Présidence de la FIF, les cas Drogba et Gervinho, les rapports FIF-joueurs, le sort de Kamara… la mise au point de Sory Diabaté

625 375

Présidence de la FIF, les cas Drogba et Gervinho, les rapports FIF-joueurs, le sort de Kamara… la mise au point de Sory Diabaté

Présidence de la FIF, les cas Drogba et Gervinho, les rapports FIF-joueurs, le sort de Kamara… la mise au point de Sory Diabaté

Invité de Cheick Yvhane dans l’émission ‘‘La Télé d’ICI’’ sur La Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI), le vice-Président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a abordé plusieurs thèmes dont ceux que nous vous proposons dans cet article.


Drogba, un départ avant l’heure

 

 

Sorti par la petite porte de la sélection en 2014 après une CAN moyenne en 2013 remportée par le Nigeria et une 3è participation à une Coupe du Monde, Drogba n'a pas digéré et l'a fait savoir à chaque fois que l'occasion se présentait.

 

S'il est probable que les agissements de certaines personnes au sein de la FIF l'ont contraint à stopper plus tôt que prévu son aventure avec les Éléphants, le meilleur buteur de la sélection Ivoirienne (65 buts en 106 sélectionneurs) n'a jamais indexé personne publiquement.

« J’ai eu un pincement au cœur (de voir ses amis remporter la CAN 2015, ndlr). Pour moi, la CAN 2015 était censée être ma dernière. Mais des choses qui se sont passées lors de la Coupe du monde 2014 avec Sabri Lamouchi (le sélectionneur d’alors, ndlr) et la Fédération ont fait que j’ai préféré ne plus mettre les pieds en équipe nationale. »,

confiait l’ancienne star des Blues de Chelsea au micro de Canal+ en 2017.

 

La 100e sélection Didier Drogba en équipe nationale célébrée à Dallas (juin 2014)

La 100e sélection Didier Drogba célébrée à Dallas (juin 2014)

 

Interrogé sur cette séparation triste et désolante pour le football Ivoirien, Sory Diabaté a fustigé un manque de franchise de l'actuel candidat à la présidence de l'instance qu'il représente.

« En 2014 nous avons joué la coupe du monde et après 2014 nous avons décidé de reconstruire l’équipe nationale, nous n’avons jamais chassé un joueur de la sélection nationale. Hervé Renard est arrivé nous lui avons mis à disposition toute l’équipe et il avait carte blanche.

Pour ce que nous savons il a contacté certains joueurs qui ont fait savoir qu’ils souhaitent prendre du recul par rapport à la sélection.

Cela fait 12 ans vous travaillez avec Fédération. Vous êtes arrivé en 2002. Moi je ne critique pas Drogba, c’est le symbole de notre football je ne veux en aucun cas faire de polémique. Mais quand on a travaillé ensemble s’il y a un problème vous l’exposez, vous rencontrez le Président de la Fédération. A ma connaissance cette démarche n’a pas été faite. »

 

Non sélection de Gervinho : Kamara ou la FIF ?

 

5 ans environ après Drogba, Gervinho lui aussi semble vivre cette même fin indigne de ce qu'ils ont apporté à la sélection. Depuis novembre 2017, Gervinho n’a plus revêtu le maillot Orange si cher à son cœur. Là encore le vice-Président de la FIF nie toute responsabilité de l'instance qu’il représente.

« J’ai rencontré Gervinho après notre élimination face au Maroc. Il m’a dit je reste attaché à la sélection, je ne partirais pas ! Et c’est ce qu’il a renouvelé (dans ses récentes sorties ndlr).

Maintenant la question de Gervinho c’est un problème entre l’entraineur et lui. C’est Kamara Ibrahim qui sélectionne, nous on n’intervient vraiment pas dans la sélection des joueurs. Ceux qui vous le disent, se trompe. Jamais on n’intervient dans la liste de joueurs. »

 

Non sélection de Gervinho : Kamara ou la FIF ?

 

Rapports entre le Comité Exécutif et les joueurs

 

« Si un joueur a un problème avec le Comité Exécutif il l’exprime. Nous sommes ouverts. Nous concernant, nous n’avons pas de problèmes avec les joueurs. J’ai lu la dernière interview de Gervinho il a reconnu qu’il n’avait aucun problème ni avec le Président Sidy Diallo, ni avec moi-même, ni avec un autre membre de la FIF.

On peut ne pas se comprendre sur un certain nombre de sujets, mais il n’y a pas de problème de fond avec les joueurs et nous faisons en sorte de ne pas avoir de problème parce que nous ouvrons toujours cette possibilité de discussion avec les joueurs qui sont pour la plupart nos jeunes frères. »

 

Primes impayés en 2015, du fait de la FIF ?

 

Sacrés en 2015 sous Hervé Renard, Yaya Touré et ses coéquipiers avaient appris avec consternation le détournement de leurs primes. Si l’intervention de l’Etat a permis de soulager les nouveaux Champions d’Afrique, ce scandale a fortement ternis l’image de la FIF et du Ministère des Sports d’alors, Alain Lobognon.

