afrique du Sud, le sociétaire du Stade Rennais n'a pas eu suffisament de temps pour exprimer son potentiel.

 

Ils nous ont déçus

 

Nicolas Pépé : 3/10  

Grande déception de l’attaque Ivoirienne sans doute. Après un bon match face à l’Afrique du Sud marqué par deux coup-francs de qualités dont une sur la barre, Pépé a disparu des radars. Pertubé par son éventuel transfert ou victime de son manque d’expérience, "Nico" a été l’ombre de lui-même durant la compétition.

 

Seri Jean Michael : 3/10

Tous les espoirs de l’entre jeu Ivoirien étaient entre ses pieds. Hélas, l’ancien de l’ASEC Mimosas a été méconnaissable durant les deux rencontres qui lui ont été données de disputer dans cette CAN (Afrique du Sud et Maroc). Ne sachant pas où se placer sur le terrain Gallardo (pseudo) a été l’une des déception côté Eléphants.

 

Bagayoko Mamadou : 4/10

Suppléant de Serge Aurier dès le second match de la compétition, le latéral droit du Red Star, club de National (France), a eu du mal à faire oublier son capitaine. Sa naïve intervention défensive face à l'Algérie lors du dernier match des Eléphants a malheureusement entraîné l'ouverture du score des Fennecs pourtant dominés dans cette période du match. 

 

Bony Wilfried : 4/10

Champion d’Afrique 2015 avec les Eléphants, l’attaquant de 30 ans faisait partir des plus expérimentés du groupe Ivoirien. Ses entrées en jeu face au Maroc, au Mali et à l'Algérie n'ont pas été concluantes. De même sa titularisation face à la Namibie a été marquée par de gros ratés.

 

On espérait mieux d'eux...

 

Jonathan Kodjia : 5/10

Auteur de deux buts certes, mais également d'un nombre incalculable de ratés dans la compétition. L’attaquant d’Aston Villa devra encore travailler sa finition pour nous faire rappeler les beaux jours d'un certain Didier Drogba.

 

Wonlo Coulibaly : 5 /10

Pour sa première CAN, le meilleur joueur de la saison écoulée du championnat Ivoirien s'est battu avec ses armes. Malgré son manque d'expérience et le fait qu’il n'évoluait pas à son poste de prédilection, le sociétaire de l'ASEC Mimosas a fait preuve de volonté et de courage. L'expérience acquise en Egypte lui sera bénéfique pour la suite de sa carrière.

 

Serge Aurier : 5/10

Le capitaine courage a été plus décisif en dehors que sur le terrain. Blessé dès le deuxième match de poules Aurier a joué un rôle de coach mental pour ses coéquipiers depuis le banc.

 

Wilfried Kanon : 6/10

Orphelin d’Éric Bailly en défense centrale, Kanon a su développer une complicité gagnante avec Ismaël Traoré et ainsi avoir une défense solide. Ses coups de sang et quelques absences ont légèrement terni ses prestations.

 

 

Jean Phillipe Gbamin : 6/10

Le milieu de terrain de Mayence n’a pas été ridicule dans l’entre jeu Ivoirien. Il a apporté son impact physique et son sens placement. On regrette cependant son manque d'implication offensive, surtout que l'ont le sait capable de faire de belles choses dans ce secteur.

 

Franck Kessié : 6/10

Le joueur du Milan AC est rentré tout doucement dans la compétition. Magistrale face à la Namibie où il a délivré 3 passes décisives, le milieu de terrain de 22 ans a cependant été intermittent d'une rencontre à l'autre.

 

La satisfaction fut grande

 

Serey Dié : 7/10

Le vice-capitaine des Eléphants a été dans tous les bons coups du milieu du terrain. Dévoué comme à son habitude, "Serey zo" a été très bon tout au long du parcours des Eléphants et a su endosser le rôle de grand frère et celui de capitaine suite la blessure d'Aurier. Son tir au but manqué face à l'Algérie n'enlève en rien à ce qu'il n'a pu démontrer.

 

Ibrahim Sangaré : 7/10

Le sociétaire de Toulouse FC a été irréprochable lors de ses deux apparitions face à la Namibie et à l’Algérie. Présent au cœur du jeu, il aura montré toutes ses qualités athlétiques et techniques rappelant étrangement son illustre prédécesseur, Yaya Touré.

 

Maxwel Cornet : 7/10

Remplaçant durant tout le parcours des Eléphants, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais a démontré toutes ses qualités. Peu utilisé Cornet à tout de même quitter l’Egypte avec un but et de belles prestations, lui qui disputait sa première CAN.

 

Wilfried Zaha : 7/10

Pour sa deuxième CAN, l’attaquant de Crystal Palace s'est montré à son avantage. Buteur face à la Namibie (en poules) et au Mali (en 8ès), Zaha est avec Jonathan Kodjia le meilleur buteur Ivoirien de cette CAN 2019 avec 2 buts. Face à l’Algérie en quarts de finale, c’est encore lui qui a offert à Kodjia le but égalisateur avant de finalement perdre le match aux tirs-au-but (1-1, Tab : 3-4).

 

Ismaël Traoré : 7/10

Profitant du forfait du défenseur d'Eric Bailly, Traoré Ismaël a valablement tenu son rang dans l'axe défensif aux côtés de Kanon. Défenseur rigoureux et athlétique, le capitaine d’Angers (France) a été l’une des plus belles révélations. Dire que la Côte d'Ivoire serait passée à côté d'un tel joyau si éventuellement il n'y avait pas eu ce forfait de son compatriote évoluant à United…

 

Max Gradel : 7/10

Dévoué comme à son habitude, le tueur de Lions (pseudo), est l’une des satisfactions. Généreux dans l'éffort et combatif, l'attaquant a été décisif face à l’Afrique du Sud en délivrant une passe décisive à Kodjia avant de s'offrir un magnifique but face à la Namibie sur un service de Kessié.

 

Sylvain Gbohouo : 8/10

Impuissant sur le but des Fennecs en quarts, Sylvain Gbohouo est l’une des plus grandes satisfactions de cette CAN 2019. Décrié pour ses sorties hasardeuses avant la compétition, le portier du TP Mazembe a rectifié le tir lors de la compétition. Bien qu’ayant concédé trois buts lors des cinq matchs disputés par les Eléphants, Gbohouo a sauvé à maintes reprises son camp. Sa belle prestation face à l'Algérie lui d'ailleurs valu le titre d'homme du match.

 


 

La #Team225 

 

Les Eléphants (l'Équipe) : 6/10

Avec 3 victoires en 5 matchs et 7 buts marqués contre 3 concédés c’est une équipe Ivoirienne peu joueuse mais réaliste par séquences à laquelle nous avons eu droit en cette compétition. Le dernier match face à l’Algérie donne plein d’espoir pour la suite.

 

 

Kamara Ibrahim (Sélectionneur) : 7/10

L’éternel intérimaire devenu titulaire a montré à la face du monde que la Côte d’Ivoire détient des techniciens de qualité à qui il faut juste donner une chance. En à peine un an Kamara Ibrahim a bâti une équipe compétitive qui a rendu fier les Ivoiriens lors de cette compétition en Egypte. Bien sûr il y a des aspects du jeu à revoir, des choix à parfaire, mais dans l’ensemble le sélectionneur Ivoirien à fait sa CAN.

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Sam, 13 Jul 2019 à 23h 27
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?