Séko Fofana revient sur son transfert à Lens : ‘‘Tout le monde n'a pas compris ce choix…’’

625 375

Séko Fofana revient sur son transfert à Lens : ‘‘Tout le monde n'a pas compris ce choix…’’

Séko Fofana revient sur son transfert à Lens : ‘‘Tout le monde n'a pas compris ce choix…’’

Devenu incontournable pour le Racing Club de Lens, le milieu International Ivoirien est revenu sur son choix de s’engager avec le club du nord de la France alors qu’il aurait pu rejoindre un club plus huppé.


Le Racing Club de Lens s’est imposé 1 but à 0 cet après-midi face à Lille dans le derby et a pris la seconde place du championnat derrière le PSG. Emmenés par un excellent Séko Fofana, les Sangs et Or sont sur leur dynamique de la saison écoulée. Promu cette saison en tant que Capitaine, l’International Ivoirien compte 3 buts après 5 journées disputées.

 

 

Lens peut se réjouir d’avoir ses rangs l’ancien sociétaire de l’Udinese qui était scruté par de nombreux clubs lorsqu’il quittait les Bianconeri. Dans une interview accordée récemment à l’Equipe, le milieu de terrain est revenu sur ce choix qu’il a qualifié de réfléchir même si ça surpris plusieurs personnes.

« Tout le monde n'a pas compris ce choix, mais avec ce qu'on a montré depuis l'an dernier, je suis fier des résultats. J'ai longuement réfléchi, je m'imaginais ici et pas ailleurs. Je me suis vu dans le projet, j'étais persuadé qu'en travaillant ensemble, avec une bonne mentalité, on allait réussir à avoir de bons résultats. J'aime relever les défis impossibles, je ne le regrette pas. »

 

 

L’ancien joueur de Manchester City a indiqué qu’il avait un besoin immense de retrouver sa famille en France et lorsque Lens a manifesté son désir de le recruter, il n’a pas hésité car il ne se voyait que chez les Sangs et Or.

« Après ma saison en Italie, j'avais aussi envie et besoin de rentrer en France. Avec la Covid, j'ai été longtemps éloigné de ma famille, de mes amis aussi, c'est une situation qui nous a fait peur. Quand j'ai vu que Lens s'intéressait à moi, j'ai vu que c'était sérieux et je ne me voyais plus qu'à Lens, nulle part ailleurs. L'Atalanta était à deux doigts de trouver un accord avec l'Udinese mais cela ne servait à rien parce que ma tête était déjà là. Je suis allé où mon cœur m'a mené. Aujourd'hui, je n'ai aucun regret. Honnêtement, quand j'ai mis les pieds à la Gaillette, que nous avons discuté avec les dirigeants, j'ai eu le feeling. Ils m'ont dit des choses, cela reste entre eux et moi. Je suis loyal. Vous auriez pu me ramener n'importe quel autre club, je n'aurais pas changé d'avis. Les gens n'ont peut-être pas compris mais cela s'est fait naturellement »,

avant d’ajouter :

« Même quand le club était en L2, les supporters étaient là. On n'a l'impression qu'ils ne vivent que pour nous. Je ne viens pas en superhéros mais quand tu sens des gens à fond, qui ont besoin de retrouver le haut niveau, il n'y a pas de raison qu'ils ne soient pas derrière toi. Avec mon entourage, on s'est dit, je fonce et je n'écoute personne. Sinon, je ne serais pas ici. »

 

 

Classé 7è la saison dernière, Lens est passé à côté de signer son retour en Coupe d’Europe notamment lors de la rencontre face à Monaco mais malheureusement Séko a manqué la balle de match et il s’en est voulu pendant des jours.

« J'étais persuadé qu'on ferait une bonne saison et on a failli jouer l'Europe, c'était mon objectif (...) J'ai eu la balle qui aurait pu nous envoyer en Ligue Europa Conférence, face à Monaco, lors du dernier match. Kalimuendo me décale, j'arrive face au gardien, je tire sur le poteau. Je m'en suis voulu pendant au moins deux semaines »,

a-t-il déclaré.


Laisser un commentaire

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Sam, 18 Sep 2021 à 18h 56
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?