Sa blessure, son retour un an après, son regard sur les portiers de l’ASEC… Cissé Abdoul Karim à cœur ouvert

625 375

Sa blessure, son retour un an après, son regard sur les portiers de l’ASEC… Cissé Abdoul Karim à cœur ouvert

Sa blessure, son retour un an après, son regard sur les portiers de l’ASEC… Cissé Abdoul Karim à cœur ouvert

Absent des terrains depuis plus d’un an suite à une blessure contractée lors demi-finale de la coupe nationale opposant l’AFAD d’Abidjan à l’ASEC Mimosas (perdue aux tirs aux buts 4 buts à 2), l’expérimenté portier international des jaune et noir a donné de ses nouvelles dans le dernier numéro du magazine du club publier le jeudi dernier.


‘‘

Sa blessure

 

 

Je suis habituellement un battant. En championnat, je n’ai jamais été un abonné du banc. Chaque weekend, je me bats pour être dans le onze de départ. Me voir éloigné du terrain est une situation difficile à vivre. Mais ma foi en Dieu en plus du soutien de mes dirigeants et de ma famille m’aident à tenir le coup.

 

Lorsque j’ai contracté cette blessure, je me suis dit toute suite ‘‘encore moi ?’’. J’avais déjà manqué plusieurs CAN et un Mondial à cause des blessures. Franchement, c’est navrant de faire un travail pour un objectif et ne pas l’atteindre à cause d’une blessure. En positivant, je me dis que c’est une volonté divine et non un quelconque sort comme certaines personnes le pensent.

 

karim

 

Aujourd’hui, je me sens mieux. Dieu fait grâce. Même si je ne suis pas à 100% de mes capacités physiques, je me vois beaucoup plus proche du terrain. Je rends gloire à Dieu pour cela.

 

J’aurais pu profiter de cette crise sanitaire pour marquer une pause dans ma phase de réatlhétisation, mais vu le retard accusé dans ma rééducation après mon retour de France, j’ai continué de travailler à Sol Beni sous la houlette de trois kinésithérapeutes, Patrick, Christian et le Dr ZAKA. Ce travail étant chapeauté par le Dr KOUAME Narcisse dans le strict respect des mesures barrières. Pour dire que l’état d’urgence sanitaire n’a pas impacté mes séances de rééducation. La blessure est très sérieuse. Il ne fallait donc rien négliger. Nous l’avons compris et tout un staff médical est à ma disposition dans un cadre propice et adéquat.

 

Il ne se passe pas un jour sans que les Actionnaires me témoignent leur sympathie. Qui pour s’enquérir de mon état de santé et prier pour mon retour. Cela est une source de motivation supplémentaire pour moi. Voir en plus les dirigeants à mes petits soins est très encourageant. Pour ce qui est de mon avenir, sauf si les dirigeants décident autrement, il s’inscrit bien évidemment à l’ASEC Mimosas. Le club n’a jamais failli à ses obligations vis-à-vis de moi bien que je ne joue pas depuis bientôt un an. Je dois beaucoup à l’ASEC Mimosas. Cela me motive à tout donner pour répondre aux attentes de mes dirigeants et des Actionnaires.

 

Son retour

 

 

Il est impossible de fixer une date de retour avec exactitude. Déjà, je travaille dur les spécifiques avec le coach Ismaël de l'Académie MimoSifcom sur instructions du coach Alaman SOUMAHORO. Le coach Ismaël est sollicité par ce qu’il habite dans les environs de Sol Beni.

 

karim

 

Concernant la suite de ma carrière avec les Eléphants, ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Je me concentre sur ma santé et sur mon club et croyez-moi, les défis sont déjà énormes à ce niveau. Revenir à la compétition, être à 100%, me battre pour être titulaire et aider le club à se hisser vers le haut avant de penser à l’équipe nationale me semblent les meilleures choses à faire. J’ai parlé avec le sélectionneur Patrice BEAUMELLE. Je sais ce qu’il attend de moi.

 

Son regard sur les portiers de l’ASEC

 

Les gardiens actuels de l’ASEC sont très bons. BAMBA Aboubacar, c’est la tranquillité, la sobriété et l’assurance. Je suis fier de lui. Il a fait de grands matches. Il incarne l’avenir. Les gens doivent savoir que ce garçon n’a même pas 20 ans. A 23 ans ou 25 ans, il fera partie des meilleurs gardiens de but ivoirien. DANTE est un frangin. Nous nous côtoyons dans les différentes sélections nationales. Il a tout d’un gardien moderne. Il a la taille, le physique, et que sais-je encore ? Il a juste besoin d’être mis en confiance pour nous sortir de grands matchs. WONYOU Tizié a un très bon état d’esprit. Il est ouvert et patient en plus de ses grandes qualités techniques. Quand il aura sa chance, il ne décevra pas. Ce ne sera nullement facile pour moi de ravir une place de titulaire à ces trois bons gardiens de buts quand je serais de retour. Mais ce sera stimulant pour une concurrence saine et bénéfique pour le club.

 

Ses remerciements

 

 

Grand merci à tous ceux qui prient pour mon retour sur le terrain. Sincères remerciements aux dirigeants, au PCA Me Roger OUEGNIN, aux présidents Francis OUEGNIN et Baky KONE, ainsi que tout le personnel de l’ASEC Mimosas. A tous, je dis que je continue à me battre pour revenir à mon meilleur niveau.

’’

Extrait du MIMOSAS MAGAZINE N°1482 du Jeudi 18 Juin 2020, Page 8.

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Dim, 28 Jun 2020 à 16h 32
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?