Amed Touré : ‘‘Je porterai l’ASEC Mimosas et les Actionnaires dans mon cœur partout où j'irai’’

625 375

Amed Touré : ‘‘Je porterai l’ASEC Mimosas et les Actionnaires dans mon cœur partout où j'irai’’

Amed Touré : ‘‘Je porterai l’ASEC Mimosas et les Actionnaires dans mon cœur partout où j'irai’’

Après deux (2) saisons à l’ASEC Mimosas où il a endossé le costume d’homme providentiel, l’attaquant international Burkinabé Amed Touré comme un coup de tonnerre s’engageait dans les premières heures du mercato avec le club Congolais de l’AS Vita Club. Un départ encore difficile à digérer pour certains Actionnaires, car Amed TOURÉ a démontré qu’il est ce buteur racé capable de changer le cours d’un match sur une action anodine.


Deux (2) fois meilleur buteur de l’ASEC Mimosas et double deuxième meilleur buteur de la ligue 1. Amed TOURÉ est tout simplement un chasseur de buts. Il s’inscrit dans la lignée des grands attaquants qu’a connus le club lors de ces deux dernières décennies (Gohi Bi Zoro Cyriac, Idrissu Abdoul Nafiu). Actuellement en stage de préparation d’avant-saison avec l’AS Vita Club, le « Simba » s’est confié dans une interview à l’équipe de communication d’« ASEC Mimosas Fans Club ». Ça vaut le détour !

 

 

Comment jugez-vous vos deux (2) saisons passées avec l'ASEC Mimosas ?

Tout d’abord je tiens à remercier du fond du cœur, toute la famille Mimosas qui n’a cessé de m’apporter son soutien, mes fans et toutes ces personnes qui me portent dans leurs prières et qui m’ont adopté comme leur enfant. 


Pour le jugement de mes deux (2) saisons à l’ASEC, je pense que ma première saison a été impeccable même si je n’ai pas terminé meilleur buteur de Ligue 1, j’avais quand même fait une grosse saison assortie d’un triplé au plan national. Dès cette première saison, j’avais mis la barre très haute. D’ailleurs, je peux affirmer que c’est grâce à moi que Toguy Mel (qui évoluait au SC Gagnoa) avait terminé meilleur buteur lors de la saison 2017-2018 (rires). Pour dire que c’était un challenge et de loin je le poussais à travailler plus. La première saison était donc superbe, en 12 ou 13 matchs j’avais inscrit 17 buts et terminé deuxième meilleur buteur du championnat. C’était fantastique.

 

Par contre la deuxième saison était un peu poussive, puisque je ne jouais pas assez, bon on ne va pas rentrer dans les détails, vu que c’était les choix du coach. Mais à chaque fois où j’avais l’occasion de jouer, je confirmais. Je peux donc dire que j’ai passé deux (2) bonnes saisons à l’ASEC et l’on ne peut que remercier le Bon Dieu pour cela.

 

Quels sont vos mauvais et vos bons souvenirs avec l’ASEC Mimosas ?

L’un de mes mauvais souvenirs avec l’ASEC c’était contre le club Zambien de Zesco United en Ligue des Champions. Après un bon résultat en Zambie, un match nul était suffisant au retour pour accéder au tour suivant, mais hélas on perd au Felicia. J’ai mal digéré cette élimination. Ce n’était vraiment pas facile. Tout simplement l’un de mes très mauvais souvenirs.

 

Les bons souvenirs sont les moments passés sur le terrain à essayer de procurer de la joie aux Actionnaires. Et parmi ces moments j’ai toujours à l’esprit le but que je marque au Champroux lors de mon deuxième derby face au club rival de l’Africa Sports d’Abidjan. Ce n’était pas mon premier but dans un derby mais ce but avait une saveur particulière car il a eu le mérite de tout déclencher. KOANDA Souleymane fait un dégagement sous forme de longue passe, et je ne lâche pas le ballon du regard jusque dans la surface de réparation adverse puis je mets mon corps en opposition face à mon garde du corps, un certain OPOKU Richmond aujourd’hui nouveau défenseur de l’ASEC et je prends le meilleur sur lui et glisse la balle au fond des filets. J’ai beaucoup aimé ce but et c’était vraiment l’un de mes meilleurs souvenirs.

 

 Vous quittez l’ASEC Mimosas alors que vous étiez le buteur maison et le chouchou des Actionnaires, Qu’est-ce qui à motivé votre choix de vous offrir un nouveau challenge ?

Je remercie encore une fois les Actionnaires qui m’ont aussitôt adopté. Effectivement j’ai été souvent l’homme providentiel et l’un des chouchous des Actionnaires, mais tout ceci n’a été que le fruit du travail. Mon rôle n’est pas de dribbler trois ou quatre joueurs, mais plutôt de mettre des buts. Dans un match de 90 minutes, si vous n’arrivez pas à mettre la balle au fond des filets, vous n’avez pas atteint l’objectif.

 

Grâce aux buts que je marquais, j’ai pu conquérir le cœur des Actionnaires. J’étais venu à l’ASEC pour relever un défi, grâce à Dieu j’ai pu le relever. Je me suis dit que c’était le moment opportun pour m’offrir un nouveau challenge, celui d’éclabousser mon talent de buteur à travers un autre challenge. Je viens à l’AS Vita Club pour relever un autre défi que j’ai déjà fait dans plusieurs autres clubs où je suis passé. Mais je pense qu’avec la prière et les bénédictions de tous les Actionnaires je vais y arriver inchallah.

 

Comment se passe votre intégration à l’as Vita Club, et quels sont vos ambitions avec ce club ?

