Eléphants : Kamara, Singo, la fin du problème des latéraux ?

625 375

Eléphants : Kamara, Singo, la fin du problème des latéraux ?

Eléphants : Kamara, Singo, la fin du problème des latéraux ?

Rejoint à l’occasion de cette trêve internationale de juin par de purs latéraux gauche et droit qui ont brillamment participé à la victoire face au Burkina Faso samedi (2-1), la sélection ivoirienne a-t-elle résolu son déficit de joueurs à ces postes clés ?


CAN 2019, point de Ghislain Konan, blessé et forfait, la Côte d’Ivoire de Kamara Ibrahim se présente dans une défense à 4 avec Wonlo Coulibaly, défenseur central d’alors de l’ASEC Mimosas, au poste de latéral gauche. Côté droit, Serge Aurier contraint à l’abandon pour cause de blessure dès la 2è journée face au Maroc, est remplacé par Mamadou Bagayoko. Bagarreur et volontaire, l’ex sociétaire du Red Star FC (Ligue 2 française) actuellement sans club n’a pas convaincu, d’où sa non convocation depuis 2019.

 

 

Deux cas qui traduise bien du déficit de latéraux que connait la Côte d’Ivoire ou du moins que connaissait la Côte d’Ivoire ces dernières années…

 

Autopsie du problème

 

Si à droite Serge Aurier s’est évertué à faire le taf depuis son arrivé 2013-2014, jamais depuis lors une doublure de qualité ne lui a été trouvé. Conséquence, Aurier absent, bricolage s’impose. A gauche le constat est bien plus alarmant. Depuis 2015 et ses premières sélections sous Hervé Renard, Wilfried Kanon a du régulièrement laissé l’axe qui est sa position première, pour dépanner au poste de latéral gauche. Avec Patrice Beaumelle, c’est Maxwel Cornet qui a dû s’éloigner du but adverse en passant d’ailier gauche à latéral gauche.

 

La solution toute trouvée

 

A la faveur de cette trêve, Beaumelle a semble-t-il trouvé un début de solution à ces manques qui font date. Convoqué pour la première fois et aligné d’entrée face aux Etalons, Hassane Kamara (27 ans, OGC Nice) et Wilfried Singo (20 ans, Torino FC) ont respectivement tenu la baraque à gauche et à droite de la défense des Eléphants. Si le niçois a été bien embêté par l’état exécrable de la pelouse du stade Ebimpé, l’ancien de l’AS Denguélé a été la bonne surprise de la rencontre.

 

Singo, installé !

 

 

Le remplaçant de Serge Aurier ne nous a pas fait regretté l’absence du capitaine. Il y certes eu quelques absences défensives comblées par Willy Boly, mais dans l’ensemble Singo a su tirer son épingle du jeu. Il aurait même pu être passeur décisif si Sébastien Haller était dans un meilleur jour, hélas ! On peut le dire sans risque de se tromper que Wilfried Singo a définitivement gagné la place de doublure de Serge Aurier au poste de latéral droit, et assurément une place de titulaire avec les Eléphants Espoirs aux JO de Tokyo.

 

Wilfried Singo

 

Hassane, prometteur !

 

Concernant le très problématique côté gauche, on aimerait revoir Hassane sur un billard cette fois-ci pour mieux apprécier son apport. On a cependant agréablement surpris par ses courses, sa ténacité et sa prise d’initiative, soit quelques une des qualités d’un latéral moderne. C’est pas encore Arthur Boka dans le jeu, mais avec plus d’automatisme, le natif de Saint-Denis devrait faire des merveilles à son poste avec les Eléphants. N’oublions pas Ghislain Konan (25 ans) qui semble enfin être débarrassé des pépins physiques. L’ancien joueur de l’ASEC Mimosas pourrait faire jouer la concurrence et même avoir le dernier mot.

 

Hassane Kamara

 

 

Alors, avec Hassane Kamara et Wilfried Singo, la Côte d’Ivoire est-elle débarrassée du problème des latéraux ?

Hassane à la lutte

Hassane à la lutte

La Team JO avec Singo

La Team JO avec Singo


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Dim, 06 Jun 2021 à 15h 58
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?