Présidence de la CAF | Jacques Anouma depuis Nouakchott : ‘‘Le principal, ce n’était pas les postes…’’

625 375

Présidence de la CAF | Jacques Anouma depuis Nouakchott : ‘‘Le principal, ce n’était pas les postes…’’

Présidence de la CAF | Jacques Anouma depuis Nouakchott : ‘‘Le principal, ce n’était pas les postes…’’

Après des discussions entamées, les 27 et 28 février 2021, à Rabat, au Maroc, les quatre prétendants au fauteuil d'Ahmad Ahmad s’étaient donnés rendez-vous, ce samedi 6 mars, à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, pour scellé l'accord proposé par la FIFA autour de la candidature unique du président du Mamelodi Sundowns, Patrice Motsepe. Occasion pour l’Ivoirien d’éclairer un peu plus les lanternes sur les motivations qui ont débouché sur ledit accord.



Avant la finale de la Coupe d'Afrique des Nations U-20 de la CAF 2021 remportée par le Ghana ce samedi 6 mars, un événement de presse commun intitulé "Cérémonie de l'Unité Africaine" était organisé au Palais des Congrès de Nouakchott, en Mauritanie.

 

 

Étaient présents sur scène Jacques Anouma, ancien Président de la Fédération Ivoirienne de football (FIF), Augustin Senghor, Président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) et Ahmed Yahya, Président de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM) et Patrice Motsepe, candidat unique à la présidence de la CAF suite au retrait des candidatures des 3 autres. Acteurs majeurs de ce consensus inédit à la CAF, le Président de la FIFA, Gianni Infantino, et le Président de la Fédération Marocaine de Football, Fouzi Lekjaa, étaient également présents.

 

Anouma

 

Anouma

 

 

Arrivé avec du retard à Nouakchott suite à un problème d’avion qui lui a imposé un changement de vol, Jacques Anouma a pris la parole pour exprimer sa totale adhésion à cette initiative.

« Je suis heureux d’être parmi vous pour célébrer l’unité de la famille du football africain. C’est une décision qui a été discuté à 4. L’option était de faire en sorte que nous allions à l’unité dans cette élection parce que nous étions suffisamment fatigués de tous ce qui se disait sur notre institution. Cette unité s’est faite autour d’un programme commun qu’on a souhaité »,

a-t-il déclaré.

 

Comme le stipule l’accord entériné ce samedi, la Présidence à Motsepe, Senghor et Yahya seront 1er et 2è vice-Présidents et le poste de Conseiller Spécial à Jacques Anouma. Si certains y voit à travers ce deal un moyen pour les nouveaux ex-candidats de s’assurer une place de choix à la CAF au lieu de risquer de tout perdre en allant aux urnes, il n’en est rien clame l’ancien patron de la FIF.

« Le principal ce n’était pas les postes. Je suis un peu triste quand on évoque d’unité du football Africain et qu’à côté on parle comme si nous étions venus marchander des postes. (…) On va soumettre ce projet aux électeurs car ce sont eux nos mandants. J’encourage qu’on aille dans ce sens et qu’on n’aille pas se déchirer le 12 mars prochain à la face du monde pour montrer que l’Afrique est divisée »,

a ainsi expliqué le Jacques Anouma avant de conclure :

« Je partage pleinement cette idée de nous mettre ensemble, de partager nos expériences et nos intelligences. C’est une bonne chose pour notre passion commune. J’adhère complètement à cette initiative et je l’encourage. »

 

Accord scellé, Patrice Motsepe, seul candidat à la succession d’Ahmad sera élu Président de la CAF par acclamation vendredi prochain à Rabat et en absence d’adversaires, bénéficiera du soutien de tous les acteurs majeurs du football Africain et Mondial.

 

 

CAF


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Dim, 07 Mar 2021 à 00h 44
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?