Election FIF | Eugène Diomandé : ‘‘Que les politiques ne s’en mêlent pas !’’

625 375

Election FIF | Eugène Diomandé : ‘‘Que les politiques ne s’en mêlent pas !’’

Election FIF | Eugène Diomandé : ‘‘Que les politiques ne s’en mêlent pas !’’

Coup de gueule ? Doléance ? Premier candidat déclaré à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), le Président du Séwé Sport de San Pedro souhaite dans tous les cas de la transparence dans pour l’élection à venir.


Ousseynou Dieng (1990-2002), Jacques Anouma (2002-2011), Augustin Sidy Diallo (2011-2020), soit les 3 derniers présidents de la Fédération Ivoirienne de Football. Tous ont un point en commun, leur appartenance au pouvoir en place durant leurs périodes d'exercices respectives. De quoi être tenté de tirer une conclusion : En Côte d’Ivoire, il faut appartenir au régime pour siéger à la tête de la Fédération de Foot, pourtant sous la tutelle de la FIFA.

 

 

Cette conclusion, active peut-être, a été soulevée par Eugène Diomandé, Invité de ‘‘La Grande Team’’ ce lundi 23 mars 2020 sur La 3.

« Chaque candidat qui est passé à la fédération a été soutenu politiquement. Leurs campagnes ont été soutenues par l’autorité politique »,

a confié celui qu’on surnome Le Magicien avant d’ajouter :

« Ces gens-là sont arrivés à quel résultat ? Le football est en régression, les clubs sont de plus en plus pauvres. Il appartient désormais aux clubs de se prendre en charge. Il faudrait quelqu’un aujourd’hui qui réclame ce qui appartient aux clubs parce que les présidents de fédération se suivent et font toujours la même chose : on prend l’équipe nationale comme exutoire, comme miroir et tout le monde est content… »

 

Candidat malheureux en 2011 face à Sidy Diallo, Eugène Diomandé revient aux affaire cette année dans l’intention de briguer enfin la présidence de la FIF et faire valoir ses idées et sa vision pour le football Ivoirien.

 

 

Mais sur sa route, des obstacles et non des moindres. On compte un certain Didier Drogba, grand favori et proche des plus hautes autorités du pays. En plus de l’ancien footballeur, il y a Sory Diabaté, actuel vice-Président de la FIF soutenu par l’actuel Président Sidy Diallo. Ancien Vice-président de la FIF, Idriss Diallo est également pressenti pour conduire la voix du GX (fronde anti-Sidy) à cette élection.

 

De quoi décourager plus d’un, mais pas le Président du Séwé qui invite néanmoins les politiques à se tenir à l’écart afin que l’élection, bien que menacée par la pandémie du Coronavirus et par la Présidentielle dans le Pays prévu en octobre 2020, se déroule en toute transparence.

« Il faut que les gens laissent s’exprimer librement le jeu démocratique au niveau des élections de la FIF en Côte d’Ivoire. Que les politiques ne s’en mêlent pas ! »

 

 

Dans son projet dénommé ‘‘Le Football Ivoirien Autrement’’, le Magicien entend faire du football local sa priorité contrairement à ce qui s’est fait jusque-là.

« Les politiques doivent par contre trouver des moyens pour les sportifs et créer des infrastructures. Mais non imposer un candidat qui n’a ni le profil ni l’expertise et qui viendra faire la même chose que les autres, c’est-à-dire ne rien faire dans le développement du football Ivoirien pour les clubs… »

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mar, 24 Mar 2020 à 05h 35
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?