Son arrivée en Belgique, ses contacts avec la sélection Olympique Ivoirienne, ses objectifs, … Mory Cheick Keita se livre

625 375

Son arrivée en Belgique, ses contacts avec la sélection Olympique Ivoirienne, ses objectifs, … Mory Cheick Keita se livre

Son arrivée en Belgique, ses contacts avec la sélection Olympique Ivoirienne, ses objectifs, … Mory Cheick Keita se livre

Comme plusieurs jeunes joueurs, l’attaquant d’URSL Visé ambitionne porter les couleurs de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Dans une interview accordée à Martial Gohourou, Mory Cheick Isaac Keita est revenu sur son parcours tout en évoquant ses objectifs.


L’équipe de Côte d’Ivoire olympique de football prendra part aux Jeux olympiques de Tokyo cet été, et ce, en compagnie de 15 autres sélections. En attendant le coup d’envoi de cet évènement sportif planétaire, découvrez le parcours de l’international ivoirien des U23, Mory Cheikh Isaac Kéita, l’attaquant du club belge évoluant en National, l’URSL Visé. Ce droitier rapide, percutant, aux dribbles déroutants et aux centres millimétrés, âgé de 24 ans, pourrait apporter quelque chose de plus à la division offensive de la formation de Côte d’Ivoire espoirs qui sera présente aux JO Tokyo 2021.

 

 

Quel bilan faites-vous de votre saison ?

 

Je suis en Belgique, cela fait bientôt deux ans. Et ce, depuis janvier 2020. Ça se passe super bien. Depuis, le déclenchement de la crise sanitaire liée à la Covid-19, c’est devenu un peu compliqué. Et pourtant, ça se passait bien en début de saison. J’ai inscrit des buts. Avec le coronavirus, il y a eu malheureusement un arrêt du championnat. Je m’entraîne actuellement en suivant un programme concocté par mon club.

 

Quel est votre poste de prédilection ?

 

Je suis un attaquant et un ailier qui évolue sur les deux côtés. Je peux être également un deuxième attaquant.

 

Comment êtes-vous arrivé en Belgique ?

 

J’étais du niveau 2. J’étais à Marseille. Un agent qui m’avait vu jouer a aimé mon profil. Il m’a demandé d’aller évoluer en Belgique, et que ce serait mieux pour moi parce que j’aurai plus de visibilité par rapport à mon style de jeu. Cela pourrait aller plus vite pour moi. Comme la Belgique et la France ne sont pas trop éloignées, je n’ai pas hésité une seconde, j’ai accepté l’offre.

 

Allez-vous rester en Belgique ou envisager un départ ?

 

Je ne sais pas pour l’instant. Je ne sais pas de quoi demain sera fait. Pour l’instant, je suis en Belgique. Si j’ai des propositions ou des offres, je les examinerai très attentivement.

 

A quel joueur voulez-vous ressembler ?

 

 

A la vérité, je veux être moi-même. Cependant, il y a des joueurs qui sont mes références. Il s’agit de Sterling et de Gervinho. Ces deux joueurs ont le même profil que moi. Ils vont vite, ils percutent, ils dribblent, ils centrent, ils marquent… Nous avons des ressemblances.

 

Quel est le championnat qui vous fait le plus rêver ?

 

Le championnat qui me fait le plus rêver, je dirais que c’est la Liga. Par rapport à mon style de jeu, je me plairai en Bundesliga et en Premier League parce que ça vite. Les joueurs n’y calculent pas leurs efforts.

 

Pensez-vous que la Premier League, trop physique, est adaptée à votre profil de joueur ?

 

Il est vrai que le championnat anglais est réputé pour être l’un des plus exigeants physiquement pour les joueurs, mais la condition physique se travaille. Si on fait une bonne préparation physique, on peut tenir un match durant 90 mn. Mon poste, en Angleterre, demande beaucoup d’efforts. Je préfère jouer à fond pendant 60 à 70 mn en faisant un bon match que de tenir les 90 mn et être moyen ou correct.

 

Avez-vous des contacts avec l’équipe nationale de Côte d’Ivoire ?

 

Je peux dire oui dans une certaine mesure puisque, et ce, depuis 2017, je suis en contact avec le coach de l’équipe de Côte d’Ivoire olympique de football. J’étais déjà venu en sélection. Je devais participer au tournoi de Toulon. Ça n’a pas pu se faire parce que j’étais un peu limite au niveau des dates. Malgré ce rendez-vous manqué, il y a toujours eu un suivi avec le coach. Et cela, depuis 4 ans. Nous avons eu plusieurs échanges téléphoniques au cours desquels il prenait des informations relatives à ma forme. Nous avons gardé le contact en permanence. Par conséquent, je peux dire que je suis régulièrement en contact avec la sélection de Côte d’Ivoire des U23.

 

Quels sont vos objectifs ?

 

Mon objectif principal serait de jouer dans les plus grands clubs européens. Par ailleurs, ma grande fierté, mon graal, c’est de défendre les couleurs de mon pays en évoluant au sein de la sélection de Côte d’Ivoire. Tout footballeur rêve de jouer pour l’équipe de son pays.

 

 

Interview réalisée par Martial Gohourou


Laisser un commentaire

Enregistrés avant et après ce post

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Lun, 17 Mai 2021 à 11h 20
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?