Mon intégration à l’AS Vita Club se passe très bien. J’avais déjà rencontré certains joueurs et le coach Florent Ibengue en Espagne lors du match Burkina Faso – RDC comptant pour la journée FIFA et pour le match de préparation du Congo qui devait prendre part à la CAN. L’intégration a été facile d’abord par la langue, car ici on parle français. Dès que je suis rentré en préparation avec l’équipe au Congo, le courant est vite passé. Je me suis entrainé 2 ou 3 fois avec le groupe puis on a joué un match amical où on a gagné 3 buts à 0 et j’ai inscris un doublé. Puis j’ai pris part à un autre match où on a gagné 1 but à 0 et j’ai été l’unique buteur. Je suis à 2 matchs amicaux et 3 buts. J’ai la moyenne. Donc je pense que ça commence à aller, j’ai de bonnes sensations. Partout où tu passes quand tu marques, tu es aimé. On se prépare maintenant pour jouer un mini-tournoi ce weekend, je pense que je vais marquer. Après cela, le 4 aout on se déplace au Cameroun pour le match aller des préliminaires de la ligue des champions. Donc voilà, l’ambition c’est de marquer des buts et aider le club à arriver le plus haut possible dans toutes les compétitions où on est engagé.

 

 

 On vous sait très proche de l’attaquant Togolais Komlan Agbegniadan. Comment jugez-vous son retour à l’ASEC Mimosas ?

Oui Agbegniadan et moi sommes très proches. On s’est rencontré à plusieurs reprises dans le championnat Ghanéen. On se connaissait donc avant de se retrouver à l’ASEC. Il n’est pas un ami, mais un frère. C’est une personne très sympathique, gentille, aimable. C’est un homme honnête. Sans vous mentir, c’est un très grand joueur. Son retour va beaucoup apporter au club. Puisque la saison dernière, il nous manquait un joueur comme Komlan. Un joueur qui peut porter la balle, jouer dans les petits espaces, provoquer l’adversaire par ses dribbles. Franchement, ce monsieur j’ai un grand respect pour lui.

 

 Est-ce que vous avez une anecdote particulière à partager avec nous ?

Oui, j’ai côtoyé des joueurs talentueux et sympathiques à l’ASEC Mimosas. On formait une bonne équipe, mais aussi j’avais un bon groupe, symbole de notre fraternité, avec AKASSOU Koutouan, N’DAO Mohamed Lamine, NOUGBELE Christian, Issa Sanogo, Wonlo Coulibaly, Komlan Agbegniadan, Gonazo Bi… Le groupe était dénommé « Le gouvernement ». Raison pour laquelle on avait les poings en l’air après un but. C’était le symbole du gouvernement. Les gens se posaient des questions, voilà la réponse.

 

 Apparemment vous êtes toujours attentif à l’actualité de l’ASEC Mimosas ! Comment jugez-vous les changements qui sont faits ? Quels sont vos vœux pour vos anciens coéquipiers ?

Oui effectivement je suis toujours l’actualité de l’ASEC Mimosas, je suis abonné à la page Facebook du club, je suis au parfum des informations du club. J’ai vu que le staff a été modifié. C’est de bons augures. Un nouveau staff vient avec ses idées, normal qu’il y ait un nettoyage en profondeur pour redonner une nouvelle fraicheur. C’est ce qui est en train d’être fait. Donc l’équipe est en train de se renforcer au mieux possible pour la nouvelle saison. Et je pense que mes collègues et amis qui sont restés pourront faire deux fois mieux que la saison dernière. Ils vont partager leur expérience avec les nouveaux venus et les jeunes. Je leur souhaite de passer une très bonne saison, de prendre du plaisir sur le terrain et de procurer d’énormes joies aux Actionnaires.

 

 Quels sont vos mots de fins ?

Je n’oublierais jamais mon passage à l’ASEC Mimosas et je porterais toujours l’ASEC et les Actionnaires dans mon cœur, partout où j’irais. Je dis grand merci à Ropero, à maman Mouna, maman Edwige, à tout le personnel de Sol Beni, aux Actionnaires du groupe "ASEC Mimosas Nouvelle Génération" et à certains Actionnaires qui sont restés gravés dans ma mémoire, maman Ami, maman Suzanne, " Ali le Blanc" (Aly ELAYAN) et à tous ceux qui aiment l’ASEC Mimosas. Surtout le comité dirigé par M. Koné situé à Yopougon derrière l’usine. Je n’oublierais jamais les moments partagés avec eux. Ils m’ont invité deux fois, m’ont offert de la bonne bouffe. C’est inoubliable. Je dis merci à ASEC Mimosas Fans Club et à tous les Actionnaires. Je vous aime, continuez de prier pour moi.

 

NDLR : Le Simba Amed Touré tu as démontré ton professionnalisme tout au long de ton passage à l’ASEC Mimosas. Tu es de la trempe des attaquants cliniques. J’associe ton image à celui d’un sniper. Je me souviens de ton but assassin face au Stade Malien à Bamako, malmené de toute part, comme un joker ton entrée dans le dernier quart d'heure de jeu a été fatale, il a suffi que tu touches la balle dans la surface de réparation pour endeuiller un peuple. Tant de bons moments que tu nous as fait vivre.

 

Cependant la peine de te voir partir ne nous fera jamais oublier le bonheur de t’avoir connu. Merci monsieur Amed Touré. Bonne chance à toi dans ta nouvelle aventure. Nos prières t’accompagnent.

 


 

 

Propos recueillis par Cissé Vassouleymane, Rédacteur Sportif pour le compte de la page Facebook "ASEC Mimosas Fans Club".

Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : ASEC Mimosas Fans Club
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Sam, 27 Jul 2019 à 15h 53
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?