Elim. CAN 2022 (5è et 6è J) : 9 pour Aurier, 4 pour Zaha, 8.5 pour ‘‘Crespo’’, … les notes des Eléphants

625 375

Elim. CAN 2022 (5è et 6è J) : 9 pour Aurier, 4 pour Zaha, 8.5 pour ‘‘Crespo’’, … les notes des Eléphants

Elim. CAN 2022 (5è et 6è J) : 9 pour Aurier, 4 pour Zaha, 8.5 pour ‘‘Crespo’’, …  les notes des Eléphants

Après avoir validé son ticket de qualification face au Niger, la Côte d’Ivoire a clôturé les éliminatoires de la CAN 2022 par une belle victoire face à l’Ethiopie. Certains Pachydermes se sont très biens illustrés durant ces deux rencontres et d’autres ont montré une pâle copie. Découvrez les notes (sur 10) qui leur ont été attribués ainsi qu’au sélectionneur sur l’ensemble des 2 rencontres.


Patrice Beaumelle : 9

 

 

Privé de ses joueurs du championnat français pour cette trêve, le technicien français a néanmoins sorti une liste cohérente même si on regrette l'absence d’un milieu créatif, un vrai 10. Le jeu proposé manque toujours de dynamisme, mais a gagné et efficacité en témoigne les 6 buts inscrits. On a apprécié aussi le travail effectué sur les centres, à l’origine de 4 des 6 buts. La défense continue de rassurer et les automatismes de se développer. Le coaching a été bon et payant à l’image de Gradel, sorti du banc pour offrir une passe décisive à Jean-Evrard Kouassi. Il fallait gagner, se qualifier et se rassurer dans le jeu, mission accomplie.

 

Silvain Gbohouo : 7

 

Malgré les nombreuses critiques dont il fait l’objet, le portier du TP Mazembe a toujours eu la confiance de Patrice Beaumelle. Pas du tout inquiété face au Niger, Gbohouo a dû par contre sortir le grand jeu hier face à l’Ethiopie notamment sur une frappe du Capitaine des Walia Ibex. L’unique but concédé est plus du faîte de l’apathie de la défense sur l’action que du portier

 

Eric Bailly : 7

 

Absent de la double confrontation face à Madagascar, le défenseur de Manchester United a effectué son retour face au Niger le vendredi dernier. L’ancien sociétaire de l’Espagnol de Barcelone a été égal à lui-même avec des interventions remarquables mais aussi il a été à l’origine du but de Serge Aurier.

 

Willy Boly : 8

 

Il fait partie des joueurs les plus utilisés par le sélectionneur national. Face à l’Ethiopie, le défenseur de Wolverhampton a inscrit son tout premier but en 4 sélections. Il est sans aucun doute, le nouveau ministre de la défense des Eléphants.

 

Deli Simon : 7

 

Entré en cours de jeu face au Niger, le sociétaire du Slavia Prague était titulaire pour la clôture des éliminatoires face à l’Ethiopie. Aux côtés de Willy Boly, Deli Simon a livré une rencontre plutôt correcte.

 

Wilfried Kanon : 7

 

Positionné en latéral gauche, le défenseur d’Al Gharafa a été excellent sur son côté durant ces deux dernières rencontres des éliminatoires avec un but à la clé face au Niger. Seul bémol à mettre à l’actif de Kanon, c'est son apport offensif qui a été moindre malgré son but intervenu sur une balle arrêtée. Aussi, son manque de maitrise face à l’Ethiopie aurait dû lui coûté un carton rouge en première mi-temps.

 

Serge Aurier : 9

 

Le Capitaine des Eléphants est sans aucun doute l’homme de ces deux dernières journées des éliminatoires. Le latéral des Spurs a inscrit un but et délivré 3 passes décisives dont deux dans l’opposition face à la formation du Niger. Le défenseur des Spurs a mis tout le monde d’accord sur son potentiel et sa capacité à porter cette sélection. Le petit point négatif a signalé, c’est que le seul but concédé par les Eléphants est venu de son côté…

 

Fousseny Coulibaly : 7

 

Titularisé en pointe basse du milieu face au Niger, l’ancien du Stella Club d’Adjamé s’est montré convainquant. Bon dans la relance, il l’a été aussi dans l’impact physique. Malheureusement Fousseny n’a pas été reconduit par Beaumelle face aux Ethiopiens, sans doute pour donner du temps de jeux aux autres milieux notamment Akpa Akpro.

