Doumbia Seydou : ‘‘Pourquoi j'ai attaqué le FC Sion en justice’’

625 375

Doumbia Seydou : ‘‘Pourquoi j'ai attaqué le FC Sion en justice’’

Doumbia Seydou : ‘‘Pourquoi j'ai attaqué le FC Sion en justice’’

On se souvient de ce mois de mars 2020 et cette montée non sans conséquences des cas positifs de la CIVID-19 en Europe. Championnats à l’arrêt, situation financière précaire pour de nombreux club dont le FC Sion qui avait mis à la porte de façon peu professionnelle 9 joueurs dont l’attaquant ivoirien, pour avoir ‘‘refusé une proposition du chômage partiel’’. Après avoir fait la lumière sur cette affaire via un poste publié sur les réseaux sociaux, Seydou Doumbia a révélé dans un récent entretien accordé à So Foot publié qu’il réglait en ce moment ses comptes avec le club Suisse en justice. Extrait de l'entretien ci-dessous.


Seydou, tu es sans club depuis la rupture de ton contrat avec Sion en mars. Comment ça se passe pour toi en ce moment ?

 

 

Pour l'instant, je profite un peu de ma famille et j'essaie de me maintenir en forme. Là, je suis en Belgique. Cela fait un mois que je m'entraîne avec un préparateur physique.

 

Cet été, on a parlé d'offres de Ligue 2, à Dunkerque notamment…

 

Avec Dunkerque, c'était n'importe quoi. Ils m'ont appelé pour me dire qu'ils avaient un projet, mais j'ai dit que ça ne m'intéressait pas. Après une relance, j’ai quand même écouté ce qu’ils avaient à me proposer, mais ça n’a pas réussi à me convaincre. J'espérais mieux. Je n'avais pas forcément pensé à jouer en Ligue 2.

 

 

Comment expliques-tu que certains contrats, dont le tien, ont été rompus par le FC Sion ?

 

Quand l'épidémie de Covid a commencé, le championnat suisse s’est arrêté pour un mois. Le président nous a envoyé un message sur WhatsApp pour nous demander de passer au chômage partiel. Tous les joueurs ont décidé que ça ne se passerait pas comme ça. En tant que président du club, tu te déplaces pour expliquer en quoi ça consiste exactement. Ça ne nous dérangeait pas d'être mis au chômage partiel. Laisser un mois ou deux de salaire ne va rien changer dans notre vie. On voulait simplement rencontrer le président pour qu’il nous explique toutes les modalités. Trois heures plus tard, il nous annonçait, encore sur WhatsApp, qu'il résiliait le contrat de neuf joueurs.

 

 

Pourquoi neuf joueurs, si tout le monde était d’accord pour refuser le chômage partiel ?

 

Le président est allé discuter avec trois ou quatre joueurs, qui sont revenus sur leur position. Dans chaque club, il y a forcément des personnes qui ne sont pas solidaires avec le groupe. Je peux le comprendre, certains avaient peut-être peur d’un licenciement. Mais si le président se permet de faire ça, c'est qu'il a l'habitude de le faire. Quand il va voir par derrière certains joueurs qui lâchent le groupe, ça devient n'importe quoi.

 

Tu as toujours de la rancœur aujourd'hui ?

 

Oui, et je ne vais pas laisser passer cette histoire. Il ne faut pas salir l'image des gens. Ce n'est pas une question d'argent, parce que ce n'est pas là-bas que j’en ai beaucoup gagné. Je suis juste allé à Sion parce que j'aime bien la Suisse et que j’y suis revenu à chaque fois que j’en ai eu l’occasion. Ça m'est égal de toucher trois ou quatre mois de salaire, je veux même bien les laisser pour les donner à la ville et aux malades. C'est la manière dont ça s'est passé qui me dérange... Comme Johan Djourou, j'ai attaqué le club en justice. Je veux montrer au président que ça ne se passe pas comme ça, qu'il faut respecter les gens. Tu ne peux pas envoyer un WhatsApp à un joueur professionnel pour lui dire : "Tu acceptes ou je casse ton contrat."

 

Comment expliquer que tu n'as pas trouvé de club ces derniers mois ?

 

Je ne pense pas avoir été gourmand. Il y a eu tellement de choses qui se sont passées dans ma vie... D’abord, cette histoire à Sion, puis la perte de ma mère qui m'a vraiment fait mal. À un moment, je me suis vraiment éloigné du foot. Je pense que d'ici janvier, je vais pouvoir retrouver un club. Pour l'instant, j'ai quelques appels, mais il n'y a rien de concret.

 

 

Propos recueillis par Félix Barbé et Tom Binet



Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : Avec Sofoot.com
  • Mis en ligne par :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Mar, 08 Dec 2020 à 04h 13
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?