 

Le bras droit du Président Sidy Diallo dédouane de nouveau son camp.

« La sélection nationale est financée par l’Etat de Côte d’Ivoire. La FIF ne gère pas les fonds, ceux-ci sont mis à la disposition de l’Office National des Sports (ONS). Donc contrairement à ce qui a été dit et que certains essaient de faire croire ce n’est pas la FIF qui a encaissé les fonds. Les fond était entre les mains du régisseur de l’ONS… »

 

 

CAN 2015

 

Kamara toujours aux commandes ?

 

Adjoint d'Hervé Renard lors du sacre en 2015, pompier de service lors des départs des sélectionneurs qui se sont succédés à la tête des Éléphants ces dernières années, Kamara Ibrahim a depuis longtemps joué les seconds rôles au sein de la sélection.

 

En poste depuis juillet 2018, le technicien Ivoirien a enregistré 13 victoires en 21 matchs (3 nuls et 5 défaites) et arrivé en quarts de finale avec les Eléphants lors de la CAN 2019 en Egypte. Suffisant pour combler de bonheur Sory Diabaté.

« Nous avons un contrat de 2 ans avec Kamara et le contrat court jusqu’à son terme. Pour le moment nous sommes satisfaits.

Avec Kamara on s’est qualifié pour la CAN (2019) avec la dernière journée, nous avons fait une CAN acceptable je ne dirai pas que nous avons été brillant. On a difficilement commencé mais on est arrivé en quarts de finale éliminé par l’Algérie qui dans cette compétition a remporté le trophée et qui n’a concédé qu’un seul but, c’était contre la Côte d’Ivoire.

Nous sommes en train de construire une équipe, il faut être patient. L’équipe qu’a Kamara aujourd’hui, est jeune. Il y’a des jeunes qui ne sont qu’à leur 1er 2è, 3è match. On a gagné la CAN avec des joueurs qui étaient à leur 6è CAN… »

 

Kamara Ibrahim

 

Sory candidat à la Présidence de la FIF ?

 

Invité a livré enfin la date de l'élection présidentiel de l'instance Ivoirienne de football, le numéro 2 de la FIF a botté en touche la question malgré la détermination de l'intrépide animateur Cheick Yvhane.

« Selon les statuts de la Fédération, le comité exécutif de la FIF communiquera les dates très bientôt. La période est connue selon les articles 42 et 43 de la fédération. Et pour le moment la date n’est pas encore définie. Ça peut être cette année. »

 

Même attitude observée lorsqu’on lui a demandé s’il serait candidat où encore ce qu’il pensait des candidats déjà déclarés à savoir Didier Drogba et Eugène Diomandé.

« Sory Diabaté ne peut pas se prononcer sur cette question aujourd’hui. Nous on ne fonctionne pas à la personne mais nous fonctionnons dans un système. Nous analysons les besoins du football ivoirien. Voilà comment moi j’ai commencé à fonctionner depuis des années.

Après vous vous asseyez et vous dites voici ce qu’il faut aujourd’hui au football ivoirien. Quels sont les actions que nous pouvons mener pour que ces préoccupations soient prises en compte ? Après cela, qui a le meilleur profil pour pouvoir diriger ? Et ensemble, nous disons que tel a le meilleur profil et nous allons pour telle personne. Concernant les autres candidatures, je ne vais pas me prononcer là-dessus. »

 

Sory candidat à la Présidence de la FIF ?

 

‘‘L'élection du Président a obligatoirement lieu au plus tard le 30 juin suivant la fin de la quatrième année civile de son mandat.’’indique l'alinéa 2 de larticle 42 des statuts de la Fédération Ivoirienne de Football adoptés le 09 juillet 2011 et modifiés à l’AGE du 21 novembre 2015. Le mandat actuel de Sidy Diallo prenant fin en février 2020, l’AG élective devrait se tenir au plus tard en juin 2020 soit à la fin de la saison en cours. L'opération séduction des futurs candidats prendra plus de temps que prévu. Pour le pouvoir en place, c'est le moment ou jamais de montrer son plus beau visage…

 

Je donne 8/10 au football Ivoirien (mot de fin)

 

 

« Je suis satisfait du football ivoirien. Les missions sont très claires dans nos statuts. Il ne faut pas juger la fédération sur ce qu’elle n’a pas mais sur ce qu’elle a fait. Sur sa mission d’organisation, nous organisons aujourd’hui six divisions de compétition. Nous sommes partis de 133 à 434 clubs aujourd’hui. Nous sommes partis de 3 divisions en activité à 6 divisions. Avant on n’était pas vu aujourd’hui plus de 25 pays dans le monde suivent en direct les matches du championnat ivoirien de football. Et donc, sur une échelle de 1 à 10 je donnerais 8 au football ivoirien. »

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 17 Jan 2020 à 00h 13
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?