 

Kouamé Christian Koffi : 5

 

Entré en lieu et place de Fousseny face au Niger, le milieu du TP Mazembe a été très peu en vue. Il a même perdu une balle qui aurait pu être préjudiciable pour la défense Ivoirienne. Dans un poste aussi fourni côté Eléphants, une prestation passable équivaut mauvaise prestation.

 

Sangaré Ibrahim : 6,5

 

 

Si face au Mena il a été éblouissant, ça n’a pas été le cas devant l’Ethiopie où il a joué plus bas que d’habitude. En effet, le milieu du PSV Eindhoven a perdu énormément de ballons qui aurait pu profiter à l'adversaire. Sangaré Ibrahim aura l’occasion de se rattraper lors les prochaines échéances.

 

Franck Kessié : 7,5

 

Indispensable dans le dispositif de Patrice Beaumelle, le milieu du Milan AC s’est de nouveau illustré lors de ces rencontres avec un but sur penalty face aux Walia Ibex. Franck Kessié termine ses éliminatoires en tant que meilleur buteur de la sélection Ivoirienne avec 3 buts.

 

Akpa Akpro : 5

 

Titularisé au poste de relayeur hier, le milieu de la Lazio a été moins clinquant tant dans l’animation offensive que défensive avec des pertes de balles.

 

Jean Evrard Kouassi : 8,5

 

Remplaçant durant toute la partie face au Mena, l’attaquant de Wuhan a été titularisé face à l’Ethiopie à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires. Dans cette rencontre, Jean Evrard Kouassi alias ‘‘Crespo’’ a été éblouissant avec 1 but inscrit, un penalty provoqué et à l’origine de l’action qui a emmené l’ouverture du score de Willy Boly. Il a été sans conteste le meilleur Eléphants mardi à Ebimpé.

 

Max-Alain Gradel : 7,5

 

L’attaquant de Sivasspor a été plus que convainquant lors de ces deux sorties des Ivoiriens. Face au Niger, Max Alain Gradel a été buteur et s’est mué en passeur décisif pour son cadet Jean Evrard Kouassi face à l’Ethiopie. L’ancien Stéphanois est un cadre de l’équipe nationale et il est l’un des joueurs qui mouille le plus le maillot national.

 

Wilfried Zaha : 4

 

L’attaquant des Eagles était attendu par tout un peuple après avoir manqué les 4 premières rencontres de ces éliminatoires. Face au Niger et à l’Ethiopie, Zaha a été plus que moyen sur toute la ligne. A son compte, il faut noter une frappe cadrée à Ebimpé et c’est tout. On a connu Zaha bien meilleur.

 

Jonathan Kodjia : 4

 

L’attaquant d’Al Gharafa est sur le feu des critiques depuis quelques années. Avec l’absence de son plus grand challenger au poste d’avant-centre en la personne de Sébastien Haller, Jonathan Kodjia n’a pas su saisir sa chance.

 

Nicolas Pépé : 4

 

Une fois de plus, l’attaquant d’Arsenal a déçu. Portant parfois trop le ballon, Nicolas Pépé devra se montrer très entreprenant lors des prochaines échéances au risque de perdre définitivement sa place de titulaire. Après avoir vu Jean-Evrard Kouassi évoluer à son poste, la différence a été saisissante… Pépé, au travail !

 

Yohan Boli : 5

 

Préféré à Kodjia au poste d’avant-centre face à l’Ethiopie, l’attaquant d’Al Rayyan a manqué l’occasion de se mettre en valeur. Bien servi par Jean Evrard Kouassi pour le but du 3 à 0, Yohan Boli a vendangé l’occasion. Lors de la rencontre face au Niger, l’ancien avant-centre de Saint-Trond a cadré une fois sur mais le gardien s’est montré décisif. On apprécie néanmoins les efforts et la volonté du joueur.

 

Amad Diallo, Serey Dié, Lago Junior, Souleymane Coulibaly, Diaby Souleymane, Ouattara Ousmane, Tapé Ira, Badra Ali

 

 

N’ayant bénéficié que d’un faible temps de jeu pour certains, voire pas du tout pour la plupart, impossible de les évaluer. Leur état d’esprit reste cependant irréprochable.


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Jeu, 01 Avr 2021 à 02h 01
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?