Subventions impayées, choix des membres de l’ex-GX, Drogba… Salif Bictogo se prononce

625 375

Subventions impayées, choix des membres de l’ex-GX, Drogba… Salif Bictogo se prononce

Subventions impayées, choix des membres de l’ex-GX, Drogba… Salif Bictogo se prononce

Le Président du Stella Club s’est attardé sur les différents sujets marquants de ces derniers mois dans le paysage footballistique Ivoirien au micro de nos confrère d’Abidjan Sports.


Le Stella Club d’Adjamé est l’un des clubs les plus emblématiques de Côte d’Ivoire. Les Magnans ont remporté à 3 reprises le championnat mais également plusieurs coupes nationales et quelques Coupes Africaines dans leur histoire.

 

 

Après plusieurs années en seconde division, le club est en passe de retrouver l’élite du football Ivoirien la saison prochaine. Comme la majorité des clubs de Côte d’Ivoire évoluant dans les divisions inférieures, le Stella essaye de vivre notamment grâce à la subvention octroyée par la FIF.

 

Interviewé par nos confrères d’Abidjan Sports, le Président Salif Bictogo a indiqué que la faitière devait en tout 68 millions de FCFA aux clubs de D2 et D3 mais également au football féminin.

« Jusqu’à présent je n’ai encore rien reçu et il faudrait signaler que la FIF doit à chaque club de Ligue 2 si ma mémoire est bonne, la subvention de 2 millions cinq cent mille frs. Les dirigeants de la FIF doivent aussi aux clubs de D3, au football féminin. Le tout est estimé à 68 millions. Je pense qu’en tant que de bons dirigeants, les responsables de la fédération doivent voler au secours des clubs. Nous, à notre niveau, on fait l’effort de payer nos joueurs qui vivent dans une situation de précarité qui ne dit pas son nom. »

 

 

A l’origine du GX, Salif Bictogo a expliqué le bien-fondé de ce mouvement.

« Je peux dire que je suis le fondateur du GX parce qu’on avait commencé le G27 à la mairie d’Adjamé en dénonçant la mauvaise gouvernance, qui est reconnue aujourd’hui à travers le programme de chaque candidat y compris celui de Sory Diabaté. Quand on prend les trois candidats, ils ont fait inclure des experts comptables dans leur staff, preuve que notre appel a été entendu. Nous espérons que ceux qui sont candidats ne tomberont pas dans les mêmes travers. Le candidat Sory Diabaté certainement a pris bonne note des erreurs du passé car étant proche du président. Si les trois candidats se mettent ensemble, les clubs auront suffisamment d’argent (rit) et les joueurs ne seront pas tentés par une aventure extérieure. Concernant, le choix des membres de l’ex-GX, c’est cela la démocratie. Chacun est libre de suivre qui il veut. Le problème de nous, dirigeants de clubs, c’est qu’on priorise nos intérêts au détriment des clubs. »

 

Le dirigeant des Magnans s’est également offusqué des sommes dépensées par les membres de la FIF pour ses réunions.

« On ira en assemblée générale, en feuilletant les documents, je me suis rendu compte qu’il y a 142 millions 800 mille pour les membres du comité exécutif sachant que des collègues en font partie. C’est aberrant. Or dans le même temps nos compétitions ne sont pas financées, aucune compétition des jeunes sous prétexte qu’il y a un manque criant d’argent. Pendant ce temps, vous avez pratiquement 143 millions à distribuer. C’est à nous présidents de clubs de dénoncer cette mauvaise gestion. Quand on nous fait croire que la dernière assemblée générale a coûté 135 millions, c’est énorme. Il suffit seulement de donner un million à chaque club dans ce montant, ça peut leur rendre service. On effectue des dépenses colossales pour de simples réunions en laissant les jeunes sans compétition et le football féminin en souffrance. Il revient aux présidents de club de prendre leur responsabilité pour que notre football aille de l’avant. »

 

 

Après avoir lu le projet de Didier Drogba, Salif Bictogo dit attendre plus d’éclaircissement sur certains points et en a profité pour rappeler à l’ordre certains hommes publiques de la société Ivoirienne qui militent en faveur de l’ancien Capitaine des Eléphants.

« Tout Ivoirien est susceptible d’être candidat. On parle en termes de promesse et de probable accomplissement de toutes les promesses faites. J’ai lu le programme du candidat et on attend qu’il nous éclaire mieux sur certains points. C’est vrai que Didier est une icône adulée de tous. Cependant, je n’admets pas que sur les réseaux sociaux certaines personnes même des personnalités dont un politicien et le grand frère, le journaliste Georges Tai Benson osent comparer les présidents de clubs qui ne soutiendraient pas Drogba, à des ‘‘Gnambros’’ (adeptes du désordre et de trouble dans les gares routières, Ndlr). Il faut qu’on apprenne à nous respecter car nous faisons assez pour que des jeunes gens vivent de leur métier. Moi je suis heureux que sorte de mon écurie Gosso Gosso, Djakpa Constant, Franck Kessié et autres qui ont été internationaux et prennent soin de leurs familles. Alors que des quidams cessent de nous traiter de gnambros car on a tout sacrifié pour assurer l’avenir d’un grand nombre de jeunes »,

a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Enregistrés avant et après ce post

D'où provient l'info

  • Source : MondialSport.ci
  • Auteur :
  • Date de publication :
  • Dernière mise à jour : Ven, 26 Jun 2020 à 15h 32
  • Contacter l'auteur : news@mondialsport.net

Vos données ne seront pas publiées !

Newsletter

pub

Plus d'info ?