Ses débuts, son parcours, sa plus belle émotion, … N'Golo Kanté se dévoile

625 375

Ses débuts, son parcours, sa plus belle émotion, … N'Golo Kanté se dévoile

Ses débuts, son parcours, sa plus belle émotion, … N'Golo Kanté se dévoile

Devenu indispensable à Chelsea mais aussi en équipe de France, le milieu de terrain Français d'origine Malienne a su mettre tout le monde d'accord sur le terrain qu'en dehors. Très réservé, l'ancien sociétaire de Leicester a accordé une interview à la Fédération Française de Football où il a évoqué plusieurs sujets.


Les petits secrets de… N’Golo KANTÉ

 

 Le joueur qui vous a le plus impressionné ? 

 

 

Ronaldo, le Brésilien. Je mettais des DVD de ses buts dans l’ordinateur et je regardais ça. Avec l’apparition de plateformes comme Dailymotion ou YouTube, j’ai aimé visionner ses gestes, sa technique, son aisance. C’est un joueur que j’ai beaucoup apprécié avec Maradona.

 

Vous avez le goût du but ?

 

 Oh oui ! Même si j’ai commencé le foot tardivement, à 10 ans, je jouais beaucoup avec mes amis. On regardait une vidéo de Ronaldo ou Ronaldinho et on essayait de reproduire la même chose sur le terrain. En tant que spectateurs, on aimait voir les joueurs qui offraient du spectacle. Peut-être pas un joueur comme moi aujourd’hui (rires) ! Des joueurs un peu plus créatifs et buteurs.

 

Votre geste préféré ?

 

 Celui qui se termine sur un but. Cela peut être une passe décisive ou une frappe qui le provoque. Mais j’aime aussi tout autant une action défensive qui aide l’équipe. J’ai appris à aimer ce qui est utile pour le collectif. J'ai appris à aimer ce qui est utile pour le collectif

 

Un joueur que vous n’aimez pas affronter ?

 

Je n’aime pas rencontrer les joueurs que je connais ou des amis.

 

Le Bleu que vous voyez le plus à Londres ? 

 

Kurt Zouma et Olivier Giroud. Il peut nous arriver de nous retrouver en dehors du club mais c’est rare car on se voit déjà tous les jours à l’entraînement.

 

La musique qui passe dans le vestiaire de l’Équipe de France ?

 

Un peu de tout : du rap américain ou français, des musiques latinos mais je ne suis pas au contrôle de la sono. Le DJ, c’est plutôt Antoine (Griezmann) ou Presnel (Kimpembe).

 

Vos passe-temps favoris ? 

 

Je profite de ma famille, mes amis, on se balade, on joue à la Playstation. Ma maison, c’est mon endroit préféré. J’y passe beaucoup de temps. Je sors avec mes proches pour manger dehors de temps en temps et se promener dans Londres. Je me sens bien dans cette ville.

 

Plutôt film ou série ?

 

 Plutôt film mais je regarde aussi des séries. Le problème, c’est que lorsque je tombe dedans, je regarde jusqu’à la fin.

 

Si vous n’aviez pas été footballeur… 

 

J’ai suivi des études en comptabilité donc en toute logique, j’aurais poursuivi mon cursus et serais devenu comptable. Ce n’est pas forcément quelque chose que j’aurais aimé faire mais c’était ma formation : bac et BTS compta puis j’ai mis mes études entre parenthèses en passant en équipe première à l’US Boulogne à 21 ans.

 

Je me souviens de mon premier but avec Suresnes en benjamins. Sur un corner, le ballon arrive et je marque de la tête. J'ai couru partout !

 

 

Qui vous a transmis la passion du foot ?

 

 Mon frère aîné et ses amis puis mes copains à l’école et ceux de mon quartier.

 

Qui analyse vos matchs ? 

 

Mon entraîneur, mes proches, notamment les amis avec lesquels je jouais, ou mon entourage sportif. Et je fais ma propre autocritique.

 

Votre plus belle émotion ? 

 

Mes premiers buts avec chacun de mes clubs. Je me souviens de mon premier but avec Suresnes en benjamins ! Je n’avais pas marqué de toute l’année. En fin de saison, on dispute des tournois en Île-de-France. Sur un corner, le ballon arrive et je marque de la tête. J’ai couru partout et mes coéquipiers m’ont suivi sur tout le terrain ! Mon premier but, c’est beau. 

 

Vos plus grandes qualités ?

 

 Ce n’est pas à moi de le dire… Je ne peux pas.

 

Vos défauts ? 

 

Il y en a, je vous assure mais c’est difficile de parler de soi. On va dire que c’est mon défaut : je ne sais pas parler de moi ni de mes proches. Enfin, qualité ou défaut, à vous de le dire. »

 

Premières fois

 

Premiers contacts avec le ballon

 

Un match de foot disputé en face de chez moi à Rueil-Malmaison (Hauts-de Seine) avec mon frère et ses amis. J’étais encore en maternelle, je devais avoir 4 ou 5 ans.

 

Premier club

 

Suresnes ! J’ai rejoint ce club à 10 ans sur les conseils de mon institutrice en CM2. Nous avions disputé un tournoi de basket et de rugby, je me débrouillais pas mal dans les contacts et elle a conseillé à ma famille de m’inscrire au sport. J’hésitais entre le rugby et le football. J’ai choisi le foot.

 

Premier souvenir

 

J’y ai joué mes premiers matchs avec des équipements complets, c’est-à-dire des crampons, des chaussettes, un maillot. On affrontait des adversaires d’une autre ville lors de vraies rencontres. Mais, surtout, on jouait pour s’amuser. J’aime à y repenser.

 

Premier poste

 

 

Milieu droit. J’ai toujours été milieu. C’est un poste où je me suis tout de suite senti à l’aise. J’aime prendre part au jeu : aider en défense, participer à l’attaque, évoluer un peu partout sur le terrain. Ce poste me convient naturellement.


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : Fédération Française de Football (FFF)
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mer, 16 Dec 2020 à 10h 28
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?