Ruiné et contraint de dormir à même le sol chez une amie, Eboué nous raconte son calvaire

625 375

Ruiné et contraint de dormir à même le sol chez une amie, Eboué nous raconte son calvaire

Ruiné et contraint de dormir à même le sol chez une amie, Eboué nous raconte son calvaire

Disparu des radars depuis l’épisode de son transfert avorté au TOL FC dans le nord de la Chypre pour cause d’un problème de santé dépisté lors de sa visite médicale, l’international Ivoirien a refait surface pour ce réveillon de Noël. En effet, Eboué Emmanuel a accordé un entretien au Mirror dans lequel il y raconte sa traversée du désert et sa volonté de retrouver du travail.


Pure produit de l’Académie Mimosifcom de l’ASEC Mimosas en Côte d’Ivoire, Eboué Emmanuel a passé la plus grande partie de sa carrière du côté du vieux continent avec pas moins de 7 saisons (2004-2011) à Arsenal (Angleterre), sous les ordres d'Arsène Wenger.

 

 

International Ivoirien de 2004 à 2013, Eboué, finaliste de la Coupe d'Afrique des nations en 2006 et 2012 a disputé 79 rencontres sous les couleurs nationales et a inscrit 3 réalisations.

 

Cependant, la carrière de l’ex-gunners également finaliste de la Ligue des Champion en 2006 avec le club Londonien a basculé du côté obscur pour des problèmes extra-sportif.

 

Après Arsenal et Galatasaray (Turquie) où Eboué  passe 4 saisons (2011-2015), l’ivoirien croyait à un retour en Premier League en signant avec Suderland (2015), malheureusement, pour une dette de 1,1 millions d’euros (environ 722 millions de FCFA) à son agent d’alors (Sébastien Boisseau) dans le cadre de son transfert des Gunners vers le club turc en 2011, la FIFA le suspend de toutes compétitions pour une année.

 

A l’origine de cette dette, un pasteur nigérien vivant à Londres qui l’aurait extorqué tous son argent pendant qu’il évoluait encore Arsenal.

«Il (le pasteur ndlr) lui a presque tout pris. Sinon, comment pouvez-vous comprendre qu’une personne (Eboué ndlr) qui gagnait 4,5 millions d‘euros (près de 3 milliards F CFA) pendant de nombreuses années, se retrouve aujourd’hui au bord de la faillite. Quand ce pasteur demande quelque chose, Manu s’exécute»,

révélait d'ailleurs la presse ivoirienne en décembre 2016.

 

La perte de ses proches...

L’Ivoirien a ensuite eu un énième événement malheureux, la perte de 2 proches : son grand-père Amadou Bertin, l’homme qui l'a élevé, puis son frère N’Dri Serge, décédé dans un accident de moto.

 

Quand l'amitié s'estompe...

Abandonné par ses coéquipiers de la sélection nationale, confit-il dans un entretien, Eboué coule de plus en plus dans le désespoir et pense même au suicide, mais se ravise heureusement.

 

Puis vient l’épisode Chypriote…

Après tous ces événements malheureux, une lueur d'espoir survient. Après un an de chômage et une rupture de contrat avec Suderland, Eboué est sur le point de rejoindre le club Chypre de Turk Ocagi Limasol (TOL) FC en septembre dernier. Hélas, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas! L’ivoirien est recalé à la visite médicale pour une ‘‘anomalie dans le sang’’ diagnostiquait alors les médecins du club chypriote. D’importants médias Turcs dont la représentation de Goal en Turquie soupçonnait même que le joueur ne soit atteint du VIH. Une thèse que son nouvel agent (Tekin Birinci) n’ira par la suite.

 

 

 

"J'ai souffert pour acheter ma maison, mais j'ai maintenant peur"

 

Aujourd’hui le Mirror qui a reçu l’ivoirien, confie qu’il est actuellement incapable de jouer au football en raison de sa mauvaise santé. Eboué qui a perdu la bataille du divorce avec son ex-épouse Aurélie avec laquelle il a eu 3 enfants, révèle qu’il a été dépocédé de tous les biens qui lui restait.

 

Eboué doit désormais céder à sa femme son domicile à Londres, et pour éviter de perdre sa maison, il se cache.

«Je ne sais pas quand la police viendra. Parfois, j'éteins les lumières parce que je ne veux pas que les gens sachent que je suis à l'intérieur. J'ai souffert pour acheter ma maison, mais j'ai maintenant peur. Je ne vais pas vendre mes vêtements ou vendre ce que j'ai. Je me battrai jusqu'à la fin parce que ce n'est pas juste.»

explique-t-il au journal anglais.

 

Avec du recul, le joueur accuse sa naïveté.

«Je regarde en arrière et je dis" Emmanuel, tu as été naïf ... pourquoi tu n'y as pas pensé avant?  En Turquie, j'ai gagné huit millions d'euros. J'ai envoyé sept millions à la maison. Quoi qu'elle me demandait de signer, je signais»,

regrette-il.

 

eboue

Eboué Emmanuel et son ex-compagne Aurélie, en période de vaches grasses

 

Eboué dort souvent chez une amie, du nom de Yasmin Razak, simplement pour éviter les huissiers. Et pour ne pas déranger son hôte, l’ivoirien dort souvent à même le sol.

«J'appelle sa maison Le Bunker (Yasmin Razak ndlr). Je peux me cacher là. Elle a des enfants. Je ne veux pas les déranger, alors je dors sur le sol»,

confie Eboué.

 

Le latéral droit ivoirien s’ennuie de l’absence de ses enfants : Clara (14 ans), et Maeva (12 ans), et Mathis (9 ans), surtout dans cette période de fête de Noël.

 

Aujourd’hui, Emmanuel Eboué veut se refaire et pour cela, il lui faut du travail.

«J'accepterais de l'aide de n'importe où mais si mon ancien club (Arsenal ndlr) veut m'aider, je serais très, très heureux. Peut-être que je pourrais aider les jeunes joueurs.»

a-t-il conclu.

 

 

Vivement que la situation de cet homme qui a défendu fièrement le drapeau national de la Côte d'Ivoire s'améliore.

Quand on ne sait plus où on part, on regarde là d'où l'on vient. Le pays te refusera pas!

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Dim, 24 Déc 2017 à 19h 23
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?